Accueil > Vidéos > Rencontre avec Sana Mansouri
Rencontre avec Sana Mansouri
Paris, le 16 janvier 2012
lundi 6 février 2012
par Masin
Sana Mansouri fait partie d’une équipe d’Amazighs libyens qui ont, en pleine contre guerre Kadhafi et ses mercenaires, participé à l’animation de programmes notamment d’information au sein d’une télévision libyenne lancée au Qatar pour contrecarrer la propagande kadhafiste à travers ses médias. L’action de Sana et ses collègues a été d’une grande importance puisqu’il fallait conquérir cette place au sein de ce média qui a accompagné l’insurrection libyenne afin de donner une visibilité à l’amazighité de la Libye. Il était important de faire savoir que la Libye est aussi amazighe et que parmi les combattants pour la libération du kadhafisme il y a des Imazighen.


Aujourd’hui, Sana participe à la réalisation et l’animation de l’émission "Abrid n Tagrawla" (le chemin de la révolution), une émission quotidienne qui passe sur "Libya Iderfan"].

Nous avons profité du passage de Sana à Paris pour l’interviewer et en savoir plus à la fois sur son travail au sein de cette chaîne de télévision et aussi sur la question amazighe en Libye.

Masin Ferkal.


Entretien avec Sana Mansouri par Tamazgha_Paris




Regarder Libya TV sur Internet

Articles dans la rubrique :

Vidéos

Rejoignez nous


1 Message

  • Rencontre avec Sana Mansouri 7 février 2012 10:08, par AGWZUL

    Azul akkwit s-umata,

    Tout d’abord un grand merci a Mass Masin, pour son immense travail en faveur de notre identité, de notre culture.

    J’ai l’impression de rêver tout éveillé, car, qui aurait dit que j’assisterais un jour à tous ces évênements caractérisants le réveil du monde AMAZIGH.

    Je remercie et féllicite Massa Sana, qui oeuvre en faveur de la cause AMAZIGH, je lui souhaite réussite et bonheur, et encore une fois en l’entendant une Tamazight Libyen s’exprimant en Tamazight quelle joie, ce qui prouve si besoin est que tous les éspoirs sont permis, et que désormais plus rien n’arrêtera la digne marche des hommes libres vers leur liberation totale, tels nos frères de l’AZAWAD.

    Extraordianire lorsque Massa Sana dit anugur l’azzat, (nous irons de l’avant) c’est exactement ainsi que s’exprime nos frères de l’Atlas Blidéen = anugur ar zdat, de même les Imazighen Libyen disent ibucilen = garçons, les At Salah disent abutchi.

    Bref tamunt s’umata, tardast, tardast, ad nawedh s-anga yeghs w-ul.

    Tanemmirt, azul seg’ul.

    AGWZUL