En réponse à :

Tamazight dans le collimateur du pouvoir

2 mai 2014, par Masin
Que des enseignants affiliés à un cadre syndical défilent le jour du premier mai est chose tout à fait normale ? Qu’ils aient brandi des banderoles revendiquant le droit de cité pour la langue et la culture amazigh, qu’ils aient scandé des slogans en faveur de la reconnaissance officielle de l’identité amazigh est inacceptable. Le pouvoir, les autorités ne peuvent pas tolérer de tels actes, bien qu’ils demeurent légitimes sur le plan juridique. Ce serai un défi. La question amazigh au Maroc est un sujet (...)
modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Rejoignez nous