Accueil > Actualité > L’Etat marocain dénoncé à Paris...
Tamazgha occidentale
L'Etat marocain dénoncé à Paris...
Près de trois cents personnes sont venues ce samedi 29 mars 2008 dénoncer l’arbitraire de la monarchie marocaine et exprimer leur solidarité avec les militants amazighs qui croupissent dans les prisons marocaines.
mardi 1er avril 2008
par Masin

Ils étaient nombreux à se joindre au rassemblement auquel ont appelé quatre associations amazighes basées en France. Dès 15h00, les drapeaux quadricolores ont été déployés sur le parvis des droits de l’Homme au Trocadéro à Paris. Plusieurs banderoles ont été également déployées sur le parvis. Ainsi l’on pouvait lire sur les banderoles : "L’Etat marocain s’acharne sur les Berbères", "Liberté pour les détenus amazighs", "Maroc : monarchie anti-amazighe", etc. Un gigantesque drapeau amazigh a été également déployé sur l’une des murailles de la place.

A signaler que le Mouvement pour l’autonomie de la Kabylie (MAK) a appelé deux jours avant à rejoindre le rassemblement. Ferhat Mehenni, président du MAK, était présent au rassemblement. Il avait tenu à exprimer le soutien de son mouvement au combat des militants amazighs qui subissent l’arbitraire et la répression de la monarchie marocaine. Dans son intervention, Ferhat Mehenni a dit être revenu récemment de Rabat où il a eu à intervenir auprès des médias marocains, y compris la télévision, pour demander la libération des détenus d’Imteghren, Meknas et Boumal n Dadès. Il dit qu’"un pays qui emprisonne sa jeunesse est condamné à la vieillesse".

Lors du rassemblement du Trocadéro, des militants amazighs sont venus d’Espagne et d’Allemagne pour se joindre à ce mouvement de mobilisation en faveur du mouvement amazigh à Tamazgha occidentale.

Même les services marocains se sont intéressés à ce rassemblement. Le consulat du Maroc à paris a dépêché des informateurs mais aussi des perturbateurs sur les lieux. En effet, des individus ont versé dans la provocation afin de perturber le déroulement du rassemblement notamment lors des prises de parole. Des fonctionnaires de l’Ambassade du Maroc ont été aperçus dans des véhicules stationnés à proximité du lieu du rassemblement.

Les représentants des associations organisatrices du rassemblement ont tenus à remercier les personnes qui ont répondu à leur appel. Le représentant de Tamaynut-France a souligné que l’Etat marocain n’a pas su répondre que par la répression et la condamnation arbitraire à des militants qui n’ont fait que manifester pour revendiquer des droits légitimes comme les droits culturels, sociaux et économiques. Il rappelle que les associations signataires de l’appel à ce rassemblement exigent du gouvernement marocain de libérer l’ensemble des détenus.
Le responsable de l’association Tiwizi-59 a affirmé que s’ils ont répondu à l’appel c’est parce qu’ils trouvent injuste que des étudiants et voir même des élèves se retrouvent derrière les barreaux des prisons marocaines. Il a, par la même occasion, dénoncé le silence des médias marocains devant cette situation injuste que vivent les militants amazighs depuis un an maintenant.
La représentante de l’association Azal a tenu, quant à elle, à dénoncer les arrestations arbitraires dont sont victimes les militants amazighs et appelle à la mobilisation pour leur libération.

Enfin le représentant de Tamazgha a dénoncé la monarchie marocaine, une monarchie d’essence anti-amazighe. Il dit que ce qui arrive aujourd’hui à Tamazgha occidentale n’est qu’une illustration de cette politique d’assimilation que pratique la monarchie marocaine qui a programmé, à l’instar des autres régimes en place en Afrique du Nord, l’éradication de Tamazight. C’est pourquoi, a-t-il ajouté, Imazighen doivent, aujourd’hui, mener un combat de libération nationale. "Imazighen doivent reconquérir leur liberté pour devenir véritablement des hommes et des femmes libres". Ils n’ont pas d’autre choix que de prendre leur destin en main et se débarrasser des régimes coloniaux qu’ils subissent depuis des siècles.

C’est dans une ambiance festive avec des chants traditionnels improvisés pour l’occasion que les manifestants ont clôturé le rassemblement.

Les organisateurs estiment avoir atteint leur objectif en rassemblant près de trois cent personnes et en sensibilisant sur la situation qui prévaut à Tamazgha occidentale.

A noter l’indifférence des médias et surtout des organisation internationales de droits de l’Homme devant cette situation de répression et d’arbitraire que fait subir la monarchie marocaine aux Imazighen. Ces organisations semblent sélectionner les causes qu’elles défendent. Et la cause amazighe ne doit pas faire de leurs priorités du moment.

La Rédaction.









[|Le rassemblement en photos|]


[|Le rassemblement en vidéos|]

Articles dans la rubrique :

Actualité
22/09/16
0
L’Etat présente son troisième rapport périodique au Comité des droits économiques, sociaux et (...)

Lire l'article

03/09/16
0
Les autorités marocaines viennent, une fois de plus, d’user d’arbitraire à l’égard des militants de (...)

Lire l'article

30/08/16
0
En mars 2016, nous avons publié un article sur notre site pour évoquer le cas de la montagne (...)

Lire l'article


Rejoignez nous


2 Messages

  • Les Imazighen de Sydney vous soutiennent 1er avril 2008 06:51, par Berbero Saharan Handicrafts

    J’aurais aime etre parmis mes freres Amazigh du Maroc meme si je suis Algerien. Les Amazigh du monde doivent s’unirent main dans la main pour combattre le poison.

    www.berberosaharan.com

    • vive ma liberte-Tilelli 4 avril 2008 03:10, par abdou-alnif

      Azul flawen brothers&sisters, ayuzzz nun kolu aytma disstma imazighen, i’d like to thank a lot the all those guys fight and defent for amazighe freedom outsite of Morocco, i say to them tanmmirt nun aytma bon contuniation à vous, nou sommes avec vous pour toujours, tedurt iymazighen tilelli iymazighen awal iymazighen taghori iymazighen ichal iymazighen , vive nos liberte pour tjrs,

      je vous dis bon contuniation, nous sommes tjrs avec vous, afuss gofuss