Accueil > Vidéos > Etat algérien - Kabylie : réalité et perspectives (Partie (...)
Etat algérien - Kabylie : réalité et perspectives (Partie 1)
mercredi 3 décembre 2008
par Masin
Cette vidéo est une partie de la conférence-débat animée par Ferhat Mehenni à Paris le 29 novembre 2008. La conférence-débat est organisée par Tamazgha.

Articles dans la rubrique :

Vidéos

Rejoignez nous


10 Messages

  • Etat algérien - Kabylie : réalité et perspectives (Partie 1) 3 décembre 2008 23:01, par goudron kabyle
    Une question sur la musique qu’on entend au début de la conférence. La Kabylie est riche musicalement et on a été chercher je ne sais qui pour illustrer le clip.
    • ce n’est pas je ne sais qui.. ; C’est une musique d’un grand artiste amazigh d’Arif qui s’appelle Zerouali. La Kabylie est peut-être riche musicalement (!?!), mais cela ne veut pas dire qu’elle a tout... Puis, nous ne voyons pas où est le problème si la vidéo est illustrée par une musique non kabyle ! Il ne faut pas oublier que la vidéo n’a pas été réalisée par des Kabyles... Elle a été réalisée par des militants de Tamazgha... et à Tamazgha on assume notre amazighité et nous n’avons aucun problème avec tout ce qui est amazigh !
      • Etat algérien - Kabylie : réalité et perspectives (Partie 1) 4 décembre 2008 00:20, par goudron kabyle
        Bon, déjà ça me soulage, car j’ai d’abord cru qu’il s’agissait d’un chanteur en arabe. Pour le reste, je comprends que Tamazgha soit une association transberbère même si le combat à mon avis commence par une action dans chaque groupe linguistique pour un Etat. Une petite précision sous la vidéo aurait été bien.
        • Etes-vous sérieux ? Comment imaginer que Tamazgha mette en ligne de la musique arabe ?
          Les combats ne peuvent se mener que de façons locales. Il es évident que la libération de la Kabylie ne se fera que par les Kabyles eux-mêmes ; de même pour la libération d’Arif qui ne pourra se faire que par les Rifains eux-mêmes. D’ailleurs peut-on imaginer que les kabyles aillent libérer les Rifains ? A moins qu’ils soient déjà libérés et qu’ils ont leur propre Etat, à ce moment là, on peut imaginer effectivement les Kabyles donner un coup de main aux Rifains.
          Mais s’il y a suffisamment de conscience pour que le combat, à travers des régions de Tamazgha, se mène de front cela ne pourra qu’être bénéfique à chaque région car l’ennemi qui est en face ne sera que davantage fragilisé...

          Concernant la précision de la musique sur la vidéo, elle é été précisé dans le générique de la fin (Musique : Saïd Zerouali).

          • Azul,

            Il n’y a pas de mal, en effet, à illustrer le combat kabyle par une chanson de n’importe quel répertoire amazigh.

            sauf que, s’il y a bien un créneau où Ferhat est représentatif, c’est le créneau de la chanson politique, de dimension amazighe justement.

            sa chanson Imazighene (l’album Tamurt Leqbayel) est emblématique et aurait pu tout aussi bien convenir. une chanson sur la Kabylie aurait sûrement été plus pertinente. alors, au lieu de chercher à « culpabiliser » les internautes qui soulèvent la question, Tamazgha pourrait au moins reconnaître sa faute. une erreur « pédagogique », je dirais.

            sur le contenu. j’ai un questionnement sur la métaphore de Ferhat, celle de « marcher sur les oeufs ». on s’entend que cette métaphore renvoie à la prudence.

            de quelle prudence parlerait Ferhat ? qu’il nous la situe au moins sur le repère chronologique !

            s’agit-il de son combat d’avant 80 ? ce n’était point de la prudence, mais une témérité politique pour laquelle l’histoire du combat amazigh retiendrait son nom.

            post 80 ? en gros son passage par le RCD. il faut qu’il choisisse : était-ce de la prudence ou simplement une erreur politique ....?

            connaissant la responsabilité du RCD dans le dépecement politique de la Kabylie, c’est surprenant....

            MAK ? Ferhat est peut-être prudent dans son discours autonomiste, pour ne pas livrer les Kabyles comme au hachoir du régime. c’est à son honneur.
            mais l’organisation de la revendication autonomiste est noyée par des élèments opportunistes et/ou carrément inféodés au pouvoir d’Alger. et Ferhat le sait. alors....

            qimet di talwit,

            • Azul,

              Il est indéniable que Ferhat restera un chanteur engagé qui aura marqué l’histoire du combat amazigh. Encore plus ; Ferhat est, pour l’instant, quasiment, l’unique chanteur dont les textes sont dans un kabyle presque parfait. Si ce n’est le seul, il est l’un des rares chanteurs à soigner son vocabulaire et à éviter toutes les intrusions lexicales nuisibles à notre langue.
              ceci étant dit, il me semble qu’il faut éviter de mélanger les genres. Ferhat a été invité par Tamazgha pour une conférence sur la Kabylie et il n’a pas été invité en tant que chanteur. Et franchement, je vois mal une vidéo d’une conférence de Ferhat illustrée par une musique de Ferhat. cela me rappelle des activités organisées par le passé avec une conférence de Ferhat suivie d’un concert de Ferhat.

              ce n’est qu’un point de vue bien sûr.

              Yuba.

  • Je pense moi aussi que la musique de générique est mal choisi cette foiiii !! pour plusieurs raisons, vu les relations de se pseudo chanteur avec le makhzen et ça participation dans les fête Makhzenian.........

    hedu n Amsed.

    • Azul,

      Est-ce que ce que tu dis est fondé ou pas ?
      Quand tu parles des relations de ce chanteur avec le Mahkzen, peux-tu nous donner des exemples ? Tu dis aussi qu’il participe à des fêtes makhzéniennes : quelles sont ces fêtes ?
      Car s’il s’agit d’accusations gratuites, je trouve que c’est dommage.
      Pour la musique, moi je la trouve très bonne.

      Yuba.

      • Pauvre de nous ! Yenna-yas d acu i k xussen a bu 3aryan ? Yenna-yas : t-tixutam. On trouve toujours un divertissement pour ne pas discuter du fond du problème. Musique amazigh, musique kabyle... où est le problème ? On pourrait même mettre du Mozart si on veux, pourquoi pas ? L’essentiel, c’est la conférence qui traite de la situation et de l’avenir de la Kabylie ?

        J’ai peur de tout... j’ai peur de ce qui se passe actuellement en Kabylie, j’ai peur d’une éventuelle autonomie ou indépendance, car à ce rythme, on fera exactement comme les Arabo-islamistes. On nous imposera du matin au soir de la musique kabyle, de la cuisine kabyle, des habits kabyles.... N’est-ce pas une autre forme d’intégrisme ?

        Dommage pour des gens qui revendiquent la démocratie, l’ouverture et l’universel !

    • pseudo est un grand mot ; relation avec le makhzen ? tu as l air bien informer mon ami. je te sens imbu de ta personne pour juger sans connaitre. fait attention cela peut te mener a l ignorance si tu y es pas deja. said est mon ami,son engagement amazigh est totale et il chante au nom de tout les amazigh. les etats nous ont separé et les reflections comme la tienne peuvent l entretenir. b.bni znassen et amazigh