Accueil > Actualité > La Une > A Genève,Tamazgha plaide la cause des Berbères de (...)
Droits de l’Homme
A Genève,Tamazgha plaide la cause des Berbères de France...
Dans un rapport présenté au Comité des droits économiques, sociaux et culturels, elle met le doigt sur les défaillances et contradictions de l’Etat français en matière de gestion des langues et cultures "minoritaires"
jeudi 1er mai 2008
par Masin

Conformément au Pacte international relatif aux droits économiques, sociaux et culturels, l’Etat français a présenté son troisième rapport périodique les 29 et 30 avril 2008 lors de la 40eme session du Comité des droits économiques, sociaux et culturels (CESCR) des Nations Unies qui se tient du 28 avril au 16 mai 2008 à Genève. A cette occasion plusieurs organisations de défense des langues et cultures régionales ou minoritaires se sont déplacées à Genève pour présenter des rapports alternatifs à celui de la France. Parmi elles, Tamazgha qui avec un rapport sur les droits linguistiques et culturels des Berbères en France.

Nous publions ci-après le communiqué de Tamazgha rendu public à Genève à l’issue de l’audition de la délégation gouvernementale française par les experts des Nations Unies.


<hr /
[|COMMUNIQUE

Application du Pacte des droits économiques, sociaux et culturels des Nations Unies :
La France plus que jamais jacobine !

|]

Lors de la 40ème session du Comité pour les droits économiques, sociaux et culturels qui se tient à Genève du 28 avril au 16 mai 2008, l’Etat français a présenté, les 29 et 30 avril, un rapport sur les mesures législatives, judiciaires et administratives qui ont été prises pour s’acquitter de ses obligations en vertu du Pacte des droits économiques, sociaux et culturels. La France a eu, entre autres, à fournir des informations sur les mesures prises en vue de garantir l’accès à l’éducation dans les langues régionales et minoritaires dans les établissements publics français, conformément aux articles 13 et 14 du Pacte Pacte relatifs aux droits à l’éducation, ainsi que les mesures prises en vue de préserver les langues régionales et minoritaires, conformément à l’article 15 du Pacte relatif aux droits culturels.

L’Etat français, au delà de ses positions "d’un autre âge" à propos des notions des droits collectifs et de minorités notamment ethniques et linguistiques, a montré une attitude irresponsable dans sa gestion de la question berbère en France. D’où l’importance pour nous de porter à la connaissance des instances internationales les contradictions de l’Etat français, "patrie des droits de l’Homme".

Ainsi, si nous déplorons l’absence de toute prise en charge des langue et culture berbères ainsi que l’inefficacité de certaines initiatives de l’Etat, nous tenons à dénoncer la tendance des autorités françaises à participer à l’arabisation des Berbères en France, contribuant ainsi à un projet si cher aux Etats occupant l’Afrique du Nord, à savoir l’assimilation par tous moyens des Berbères. En effet, certaines positions de l’Etat français sont pour le moins déplacées, sinon comment qualifier l’attitude du Ministère de l’Education Nationale lorsque, sur le territoire français, il propose à des enfants d’origine berbère un enseignement des langue et culture arabes leur présentant ces dernières comme étant leurs langue et culture d’origine ?

Nous tenons également à mettre le Ministère de l’Education Nationale devant ses responsabilités quant à la gestion faite de l’épreuve facultative de berbère au baccalauréat. Chaque année, 2000 candidats se présentent à cette épreuve uniquement écrite, sans aucune préparation. Certains candidats ignorent jusqu’à l’alphabet utilisé. En 2006 nous avions cru que l’Education Nationale allait mettre fin à cette situation inacceptable dans laquelle se retrouvent chaque année quelques 2000 élèves. En effet, une Convention-cadre fut signée entre le Ministère de l’Education Nationale et l’Inalco dans le but de mettre en place une préparation à l’épreuve facultative de berbère au baccalauréat dans les établissements du second degré. Nous déplorons que, deux ans après cette initiative, aucune mesure concrète n’ait été prise par le Ministère qui n’a honoré quasiment aucun de ses engagements stipulés dans la dite Convention-cadre. Nous appelons le Ministère de l’Education Nationale à honorer ses engagements et à débloquer les moyens nécessaires pour la mise en œuvre des termes de la Convention.

