Accueil > Annonces top site 2 > BIYA > Aqmi revendique l’assassinat des journalistes de (...)
Aqmi revendique l'assassinat des journalistes de RFI.
Nouvelles de l’Azawad - 6 novembre 2013.
mercredi 6 novembre 2013
par Masin

- Au moins trente-cinq personnes ont été arrêtées ces dernières 48 heures dans le cadre de l’enquête sur l’assassinat des deux journalistes de RFI à Kidal. Certaines sources parlent de l’arrestation de quarante personnes.


- D’après le quotidien Le Monde, trois des quatre terroristes impliqués dans l’assassinat des journalistes français à Kidal ont été identifiés. Ils ne figurent pas parmi ceux arrêtés depuis dimanche. Ces terroristes étaient connus des services de renseignement français. Les trois ravisseurs identifiés auraient combattu au sein de la katiba d’Abdelkrim Al-Targui, l’un des chefs d’AQMI.


- La France renforce sa présence militaire à Kidal. C’est le ministre des Affaires étrangères français, Laurent Fabius, qui l’a annoncé mardi 5 novembre. La présence française allait être redéployée du Mali vers l’Azawad, notamment à Kidal, avec l’arrivée de 150 militaires supplémentaires.


- La direction du Mouvement national de libération de l’Azawad (MNLA) a surpris en annonçant sa volonté de fusion avec le Mouvement arabe de l’Azawad (MAA) et le Haut conseil pour l’unité de l’Azawad (HCUA). L’annonce a été faire à Ouagadougou, où les les directions de ces trois mouvements étaient depuis plusieurs jours, le lundi 4 novembre 2013. Selon les médias qui ont rapporté cette annonce, la dite fusion est voulue par les mouvements d’unir leurs forces en prévision des des éventuelles futures négociations avec les autorités de Bamako. Ils auraient adopté une "plateforme politique", une "commission de négociations", ainsi qu’un "organe de décisions" communs. C’est disent-ils, dans leur communiqué commun. Ils affirement dans ce communiqué qu’ils sont "guidés par une commune volonté politique de privilégier l’intérêt supérieur du peuple de l’Azawad […]" et qu’ils sont "convaincus que seule une solution politique peut assurer la paix, la sécurité et le développement (…) et contribuer à la stabilité de la sous-région". A noter tout de même que les trois mouvements ont précisé dans leur communiqué que la fusion sera effective "après approbation de leurs bases respectives dans un délai de quarante-cinq jours". A se demander ce que le MNLA est allé faire avec ces transfuges d’Ansar-Dine et du MUJAO ?!



- Des grenades ont été lancées sur les locaux de la banque de Kidal, mercredi 6 novembre vers 18h. L’explosion n’a fait aucun dégât ni matériel ni humain.



- D’après Mali Actu, l’idée de la fusion entre les trois mouvements et le rejet de toute idée indépendantiste n’ont pas reçu un écho favorable parmi les habitants de Kidal. Une manifestation de femmes a d’ailleurs été organisée dans cette ville. Les protestataires scandaient entre autre : "nous les femmes avons affronté le Mali pour l’Azawad. Nous avons affronté les terroristes pour l’Azawad. Nous n’hésiterons jamais à affronter certains parmi nous pour l’Azawad."
Une chose est sûre, la base du MNLA dans l’Azawad est loin de partager la vision de la direction de ce mouvement et personne ne veut imaginer le retour du Mali et ils ne sont pas prêts à abandonner leur drapeau ni l’idéal de liberté pour lequel ils se sont battus.


- Aqmi aurait revendiqué le mercredi 6 novembre l’enlèvement et l’assassinat des deux journalistes français de RFI. C’est l’Agence Sahara Medias qui a diffusé l’information et qui dit avoir reçu un coup de fil que son correspondant a retranscrit.


La Rédaction

Tamazgha.fr – Paris, 06/11/2013.

Articles dans la rubrique :

BIYA
11/11/16
0
Après une semaine de répit, mais aussi de travail, la rue a été de nouveau investie à Biya (...)

Lire l'article

11/11/16
0
Deux semaines après le cruel assassina de Mohcine Fekri à Biya (Housayma) sur ordre d’un officier (...)

Lire l'article

07/11/16
0
Quelques milliers de manifestants ont manifesté dimanche 6 novembre 2016 à Rabat en solidarité (...)

Lire l'article


Rejoignez nous


6 Messages

  • Aqmi revendique l’assassinat des journalistes de RFI. 7 novembre 2013 04:28, par La Mecreante !

    beaucoup de bla bla de tous les organes de presse...
    Mais que disent les "services" français et algériens ?...

    surtout algériens...

    repondre message

  • Aqmi revendique l’assassinat des journalistes de RFI. 7 novembre 2013 09:21, par La Mecreante !

