Accueil > Débats > Kabylie > Raison et bon sens révolutionnaire.
Raison et bon sens révolutionnaire.
mardi 3 novembre 2015
par Masin
Compte tenu du contexte actuel et de la situation qui prévaut sur la terre de Tamazgha, beaucoup d’acteurs politiques, par ignorance et/ou par manque de prudence, se prennent au jeu des Etats anti-amazighs en place d’une manière ou d’une autre. Le fait d’adopter une politique réactionnaire cela fait que l’on se trouve à chaque fois dépassés par les événements et l’on est réduit à réagir aux actes politiques de l’ennemi par des actions très timides et très souvent ridicules.

Vouloir n’est pas toujours pouvoir, mais, du moins, tout réside dans les stratégies et les plans d’action auxquels on a opté pour sauver la Kabylie des griffes des monstres qui, au quotidien, ne ménagent aucun effort pour l’enfoncer encore davantage dans ce fossé menant vers les abysses de la disparition. Les femmes et les hommes politiques doivent comprendre une bonne fois pour toutes que la tâche est très dure, d’où la nécessité de s’asseoir et construire un projet révolutionnaire sur de bonnes bases avec un socle très enraciné dans la société kabyle.

Un projet digne de ce nom, un projet qui doit œuvrer pour l’avènement d’un Etat kabyle souverain avec des institutions solides répondant aux vraies aspirations du peuple kabyle est plus que nécessaire. Jusque-là toutes les initiatives allant dans ce sens manquent d’outils aboutissant à cet objectif tant rêvé par l’ensemble des Kabyles soucieux de leur Kabylie.

Le fait de prononcer l’idée de munir la Kabylie de son propre Etat est une avancée considérable sur le plan idéologique, mais le temps joue contre toute passivité et surtout tout travail mal fait pour y arriver. L’ère des constats pour proposer des pleurnichardes collectives sur notre sort est révolu, un travail efficace et pragmatique s’impose sur tous les plans. Il est temps de trouver le moyen efficace pour y arriver en un temps record. La Kabylie a beaucoup souffert de ses ennemis déclarés (Etat algérien, islamistes, arabistes,…), mais le plus grand handicap réside dans la qualité de ceux qui ont pris cette « responsabilité » de la représenter et de la défendre. Les acteurs politiques sont à l’image de cet ennemi juré qui est l’Etat algérien qui a su canaliser et maîtriser tout soulèvement populaire. Ainsi, le peuple, qui est dans le fond acquis à l’idée de libération, est souvent abusé par ses soi-disant représentants qui pervertissent les soulèvements en jouant le rôle de relais du système colonial. Le temps est venu d’entamer un projet révolutionnaire visant la libération de la Kabylie sans détour ni bricolage. Une fois cet objectif est défini par les plus déterminés à l’atteindre, il reste juste à élaborer les bonnes stratégies adaptées à toutes les situations plausibles. Le peuple kabyle n’attend qu’un projet cohérent, clair et révolutionnaire.

Tout ceci passe par la nécessité de démasquer tous les imposteurs qui ont usurpé le champ de lutte en faisant des ravages aux sein même de la société kabyle avec leurs démarches sans issues et trompeuses. La Kabylie a besoin de celles et ceux qui la veulent forte, digne et debout, n’acceptant jamais l’humiliation et le déshonneur. Elle doit être épargnée à tout prix de l’absurdité de certains agissements la menant vers l’impasse assurée. C’est pour cela que l’implication des gens pragmatiques, de bonne volonté et de bon sens, surtout, est la clé de la réussite de ce projet libérateur.


Nnda Tafrara.

Rejoignez nous


1 Message

  • Raison et bon sens révolutionnaire. 13 novembre 2015 16:37, par aman idurar
    azul une excellente reflexion de quelqu’un voulant la reussite de la liberation du peuple kabyle.un projet revolutionaire ? mais c’est quoi au juste.je pense qu’il faut fixer certaine constantes qui personne ne doit nier au moment de la negociation s’il y aura ou bien au moment de la liberation.d’ailleurs on doit fixer ces bases ou constantes pour que toutes les idées de gauche ou de droite soit integrer pour le combat pour la liberation de la kabylie et du peuple kabyle. parce que nous devons liberer la kabylie et le peuple kabyle.sinon ça serait un echec si on libere la kabylie sans le peuple kabyle ou bien on libere le peuple kabyle sans la kabylie.on doit aussi liberer la langue kabyle .

    repondre message

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.