En réponse à :

Me. Kouceila Zerguine : "Salim Yezza devra être relaxé par la force de la loi"

4 août, par Masin
Le 14 juillet 2018, la police algérienne des frontières avait procédé à l’arrestation du militant amazigh des Aurès, Salim Yezza. Il venait d’assister aux obsèques de son père et s’était rendu à l’aéroport de Biskra pour prendre l’avion qui devait l’emmener en France où il réside. Son arrestation fait suite à un mandat d’arrêt émis par le juge d’instruction de Ghardaïa, S. Yezza a du être transféré à Ghardaïa où il était présenté, le 24 juillet, devant le juge qui lui a rappelé les chefs d’inculpation retenus (...)
modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Rejoignez nous