    - « Aqmi revendique l’assassinat (...) »

    Que voulez-vous que Aqmi "revendique" d’autre ?...

    Aqmi = algérie-algériens-égorgeurs mahométans-terroristes sans frontière-pourriture universelle.

    repondre message

  • Aqmi revendique l’assassinat des journalistes de RFI. 7 novembre 2013 10:18, par Hamid Mouloudji
    Bonjour On retrouve dans cette affaire toute l’oeuvre malfaisante et la manipulation permanente des Services d’Alger ( et d’ailleurs. Si les pseudos-terroristes voulaient punir la France pour son intervention au Mali , pourquoi auraient-ils libérer les 4 otages il y a juste quelques jours. ça sent la manipulation , des messages codés entre Services (l’enlèvement et l’assassinat des 2 journalistes de RFI par des Milices liées à l’armée malienne et /ou des éléments de Ansar Eddine roulant pour le DRS !). ça donne du grain à moudre aux perroquets éditocrates des "grands" médias français pour nourrir les peurs et les fantasmes du gogo occidental inculte..

    repondre message

    • Aqmi revendique l’assassinat des journalistes de RFI. 7 novembre 2013 14:48, par La Mecreante !

      SUPER Hamid Mouloudji !
      tu as tout dit et tout compris !

      Il y a juste un truc qui me turlupine dans cette histoire d’égorgerie de journalistes. Si j’étais en situation pour faire leur job, je ne me déplacerais pas chez les égorgeurs sans un super-flingue et toute la panoplie de James Bond...

      Azulations

      repondre message

  • Aqmi revendique l’assassinat des journalistes de RFI. 10 novembre 2013 17:30, par lurcher

    le voisin de l’AZAWAD est chompion dans le jeux de la manipulation, assassinats et disparition sans laisser trace

    http://youtu.be/proDIyOY86Y

    La sécurité algérienne pourrait être impliquée dans ... - Algeria-Watch
    www.algeria-watch.org/mrv/mrvmass/moines.htm‎ ;
    Les "services" de l’armée : commanditaires de l’assassinat des 7 moines et de l’évêque Pierre Claverie ! Deux ans après l’inhumation, le 4 juin 1996 au ...

    Nesroulah Yous
    Avec la collaboration de Salima Mellah
    Qui a tué à Bentalha ?

    Le 22 septembre 1997, au début de la nuit, quelque deux cents hommes armés investissent un quartier de Bentalha, une banlieue éloignée d’Alger. Méthodiquement, ils massacrent plus de 400 personnes, hommes, femmes et enfants. Les cris des victimes et les déflagrations des bombes s’entendent à des kilomètres. Les militaires, eux, prennent position à quelques dizaines de mètres de là avec des blindés et des ambulances, sans intervenir et empêchant même les voisins de porter secours.

    Ce livre est le témoignage poignant d’un homme, Nesroulah Yous, qui a vécu cette nuit cauchemardesque. À travers son récit, apparaît une tout autre version du drame que celle autorisée par le régime algérien. Ce qui semblait être un acte de folie barbare des groupes islamiques se révèle répondre à une autre cohérence : celle de la manipulation directe de la violence islamiste par les services secrets algériens. Et en faisant le récit de la vie quotidienne à Bentalha depuis le coup d’État de 1992, Nesroulah Yous montre comment ce massacre s’inscrit dans une évolution tragiquement logique, largement occultée par les médias algériens et français.

    Dans une postface, Salima Mellah et François Gèze replacent ce témoignage en perspective. Ils retracent le rôle joué par les groupes islamistes armés dans la « seconde guerre d’Algérie », qui a fait plus de 150 000 morts. Et ils proposent une synthèse à ce jour inédite de l’ensemble des indices qui laissent supposer l’implication des militaires algériens dans bien des massacres et des actions armées attribués aux islamistes.

    Nesroulah Yous, qui a longtemps habité à Bentalha, vit en exil en France depuis 1998.

    Salima Mellah, journaliste algérienne, vit en Allemagne, où elle collabore à l’un des meilleurs sites Web d’information sur l’Algérie, « Algeria-Watch »

    Voir en ligne : Aqmi revendique l’assassinat des journalistes de RFI.

    repondre message

  • Aqmi revendique l’assassinat des journalistes de RFI. 10 novembre 2013 17:42, par Amoqrane
    AQMI, ANSAR, GSPC, GIAOJAL, etc.....sont des créatures diaboliques des DRS. Zitouni, Layada, El Pra, Mazrag....sont des tueurs " islamistes " manipulés et instrumentalisés par le DRS. Les Islamistes sont aux Généraux gestapistes du DRS ce que les chiens sont à leurs maitres ! Que dois-je rajouter encore ?

    repondre message

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.