Accueil > Actualité > La Une > Le pétrole islamique et le cORan noir
Le pétrole islamique et le cORan noir
Une contribution de Abaâuz de Michelet (Kabylie)
mercredi 1er octobre 2008
par Masin

Des Kabyles se déchaînent !
Depuis la publication de la première contribution de Yuba (de Bgayet), "Faut-il subir davantage l’Algérie ?", nombre de Kabyles ont adressé à notre Rédaction des contributions. Toutes portent sur la situation actuelle et notamment sur ce qui menace ce pays. La quasi-totalité des contributions évoquent l’urgence d’agir afin d’éviter à la Kabylie une dérive qui risque d’être lourde de conséquence.
Il est évident que nous ne pouvons rester indifférents à cette sollicitation et à cette envie de s’exprimer. Cependant, il ne nous est malheureusement pas possible de mettre en ligne l’ensemble des contributions qui nous parviennent, et ce pour diverses raisons : notamment, les contributions doivent répondre à un certain nombre de critères afin qu’elles puissent être publiées sur Tamazgha.fr. Nous comptons sur la compréhension de nos internautes. Mais nous ferons de notre mieux pour faire en sorte que Tamazgha.fr permette à un plus grand nombre de s’exprimer et d’apporter sa contribution au débat si nécessaire.

Aujourd’hui, nous publions une contribution qui nous a été adressée par Abaâuz de Michelet.

La Rédaction.





Le pétrole islamique et le cORan noir

Comme l’ensemble des pays du pourtour méditerranéen, la Kabylie possède une belle côte, de belles montagnes, de belles forêts et quelques plaines, certes pas très vastes, mais autrefois fertiles. Géographiquement, la Kabylie n’a rien à envier aux "petits" pays l’avoisinant comme la Tunisie, Malte, le Liban et Israël et d’autres encore. La Kabylie a tout pour s’auto-suffire et plaire. Nous pourrions attirer de nombreux touristes et investisseurs si nous arrivions un jour à leur assurer accueil, confort et sécurité.

Ceux parmi les Kabyles qui appréhendent l’indépendance de la Kabylie doivent savoir que ce n’est pas la superficie d’un pays qui fait une grande nation. Beaucoup de petits pays s’en sortent mieux que les grands. Ils sont mieux gérés, mieux organisés et par conséquent plus heureux.

Nos "politiques" qui rejettent cette option sous prétexte que les sols et sous-sols kabyles sont pauvres doivent avant tout employer l’argent de leurs partis dans l’exploration de richesses en Kabylie afin de nous prouver la véracité de leurs dires. Car jusqu’à présent, personne ne sait ce que contient la terre kabyle et personne, excepté les indépendantistes et les autonomistes, ne souhaite le savoir.

Tout le monde s’accorde à dire que la Kabylie est pauvre, mais personne n’apporte des preuves tangibles pour accréditer cette thèse qui de fait discrédite et disqualifie la Kabylie afin qu’elle ne puisse jamais accéder au rang de nation.

Le pouvoir refuse d’investir en Kabylie afin de contraindre les Kabyles à émigrer ailleurs, dans les régions arabophones de préférence, pour mieux les arabiser. Il fait circuler, via nos politiques de malheur, d’incroyables rumeurs quant à la pauvreté des sols kabyles afin de faire haïr aux Kabyles leur propre Terre.

Aujourd’hui, personne en Kabylie ne plante des figuiers, des oliviers, de la vigne, des cerisiers... personne ne pense s’investir dans la fabrication de confiture, de miel, de vin, de fromage et d’autres produits encore. Personne ne pense exploiter la mer dont les fonds sont aussi riches que les sous-sols du désert ; personne ne pense exploiter l’énergie solaire ; personne ne pense investir dans l’élevage de porcs ; personne ne pense investir dans le ski en hiver ; personne ne pense faire des jardins potagers comme autrefois ; personne ne pense créer des pépinières de fleurs et de plantes ; personne ne pense créer des engrais (purin d’ortie) ; personne ne pense greffer les jeunes pousses ; personne ne pense recycler les déchets qui jonchent nos campagnes ; personne ne pense tirer avantage de la pierre (pierre taillée, sculpture) ; personne ne pense ouvrir une partie de sa maison et la louer en été pour des touristes comme font tous les habitants de la méditerranée du nord ; etc. Et pourtant c’est avec ces "petites" idées que vivent beaucoup de peuples, même dans les campagnes des grands pays comme la France et l’Italie.