A l’occasion de cette session du Comité des droits économiques, sociaux et culturels qui a examiné le rapport de la France, Tamazgha tient à réaffirmer sa détermination à poursuivre son action et son combat afin que cesse l’assimilation des Berbères : les autorités françaises doivent, une bonne fois pour toutes, comprendre que les Berbères ne sont pas des Arabes et que les raccourcis concernant les personnes originaires d’Afrique du Nord doivent être tout simplement bannis.

Par ailleurs, nous tenons à réitérer nos demandes en faveur des langue et culture berbères en France, à savoir :

1) Nous souhaitons que la langue berbère soit enseignée, par le ministère de l’Education nationale dans les écoles publiques et ce à tous les niveaux, selon le choix des familles.

2) L’enseignement de la langue berbère doit se faire dans le cadre institutionnel français et les nominations doivent se faire dans le respect des règles académiques françaises.

3) Afin d’assurer la pérennité de l’enseignement de la langue berbère dans le secondaire, nous demandons la création d’un CAPES de berbère (ou d’un CAPES bi-valent associant le berbère) et donc de postes d’enseignants titulaires

4) Il est souhaitable, dans le but d’encourager les études berbères, que l’Etat français débloque davantage de moyens au profit des études berbères en France en créant des postes supplémentaires au sein des universités françaises.

5) Nous souhaitons qu’un fonds au niveau du ministère de la culture soit concédé à disposition de la culture berbère notamment pour l’aide directe aux projets culturels berbères.

6) Constitution à Paris d’un lieu permanent, visible et reconnu, pour la culture berbère. Par exemple ; une maison de la culture berbère avec une prise en charge totale par l’Etat.

7) Constitution d’un fonds documentaire, accessible au public, sur les Berbères, leur langue, leur culture et leur Histoire.

8) Constitution d’archives de la mémoire et de la culture berbères en France.

9) Attribution d’une fréquence radio F.M. dédiée à la langue et la culture berbères et dont bénéficieront les berbérophones de France.

Genève, le 30 avril 2008.



[|TAMAZGHA
47, rue Bénard - 75014 Paris - France
Tel : +33.1.45.45.72.44. / E-mail : Tamazgha wanadoo.fr|]



[|Télécharger le rapport de Tamazgha présenté au Comité des droits économiques, sociaux et culturels en mai 2007.|]
PDF - 1 Mo
Rapport de Tamazgha
Droits linguistiques et culturels des Berbères en France.


[|Télécharger l’additif au rapport de Tamazgha sur les droits linguistiques et culturels des Berbères en France, remis au Comité des droits économiques, sociaux et culturels le 28 avril 2008.|]

PDF - 56.3 ko
Additif au rapport de Tamazgha
"Droits linguistiques et culturels des Berbères en France" - Aditif.

Articles dans la rubrique :

La Une
01/11/16
1
La cruauté, l’"inhumanisme", l’humiliation, la répression, l’excès de zèle des tenants du pouvoir, le (...)

Lire l'article

11/10/16
1
Le comité des droits économiques, sociaux et culturels (CESCR) des Nations Unies a rendu public (...)

Lire l'article

30/09/16
2
Tamazgha organise une rencontre-débat autour de la question amazighe en Tunisie, à Paris le (...)

Lire l'article


Rejoignez nous


2 Messages

  • A Genève,Tamazgha plaide la cause des Berbères de France... 12 mai 2008 12:22, par Kabyle non araboizanisé par le mahométisme

    la propagande de l’imposture maghreb arabe va bientôt battre son plein avec la rentrée prochaine à l’académie goncourt du rénégat et négationniste des AMAZIGHS EN GENERAL ET KABYLES EN PARTICULIER L’araboislamisé benjelloun ,qui ne ratera pas une occasion ,comme à son, habitude,vu qu’il a accés aux médias,de faire sa propagande de l’IMPOSTURE MAGHREB ARABE SOUTIEN INDEFECTIBLE DE LA PALESTINE ALIBI(terre du peuple juif spoliée et araboislamisée,comme la nôtre ,par l’araboislamisme colonial ,lors de l’exil de ce dernier à travers le monde),de l’IRAK ....ET AUTRES AFFAIRES DE L’INTERNATIONALE IMPOSTURE DU MONDE DIT ARABE....MAIS JAMAIS UN MOT SUR LES AMAZIGHS OU LES KABYLES qui se font opprimés par la monarchie araboislamocoloniale ET L’ARABOISLAMISME COLONIAL EN GENERAL. Et le pire venant de cet IMPOSTEUR BENJELLOUN c’est qu’il fait passer des CONTES du terroir AMAZIGH(bérbére) qu’il exploite en les affublant de CONTES ARABES DANS LA LIGNEE DES MILLES ET UNE NUITS.

