Accueil > Actualité > Tamazgha occidentale : drame à Anefgou...
Tamazgha occidentale : drame à Anefgou...
Vingt-six personnes dont vingt-quatre bébés meurent de froid à Anefgou
samedi 27 janvier 2007
par Yafelman
Quelques 26 personnes ont trouvé la mort à Anefgou dans le Moyen Atlas suite à une vague de froid qui s’est abattue sur cette région montagneuse située à environ 500 kilomètres de Rabat.

Les victimes, 24 bébés dont l’âge varie entre 3 et 13 mois et deux femmes, sont décédés d’une pneumopathie aiguë causée par le froid. La température a chuté pour atteindre moins 10 et moins 16 à Anefgou, Tounfiyt, Anemzi et autres localités environnantes qui souffrent d’une absence chronique de structures de santé et de l’enclavement.

Une vague similaire de froid glacial avait causé en 1980 plus de 80 morts dans la même région. Vingt-sept ans après, rien n’a été fait pour aider la population locale àr combattre la rigueur des hivers infernaux dans ces villages berbères isolés.

De sources officielles (Ministère de la santé et presse affiliée au pouvoir), on apprend que le nombre de victimes est limité à 12 et que des aides ont été acheminées aux sinistrés. Des villageois joints par téléphone nous ont assuré que rien n’a été fait pour sauver Anefgou et ses habitants des griffes du froid et de la misère.

Coupés du reste de monde par les neiges et les pistes impraticables en hiver, les villageois ont subi la famine, la maladie et l’indifférence des pouvoirs en place, occupés à s’enquérir des problèmes des autres "peuples" au Proche Orient.

Selon des informations qui nous sont parvenues cette semaine de Tounfiyt, village situé à 70 km du village sinistré, la piste qui mène à Anefgou est complètement coupée par la neige. Les habitants sont parfois obligés à attendre trois mois avant de pouvoir rallier Imilchil ou Tounfiyt pour s’approvisionner en vivres.

A Anefgou, Imilchil et autres villages du grand Atlas, une appendicite ou un mal de tête peut ôter la vie. Ne parlons pas des femmes enceintes qui perdent leurs bébés, des enfants malades ou des dispensaires qui n’existent pas. Dans ces régions, les discours officiels, l’ère nouvelle, la démocratie et les droits humains sont une chimère. Le "Maroc indépendant" et moderne qu’on offre aux touristes et aux médias étrangers, n’a rien apporté à ces montagnards mis à part la souffrance, la famine et la répression.

Les habitants avaient auparavant organisé deux marches à Khénifra et à Imtghren pour revendiquer le désenclavement de leurs villages. Les promesses des autorités sont restées, comme d’habitude, sans lendemains. Aujourd’hui, on constate amèrement le résultat de ce mépris affiché par le pouvoir de Rabat à l’égard de la population locale. Le gouvernement n’a même pas présenté ses condoléances aux familles des bébés morts, alors qu’il envoie des aides pour nourrir les Palestiniens, les Libanais et autres "peuples frères" (!).

Il parait qu’à Tamazgha, les Berbères n’ont les mains libres que pour enterrer leurs enfants et leurs espoirs. Si les balles des pouvoirs mafieux qui gouvernent l’Afrique du Nord n’arrivent pas à les atteindre, la faim, le froid, la marginalisation et l’indifférence se chargent de les tuer à petit feu.

Ainsi est fait le destin du peuple berbère sur sa propre terre. Triste réalité...

Lhoussain Azergui

Articles dans la rubrique :

Actualité
21/06/19
0
La ville rose verra ce ce samedi 22 juin2019 se produire un spectacle théâtral kabyle organisé (...)

Lire l'article

17/06/19
0
Le 11 juin 2019, une page Facebook au nom de "Services des relations avec les instances (...)

Lire l'article

08/06/19
0
Le mouvement AKAL, parti politique amazigh tunisien dénonce l’assassinat de Kamaldine Fekhar et (...)

Lire l'article


Rejoignez nous


6 Messages

  • Tamazgha occidentale : drame à Anefgou... 27 janvier 2007 22:15, par nakine

    azul c’set vraiment dommage que notre peupel amazighe ne bouge pas contre les racistes governemantaux au nord d’afrique, notre coeurs avec vous : au sud-est de maroc,a Imider, a Tinghir, angfou, au kabyle, a leby a ts notre tèrre tamazgha, bougez nous car c’est le moments de le faire,j’adresse a tous les imazighens d’europe de boger contre les racistes arabes contre les Imazighen,j’adresse a ts les associations civil de bouger contre une autre conolisation mortèl au nord d’afrique contre les Imazighen. pour un peuple plus libre et laic vive Tmazgha et vive Imazighen, la mort pour les énnimer de la vie, les sales arabes.

    assif n tdought(tinghir).

    • ur illi ka bla ka .s yisem n ykkuch awa kkatnagh wa3raben irchan ar dda kkaten adghar nnegh mech ur ur ngui afus g ufus ntfur afus n tagrawla. aqbur skku alnif
    • Tamazgha occidentale : drame à Anefgou... 30 janvier 2007 23:28, par AMAZIGHE
      C’EST VRAIMENT ET JE LE REPETE VRAIMENT DOMAGE QUE DES GENS COMME VOUS COMMENCENT A PENSER DE CETTE FAçON,APRES DES SIECLES VOUS INJURIEZ LES AUTRES SANS QUE VOUS NE SOYEZ MEME PAS SUR D’APPARTENIR A CELA OU A CECI. PROUVEZ MOI QUE VOUS MEME VOUS N’ETES PAS AU MOINS METIS ? CONNAISSEZ VOUS VOTRE GENEALOGIE ? JE NE LE PENSE PAS ET JE DOUTE MEME QUE VOS RACINES NE SOIENT CELLES DE CES GENS QUE VOUS HAISSEZ. DEFFENDONS LA CULTURE AMAZIGHE ? LES MARGINALISES ,TOUS LES MARGINALISES LA OU ILS SE TROUVENT, MAIS FINISSONS AVEC CETTE DISCRIMIONATION QUI N’A RIEN DE FONDE...
      • Tamazgha occidentale : drame à Anefgou... 2 février 2007 19:37, par Haya
        qui es-tu pour parler ainsi ? oui les berberes sont delaisses ! oui ils ont froid et faim oui ils sont enclaves dans leurs montagnes et c’est tres difficile d’acces car il n’y a pas de routes et la piste n’est pas deneigee. on laisse mourir les gens, c’est honteux a notre epoque. et toi tu connais ta genealogie ? pas sur ! mais tu as une grande langue pointue. et pas de coeur.
  • Tamazgha occidentale : drame à Anefgou... 6 février 2007 23:09, par touha mouha
    azul je suis vraiment touche au fond lorsque je vois les amazigh(enfants)mortent a cause de froid c’est simple cette region marjinalise a tt les domaines .alors je declarer mon solidarite avec ces victimes de la monarchie marocain arabobaatiste.alors il faut d’abord la resistance pour l’existance .et plus de solidarite(tawiza)pour notre droits legitimes amazigh.afus g ufus tankra

    Voir en ligne : Tamazgha occidentale : drame à Anefgou...

  • Tamazgha occidentale : drame à Anefgou... 12 février 2007 22:37, par Vincent 3m
    De tout coeur avec vous ! De Tabachtint à Tounfit et les autres (Agoudal, Imilchil. ;.) bises à Moha, Brahim,.... de la part de Vincent....

    Voir en ligne : De tout coeur avec vous