Accueil > Actualité > La Une > Les Amazighs dans nasse !
Les Amazighs dans nasse !
dimanche 23 mars 2014
par Masin
Le dimanche 16 mars 2014, Hawad a présenté son ouvrage "Dans la nasse, Dagh tetet" (Editions Non Lieu, 2014) à Paris. Et à l’issue de la présentation-lecture, il a rajouté pour l’assistance quelques mots sur le contexte de l’écriture du texte.



Pour Hawad, nous Amazighs, nous sommes dans la nasse... La nasse des drones, la nasse des Rafale, la nasse des Etats et de leurs armées, la nasse de l’obscurantisme, le double obscurantisme, la nasse dans laquelle nous nous sommes mis nous-mêmes...

Mais Hawad a une réponse à tout cela... Oui, face à l’appétit boulimique de la France pour l’extraction de l’uranium, face aux drones, face à l’écartèlement et à la conquête, face à la radioactivité, Hawad nous suggère d’opposer notre langue, nos mots, nos visions, notre poésie, qui sont comme un son de moustique qui échappe à leurs radars et à leur contrôle... Notre devoir est de l’aiguiser et de trouver ceux qui sont capables de l’entendre ! Ce jour-là, on pourra vaincre cette hargne anti-amazighe des puissances et leurs supplétifs locaux... Ce jour-là, on pourra libérer ce territoire longtemps colonisé et dont le peuple est malmené et humilié. Ce petit son, son de moustique, peut créer le déclic qui nous mènera au renversement du poids de l’Univers qui s’écroule sur nous...

De la bouche de Hawad sort du feu, le feu d’une rage millénaire, la rage d’un Amazigh atteint dans sa chair. Ses paroles expriment la douleur que tout un peuple a subi des siècles durant... C’est cette douleur qui alimente le feu qui sort de sa bouche, d’où la force de ses mots qui transpercent la chair de tout Amazigh conscient de sa situation et qui n’a aucun doute quant à la nécessité de se battre pour rétablir Tamazgha dans sa dignité.

Le système français en a eu pour son compte, lors de cette intervention de Hawad, oui car cette France et son appétit boulimique sont pour beaucoup dans le chaos qui frappe les Amazighs et leurs pays aujourd’hui...

Les paroles de Hawad, perçantes, sont comme une thérapie (momentanée certes), mais lui veut qu’elles participent à trouver ce déclic qui transformerait la douleur, qui décoloniserait l’imaginaire pour atteindre une pensée sans entraves, libre, indépendante des modèles qui l’ont asservie, et ayant la capacité de se renouveler indéfiniment.

Oui tout cela est possible : il suffit d’être attentif à "l’insignifiant" d’aujourd’hui, comme ces petits sons fragiles mais tenaces de moustiques que suggère Hawad, c’est de ces sons que pourra être aiguisée l’énergie nécessaire pour tout renverser et libérer enfin Tamazgha du fardeau et du carcan qui l’étouffent, et "recharger son propre regard pour qu’il perce comme une vrille les murs de salves".

Masin Ferkal.


VIDEO.



- Hawad, Dans la nasse, Editions Non Lieu, Paris, 2014
L’ouvrage est traduit du touareg (tamajaght) par l’auteur et Hélène Claudot-Hawad.


- Pour en savoir plus sur l’ouvrage lire : L’Azawad de Hawad...



Présentation-lecture de l’ouvrage "Dans la nasse", par Hawad

Articles dans la rubrique :

La Une
16/09/16
0
Chanteuse belgo-rifaine, Fatoum est une voix singulière. Ses chants doux et révoltés célèbrent le (...)

Lire l'article

27/08/16
0
L’association AZAR (Taknara) et Tamazgha (Paris) scellent leurs liens par un acte symbolique et (...)

Lire l'article

11/07/16
4
La voyoucratie algérienne n’a jamais cessé d’œuvrer pour la destruction de l’Amazighité. La Kabylie (...)

Lire l'article


Rejoignez nous


3 Messages

  • Les Amazighs dans nasse ! 24 mars 2014 17:22, par Lwennas
    azul , tidett kan nek lligh seg wid ihedren timlilit agi , tikkelt tamezwarut ara slegh i HAWAD yettmeslay zdat-i maca iban yeccur wul-is s tidett maci d akellex yenna-d ayen lligh ahat ttxemmimegh nek s timad-iw arnu mebla adewwer. Tanemmirt

    repondre message

    • Les Amazighs dans nasse ! 5 avril 2014 00:13, par Changeons notre façon d’ecrire
      Azul, t’idett kan ,nek e’lligh seg wid i-g ee lla-n deg imir n t’imlilit Agi. D t’ikelt ta mezwarut ad e slegh i hawad ye tt meslay sdat-iw, imi ye tt van-d wul is ye tcur, s t’idett matci d askerkes, ye nna-d ayen i e tt khemimegh Nek s ti mad iw ,ernu war tuzya. Ta nemirt

      repondre message

  • Les Amazighs dans nasse ! 9 avril 2014 20:08, par torda
    lire Hawad est un bonheur. Salutations a mon frre et ami Hawad . Tu dis vrais , tes paroles doivent tre bues par chaque Amazigh, Touaregs, Berbre et peuples du monde. Derrire chaque grand homme une grande femme,, mes amitis ! Vive la paix, la justice, tamazgha, azawad, ...

    repondre message

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.