Certes, le pouvoir arabo-islamiste d’Alger a tué en nous toute imagination, tout esprit d’entreprise, toute créativité,… Il nous fait croire que seul le pétrole fait vivre, et ainsi tout le monde revendique sa part du gâteau : pensions de guerre, pension de veuvage, salaires pour travail généralement inutile (bureaucrates, imams, enseignants d’arabe et d’éducation islamique, membres permanents du FLN-RND, militaires, etc.), aide à la consommation, crédits bancaires.... Tout cet argent va dans la consommation de produits de basse gamme. Tout le monde investit dans des secteurs improductifs comme le transport (fourgons, bus), les sandwicheries, les beuveries de voyous, les plantations saisonnières comme la pastèque et le melon et j’en passe. Personne ne pense vraiment à investir avec passion et sérieux et dans le long terme.

Voilà ce que nos "politiques" kabyles appellent "investissement". Voilà ce que nous propose l’économie algérienne : une économie de bazar islamique basée sur le travail inutile et l’argent facile que nos "politiques" ont peur de perdre si la Kabylie accède à son indépendance.

D’après Jean Lartéguy, romancier et journaliste français, la réussite du Japon et d’Israël est liée à leurs situations géographiques ; le premier vivant sous la menace des tremblements de terre et le second entouré d’ennemis, ils se sont développés parce que le danger les tient constamment éveillés. Ces pays n’avaient d’autres richesses que l’intelligence humaine et l’instinct de survie grâce auxquels ils ont construit deux grandes puissances. Ne serait-t-il pas le cas d’une Kabylie indépendante qui n’aura d’autres choix, vu sa situation géographique, que celui de se développer si elle ne veut pas se faire ravager un jour par le tsunami arabo-musulman ?

Abaâuz de Michelet (Kabylie).

Articles dans la rubrique :

La Une
01/11/16
1
La cruauté, l’"inhumanisme", l’humiliation, la répression, l’excès de zèle des tenants du pouvoir, le (...)

Lire l'article

11/10/16
1
Le comité des droits économiques, sociaux et culturels (CESCR) des Nations Unies a rendu public (...)

Lire l'article

30/09/16
2
Tamazgha organise une rencontre-débat autour de la question amazighe en Tunisie, à Paris le (...)

Lire l'article


Rejoignez nous


16 Messages

  • Le pétrole islamique et le cORan noir 2 octobre 2008 10:23, par Idir

    Bonjour et merci pour votre contribution.

    Pardonnez moi mais vous enfoncez des portes ouvertes en énoncant tous "les malheurs" qui frappent la kabylie. Les Kabyles vivent tout çà au quotidien.

    Encore un constat de plus, sans aucune proposition de solution. Un ton qui ressemble fort à celui du M.A.K. qui nous propose une hypothétique "autonomie", qui ne résoudera aucun des problèmes, mais qui risquent au contraire de jeter dans les bras des arabo-musulmants des kabyles fragiles et déçus.

    Déçus parce que l’on ne pourra répondre à leurs attentes : école, logement, travail, bref ENVIE DE VIVRE tout simplement.

    Où trouvera-t-on les millions nécessaires ? le partage de la rente pétrolière ? on peut se mettre le doigt dans l’œil et compter sur le pouvoir fasciste pour au contraire enfoncer la kabylie dans l’ignorance et la misère.

    La solution adaptée au régime dictatoriaux des pays dirigés par des arabes est LA LUTTE ARMÉE !

    IL n’y a malheureusement pas d’autres issues pour nous si on veut se sortir de cette merde.

    MOURIR POUR MOURIR MOURONS LES ARMES A LA MAIN.

    Le reste n’est que masturbation intellectuelle, ou mensonge.

    Idir

    P.S. : sauf erreur de ma part ton pseudo n’est pas berbère ?

    • Le pétrole islamique et le cORan noir 3 octobre 2008 07:33, par Yahia

      Cher Idir,

      Il faut commencer par faire des constat pour savoir où nous en sommes. C’est comme en médecin, un bon médecin établit d’abord un diagnostique avant de prescrire le bon remède.

      Certes, l’auteur de l’article n’a fait que rappeler des choses connues... mais pas de tous. Il y a des gens qui ne les savent pas. Et pour faire connaitre ces choses, on doit écrire, écrire, écrire... La preuve, essayez de parler de la Kabylie aux gens de chez nous. Oui, ils sont tous au courant de ces problèmes, mais ont-ils pour autant conscience de leur gravité ?

