Accueil > Culture > Agenda (concerts, colloques, confèrences,...) > Brahim Tayeb en concert à Paris
Brahim Tayeb en concert à Paris
Le dimanche 24 février 2008 à 15h00
vendredi 1er février 2008
par Masin

L’association "Les Printemps du Monde" organise, à Paris, un concert avec l’artiste kabyle Brahim Tayeb le 24 février 2008 à 15hoo, au Théâtre Adyar à Paris. En première partie AZAL, avec des chants kabyles anciens.

Ce concert, l’association organisatrice, le veut une "Inscription dans l’universalité d’une œuvre profondément originale".


[|

Brahim Tayeb

en concert

2
le dimanche 24 février 2008 à 15h00
2

3
au Théâtre Adyar
3

A cette occasion, Brahim Tayeb sera entouré du Quatuor cordes de l’Opéra de Paris : Etienne Tavistion - Matthieu Rogué - Cyril Gheftem - Philippe Noharet.

et aussi :
Suzanne Shmidt : piano
Nicolas Foster : Clarinette
Rabah Khalfa avec sa formation percussions

Première Partie : AZAL

2
accompagné par Jean-Philippe Rikyel
2



3
Ouverture en solo : Tassine
3

Réservations : 01.43.44.88.53.
Entrée : 25 €

Théâtre Adyar
4, square Rapp
75007 Paris
Tel : 01.45.55.67.63

Métro : Alma Marceau (Ligne 9)|]

Articles dans la rubrique :

Agenda (concerts, colloques, confèrences,...)
13/05/16
0
Plusieurs activités ont lieu dans le cadre d’un action placée sous le signe de la fraternité (...)

Lire l'article

18/04/16
0
L’Association "Action artistique amazighe" (AAA) organise une rencontre autour de Lounès Matoub (...)

Lire l'article

15/04/16
0
L’association berbère TAFERKA fête son dix-huitième anniversaire à Montreuil le samedi 23 avril 2016 (...)

Lire l'article


Rejoignez nous


2 Messages

  • Brahim Tayeb en concert à Paris 10 février 2008 13:35, par Targa uzemmur

    Enfin un spectacle qui nous sortira de l’ambiance trop festive pour être artistique des concerts kabyles à Paris !!! Entouré de musiciens professionnels, Brahim sera, c’est certain, à l’apogée de son art. A voir à tout prix !

    • Brahim Tayeb en concert à Paris 11 février 2008 21:06, par farid
      une voix chaude ;un art au sens propre du therme,l’heritier de cherif khadam,la sosie de si moh,le musicien des temps modernes avec des touches d’igabouchene (mozar kabyle) l’art et aussi la poesie fines qui nous plonges dans de romantismes c’est aussi le verbe d’un argaz qui denonce ,qui pleure,qui a crier fort au moment ou le pouvoir nous crache avec ses balles assassine. brahim la kabylie t’aime afud amokrane