    [http://bibliobs.nouvelobs.com/2008/05/06/deux-nouvelles-tetes-au-jury-goncourt]

    LORSQUE CE MUTANT ARABOIZANISE ,REJETON DE L’ARBOISLAMISME COLONIAL PASSERA DANS LES MEDIAS ET FERA DANS LE MENSONGE COMME A SON HABITUDE EN PRESENTANT AUX EUROPEENS ,LA MAJORITE,IGNARE ,EN ERUCTANT "maghreb arabe",nous les arabes,les maghrébins et leurs fréres arabes palestiniens....ETC ETC ETC....IL NE FERA QUE DETRUIRE tous les efforts que des sites tel le vôtre ,et d’autres font et ce depuis des années en combattant l’imposture colonial maghrebarab et la colonisation qui la nourrit ,l’ARABOISLAMISME COLONIAL, et ce EN HUMILIANT NOTRE TERRE ET NOTRE PEUPLE COMME LE FAIT CE NEGATIONNISTE BENJELLOUN EN LES ENGLOBANT DANS L’IMPOSTURE MONDE DIT ARABE !
    voici le lien

    http://bibliobs.nouvelobs.com/2008/05/06/deux-nouvelles-tetes-au-jury-goncourt

    pour porter sur des médias lourds tel le nouvelobservateur notre désapprobation vis à vis de ce mutant de l’international islamoaraberie .Sortant de notre BULLE KABYLOKABYLE qui nous asphyxie et dessert notre CAUSE ANTICOLONIALE ,RENDONS NOUS VISIBLE COMME D’AUTRES PEUPLES QUI SOUFFRENT DU DENI IDENTITAIRE ET TERRITORIAL (kurde,tibétain....) IL Y VA DE NOTRE CREDIBILTE ET DE NOTRE SURVIE EN TANT QUE PEUPLE QU’HELAS UNE ETHNIE L’ARABOISLAMISE HUMILIE ET DEPOSSEDE DE TOUT même de sa DIGNITE ET DE SON ÂME MEDITERRANEENE OCCIDENTALE TRAVESTIE EN UNE IMPOSTURE ORIENTALE ARABOMAHOMETANE !

    http://bibliobs.nouvelobs.com/2008/05/06/deux-nouvelles-tetes-au-jury-goncourt

    • ZOMBIE MAHOMETAN OU KABYLE ???? 5 juin 2008 15:57, par KABYLE ANTIZOMBIES

      QUAND UN KABYLE-ALGERIEN MALGRE LUI-SE MARIE A UNE FRANCAISE EN FRANCE, L’ETAT FRANCAIS DEMANDE AU KABYLE DE LUI FOURNIR UN CERTIFICAT DE COTUME QUI PROUVE QU’IL EST BIEN UN MAHOMETAN. SI LE KABYLE REFUSE DE FOURNIR CE PAPIER, LE MARIAGE NE PEUT PAS AVOIR LIEU.

      QUAND UN KABYLE DEMANDE SA NATIONALITE ON S’ETONNE TROP QU’IL NE SOIT PAS MUSULMAN.

      QUAND LE KABYLE QU’IL SOIT ATHEE, BOUDHISTE, JUIF OU CHRETIEN OU RIEN, ENVOIS SON ENFANT A L’ECOLE EN FRANCE, CE DERNIER EST AUTOMATIQUEMENT CLASSE PETIT MAHOMETAN ET ON LE PLACE SUR LA LISTE DES ELEVES QUI NE MONGE PAS DE PORC.

      A QUAND LA FIN DE CETTE ASSIMILATION FORCEE PRATIQUEE PAR LA FRANCE ENVERS LES AMAZIGHS EN GENERAL POUR PLAIRE A LEURS ALLIES COLONS ARABO-ISLAMISTES DE TAMAZGHA.