Accueil > Actualité > La Une > Le Mzab victime de la violence de l’Etat algérien...
Le Mzab victime de la violence de l'Etat algérien...
Entretien avec Salah Dabouz.
samedi 28 novembre 2015
par Masin
"La violence au Mzab est une œuvre et un programme prémédité, exécuté et géré par le pouvoir." Maître Dabouz dit cela preuves à l’appui. La violence que vit le pays mozabite est l’œuvre de ce régime politique qui instrumentalise les services de sécurité ainsi que la "justice".



Selon l’avocat, l’arrestation de Kameldine Fekhar et tous les activistes mozabites est une décision politique prise lors d’une réunion qui a eu lieu le 8 juillet 2015 autour de Bouteflika et à laquelle étaient présents son chef de cabinet, le premier ministre, le chef d’état major et probablement même un chef des services des renseignements. Cette réunion a eu pour ordre du jour la situation dans le Mzab. Les arrestations des activistes Mozabites, dont Fekhar, est intervenue le lendemain de cette réunion.
Et l’arrestation de l’ensemble des détenus de cette affaire s’est faite en violation de la loi.
Pour Salah Dabouz, une grande mobilisation doit se mettre en place pour dénoncer ces arrestations arbitraires.
Dans un entretien qu’il nous a accordé à Paris, l’avocat des droits de l’Homme revient sur ces sujets et d’autres encore.

La Rédaction.

VIDÉO.

Articles dans la rubrique :

La Une
30/09/16
0
Tamazgha organise une rencontre-débat autour de la question amazighe en Tunisie, à Paris le (...)

Lire l'article

16/09/16
1
Chanteuse belgo-rifaine, Fatoum est une voix singulière. Ses chants doux et révoltés célèbrent le (...)

Lire l'article

27/08/16
0
L’association AZAR (Taknara) et Tamazgha (Paris) scellent leurs liens par un acte symbolique et (...)

Lire l'article


Rejoignez nous


modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.