Accueil > Dossiers et documents > Mohya > Mohya hospitalisé...
Mohya hospitalisé...
vendredi 1er octobre 2004
par Masin
C’est depuis plus de neuf mois que Mohya se bat contre la maladie. En effet, il est atteint d’une tumeur de cerveau. C’est à l’hôpital parisien de la Pitié Salpêtrière qu’il est hospitalisé et qu’il a suivi des soins avant d’être transféré à la Maison Medicale Jeanne Garnier (Paris XVe) fin septembre.

Mohya, connu également sous le nom de Mohand Ouyahya, est très célèbre non par ses œuvres littéraires mais plutôt par ses traductions / adaptations en kabyle de plusieurs dizaines d’œuvres universelles.

Lycéen à Tizi-Ouzou, en 1967 Mohya est marqué par le système scolaire de l’époque : des traces indélébiles y figureront dans son œuvre. Dans les années 1970, Mohya entame des études universitaires en mathématiques à Paris. Il côtoie l’Académie berbère à Paris : un de ses premiers articles est écrit en tifinagh et est publié dans "Imazighen", bulletin de l’Académie berbère. Il rejoint le "Groupe d’Etudes Berbères" de l’Université de Vincennes où il était une des chevilles ouvrières des publications du Groupe : Bulletin d’études berbères, la Revue Tisuraf et plusieurs suppléments à ces deux publications.

Dès le début des années 1970, Mohya commence à traduire les œuvres théâtrales universelles. Plusieurs œuvres d’auteurs étrangers à la société kabyle sont adaptées en kabyle. Ceci, quand elles ne le sont pas encore jouées en kabyle. Près d’une quarantaine de pièces de théâtre se sont ainsi "incrustées" dans l’espace littéraire et artistique kabyle.

Grâce à Mohya un nouveau mouvement théâtral en langue kabyle a vu le jour au début des années 1980 : plusieurs troupes ont repris ses adaptations pour les mettre en scène te les interpréter. Ainsi, lors de festivals de théâtre berbère organisés très souvent en Kabylie, la majorité des pièces présentées sont des œuvres adaptées par Mohya.

Si Mohya a brillé par ses adaptations théâtrales, il s’est aussi attelé à l’adaptation d’œuvres poétiques : ainsi, des poèmes de Nazim Hikmet (opposant turc), de Boris Vian et d’autres encore sont adaptés en kabyle. Mais Mohya a également écrit des poèmes. Comment ne pas citer le fameux "Ah ! ya ddin qessam" composé en 1981 en hommage aux détenus berbéristes croupissant dans les geôles des prisons algériennes, un poème chanté par plusieurs artistes dont Ali Ideflawen, Bahi, le groupe Imuzagh,...

De toutes les œuvres de Mohya peu sont connues. Hormis les quelques œuvres éditées sous forme livresque ou en cassettes audio et/ou vidéo, le reste de l’œuvre de Mohya est manuscrit au mieux tapuscrit. Les amis de Mohya comme les responsables de troupes de théâtre kabyles disposent d’au moins une trentaine de photocopies de manuscrits inédits.

"Tamazgha.fr" consacrera une série d’articles sur Mohya et présentera des extraits de ses adaptations kabyles. Ainsi, nous permettrons la (re)découverte des œuvres manuscrites et/ou orales de la littérature universelle, adaptées en kabyle par Mohya.

Nous souhaitons un rapide rétablissement à Mohya et qu’il puisse enfin rejoindre sa famille, ses proches et ses amis.

La Rédaction


Lire l’entretien de Mohya à Tafsut (1985)

P.-S.

Photo de Mahfoud Yanat.

Rejoignez nous


3 Messages

  • > Mohya hospitalisé... 6 octobre 2004 18:40
    Toutes mes pensées pour Mohend u Yehya et ses proches.
    • > Mohya hospitalisé... 27 octobre 2004 16:42, par waliken
      alors andda akka i len imazighen ? il faux faire quelque chose a din rebb amek aken i siqar muhya !! dommage que les associations ne bouge pas en ce moment ? on attend koi ? aryemet ? nagh amaken i qaren mi geder ictaq atemriw mi yemut aalqen as aargun ! andten les artistes qui profitaient autres fois de ses textes ? les comediens les metteurs en scene ... alors afous deg fous c tres grave les amis agissant ensemble pour mohya. aller au moin une association berberes en france appel pour lui faire u petit quelque chose...
  • > Mohya hospitalisé... 8 octobre 2004 15:39, par bader
    je souhiate un prompt et rapide rétablissement à mohya.. tenez-nous, s’il vous plaît, au courant de ses améliorations et je vous prie de lui transmettre mon message je suis au bled et je ne peux le faire d’ici ;dites-lui, s.v.p,"akker fellak adinik mazal tamazight enni ur tulara akenni n’mena,mazal tenaghen fellas ath n’tsertit,wid itiseqdacen,maci wid iqedcen fellas !!! aker ayamazigh,aker amis u mazigh !!!" initas sghur bader yenghaten.vous saurez aprés pourquoi yenghaten,et dilaânaya n wen meltiyid mara astinim amek ididsa.
    • > Mohya hospitalisé... 12 octobre 2004 01:26, par djidji
      moh yettef tasga, sin waguren macci yekker ! ahya kid a sinistri ! je crois qu’il a acheté du tessu chez sifouni, ou bien il a des dettes quelque part chez l’qahwa n’sinzanu. alors on dois lui chercher un bouzitoir pour lui faire l’affaire. ali filamene
    • > Mohya hospitalisé... 12 octobre 2004 01:30, par hadid
      Mon dieu combien d’homme meures pour que cette Algérie redevienne pour que ces hommes la lui servent ... que dieu protège notre mohya, l’amazighité et notre l’Algérie profonde
    • > Mohya hospitalisé... 2 novembre 2004 19:59, par Muhend U Caâban

      "nighassen fketiyid tiqit waman ulama i wudem rebbi, nanniyid sselli gh’fenvi, ghananiyid qassaman" ;
      dites à Mohya que nous lui sommes ingrats, nous les brobro.
      Ah ya dinn qessam !!

      Prompt rétablissement à Muhend U Yehia.

  • > Mohya hospitalisé... 21 janvier 2006 14:42, par redjdal zaghdoud"mastanabal"
    zaghdoud a dit a muhia"imena-d w-ul-iw tala imena-d adisu di tduna tida-k yebna w-umghid,degsen-t temghid tbuda yezi-yas-ented umalsa ista3fa ghursen-t yemsebrid".amsebrid ed-nek,amghid d-kec tiduna d-ayen it-urid..merci mon ami... adios.