      Ces gens qui écrivent ont beaucoup de mérite. Ils font ce qu’ils peuvent. Quant à leur demander de donner des solutions... là je ne comprend pas. C’est aux politiques et aux spécialistes de mettre la main à la patte. Un rapporteur ne fait que rapporter des faits.

      Amicalement !

    • Le pétrole islamique et le cORan noir 3 octobre 2008 09:39, par Abaâuz

      Azul a Idir,

      "Abaâuz", ce n’est pas un pseudo mais c’est bien mon prénom qui est kabyle. En tous cas, c’est un prénom qu’on ne trouve que chez les Kabyles. Et il n’est connue que dans certaines régions. C’est vrai qu’il n’est pas fréquent, mais si tu connais des gens de ma région (Michelet, Iferhounène,...) poses leur la question et tu verras qu’il s"agit bien d’un prénom usité.

      Pour le reste, je pense que les lecteurs donneront leurs point de vues.

      Abaâuz.

  • LE PETROLE ISLAMIQUE ET LE CORAN NOIR 2 octobre 2008 10:48, par AGWZUL

    Azul ay Abazuuz si Micli ?

    Excellent, cependant tout celà a été dit et redit, l’on a l’impression de rabâcher de se répéter de façon perpetuelle.....

    J’avais fais allusion à une sorte de silicon vallée à Tizi et Bgayet, afin booster l’inovation pour l’immediat et le futur et investir dns la recherche(fondamentale et appliquée) qui permettrai de créer des emplois, grâce entre autre à l’exportation de notre matière grise, ce qui seule nous garantit notre réelle indépendance, car en définitive les ressources du sous sol ne devraient être perçues que comme la cerise sur le gateau.

    En conséquence je préconise un plan "Marshal" pour la Kabylie, élaboré par des chercheurs (domaines variés) afin de dégager une vision holistique et futuriste de manière à booster notre économie en devenir tout en respectant les contraintes écologique et environementales etc...

    Ce plan devra être soumis au peuple Kabyle et approuvé par lui à la majorité voir à l’unanimité.

    Mais pour ce faire il n’est que trop évident qu’un gouvernement Amazigh-Kabyle devra en être garant, afin de péréniser notre culture, notre développement économique , en autre de défendre et protéger la laïcité afin de mettre au rencart la religion monothéiste imposée moins peut être par les arabes que par l’ex empire automan.

    L’animisme, l’ancienne religion des IMAZIGHEN la seule, la vraie n’est plus hélas que relique anihilée par le monothéisme musulman entre autre, nos ancêtres vivaient heureux en parfaite harmonie avec leur environnement pour s’en convaincre il n’y a qu’a considérer les peuples tels que les tsattan, bien sûr les conditions géo-politique ne sont pas les même, mais en considérant leur coutumes et vie sociale je vois beaucoups de similitudes avec les imazighen.

    Ne nous méprenons pas je ne suis pas pour un retour passéiste, rétrograde, cependant il est grand temps que les imazighen re découvrent leur valeurs fondamentales, intimement liée à Mère NATURE,
    et donc il faut absolument rejeter l’obscurantisme religieux, se retrousser nos manches (anemesswel infassen), afin de pérenniser notre identité et d’assurer un avenir radieux aux futures générations.

    Tanemmirt, azul azizzan, azul seg’ul.

    AGWZUL

    • LE PETROLE ISLAMIQUE ET LE CORAN NOIR 3 octobre 2008 22:22, par omar
      @abauz Beaucoup de verités, certes ,mais aussi beaucoup d’omission.La kabylie a le niveau de l’Algerie sans plus.Meme societé archaique rongée par l’islamisme rampant, meme oppression des femmes sinon plus qu’ailleurs ,un delitement ahurissant rendant tout encadrement de la societé impossible . C’est pourtant la verité .
  • Le pétrole islamique et le cORan noir 2 octobre 2008 13:49, par akksell
    Elevage de porc ,c’est une excellente idèe pour exorciser l’islamisme en pays Kabyle. en tous cas félécitations d’avoir oser parler d’independance ou lieu de autonomie (dependance).
  • Le pétrole islamique et le cORan noir 2 octobre 2008 18:45, par Idiggi
    Cher M. Abaâus je soutiens énérgiquement ton excellente idée de l’indépendance de Kabylie quoi quoi qu’il advienne ! Vaut mieux périr par nos propre souverainté que de suffoquer sous le joug Arabo-islamiste de merde.
  • Le pétrole islamique et le cORan noir 2 octobre 2008 20:06, par Tafat s Lozan
    Mat bghid yila waya. Akk aya yila, iker amis umazigh negum a difat lawan. Iker amis umazigh.