Accueil > Culture > Agenda (concerts, colloques, confèrences,...) > Projection du film "Aux origines du 20 Avril" à Paris, (...)
Projection du film "Aux origines du 20 Avril" à Paris, le 1er juillet
Un film de Youcef Lalami
samedi 18 juin 2011
par Masin
Tamazgha organise une projection du film documentaire "Aux origines du 20 Avril", de Youcef Lalami, le vendredi 1er juillet 2011 à 19h30 à Paris (14e). la projection sera suivie d’un débat en présence du réalisateur.





Projection

"Aux origines du 20 Avril"

(Film documentaire, 52 minutes)

de Youcef Lalami

Vendredi 1er juillet 2011 à 19h30

Local associatif

12, rue Moulin des lapins - 75014 Paris
Métro : Pernéty (Ligne 13)

La projection sera suivie d’un débat en présence du réalisateur

Entrée libre

Contact :

Tel : 09.51.90.76.91.
E-mail : tamazgha.paris gmail.com

www.tamazgha.fr




"Aux origines du 20 Avril" est la première partie d’une série de documentaires en trois volets intitulée "Kabylie : genèse d’une révolte" ?

"Aux origines du 20 Avril" (52 minutes), développe la problématique de l’identité amazighe dans le mouvement national algérien. Il retrace ainsi le déni des langue, culture et identité amazighes depuis Napoléon III jusqu’à 1962.


Film Annonce- "Kabylie genèse d’une révolte"...

Articles dans la rubrique :

Agenda (concerts, colloques, confèrences,...)
13/05/16
0
Plusieurs activités ont lieu dans le cadre d’un action placée sous le signe de la fraternité (...)

Lire l'article

18/04/16
0
L’Association "Action artistique amazighe" (AAA) organise une rencontre autour de Lounès Matoub (...)

Lire l'article

15/04/16
0
L’association berbère TAFERKA fête son dix-huitième anniversaire à Montreuil le samedi 23 avril 2016 (...)

Lire l'article


Rejoignez nous


2 Messages

  • Kabylie genèse d’une révolte" est un documentaire en trois volets de 52 minutes chacune. La première partie, " Aux origines du 20 Avril" développe la problématique de l’identité Amazigh dans le mouvement national Algérien.
    Il retrace ainsi le dénie de cette langue et culture depuis Napoléon III jusqu’à l’indépendance de l’Algérie en 1962.
    Ce film remonte le temps et les détours pris par les dérives de l’identité et de la culture algériennes, plusieurs fois millénaires, vers leurs effacements au profit de celles imposées par la conquête arabe du moyen âge, consolidées par l’occupation ottomane et la colonisation française. Depuis la politique arabe du second empire français à la politique pan-arabiste soufflé par le libanais Chékib ARESLAN et la ligue arabe d’Azzam Pacha au mouvement national, on suit les tentatives de superposer sur l’identité originelle algérienne, pour l’anéantir, une identité empruntée et artificielle. Le film explore également les origines du printemps 80 et montre les différentes manifestations ataviques de la résistance de l’identité authentique face à sa rivale artificielle. Dans ce premier épisode le cinéaste donne la parole à des personnalités du combat identitaire et laisse témoigner l’un des acteurs de ce qu’on a appelé « la crise berbériste de 1949.

    Ameziane AIZAF & Youcef LALAMI

    • merci pour le realisateur de ce film.mais pour le 20 avril,30 ans apres on voit beaucoup de militant qui sortent de nulle part pour s accappare simplement du mouvement.imagdayen u ssaqi.cherche toujours a nous donnée des leçons n taqbaylit.je vous soutien.&as azembil yizan fidamen n ttefsut.voici ma question:est ce que les acteurs de 80 s identifie a quelque chose comme tajmaat.est ce que tout le monde est accepter dans votre debat sur ce mouvment hahaha