Accueil > Annonces top site 2 > Azawad > Barabarie de l’armée malienne
Barabarie de l'armée malienne
L’ARVRA dénonce les atteintes aux droits de l’Homme par l’armée malienne
mercredi 16 mai 2012
par Masin
Dans un communiqué daté du 12 mai, l’ARVRA (Association des réfugiés et victimes de la répression dans l’Azawad) dénonce les exactions commises par l’armée malienne sur les populations de l’Azawad et appelle les organisation de défense des droits de l’Homme à réagir.


En effet, dans les territoires dont elle exerce le contrôle, l’armée malienne s’en prend aux populations de l’Azawad et va jusqu’à l’exécution sommaire.
Faudrait-il rappeler que cette attitude raciste des autorités maliennes ne date pas d’aujourd’hui. Aussi bien en temps de "paix" que de guerre, les autorités maliennes ont toujours développé une attitude haineuse et raciste envers notamment les Touaregs. Et cela a commencé depuis le départ de la colonisation française.

Voici un exemple tout récent qui illustre la barbarie de l’armée malienne. Tout récemment, par exemple, le jour de la libération totale de l’Azawad, dimanche 1er avril 2012, dans l’après-midi, le lieutenant Koné, fils du Général Broulaye Koné, ancien chef d’Etat Major de la Garde nationale du Mali, a procédé l’arrestation à leurs domiciles respectifs des Adjudants de Gendarmerie Agaly Ag BAKKY et Ahmedou Ag IBRAHIM en service à la Brigade fluviale de Mopti et à la Brigade mixte de Sevaré. Après leur arrestation avec deux jeunes (petits frères d’Agaly Ag BAKKY) à l’école, ils ont été tous sauvagement assassinés avant d’être jetés dans le fleuve.

Ci-après le communiqué de l’ARVRA.

La Rédaction.



COMMUNIQUE



Affaire Dioura (cercle de Tenenkou, région de Mopti)

Encore une foi, l’armée malienne s’illustre par ses pratiques de sale guerre sous l’impunité totale des autorités du pays.
Une patrouille de l’armée malienne, arrivée le mardi 8 mai 2012 dans la localité de Dioura (cercle de Ténenkou) a aperçu un véhicule en stationnement et qui appartient à un certain Mossa ag Alhassane. Les soldats ont essayé de retrouver le propriétaire du dit véhicule. N’étant pas dans le véhicule, ils ont cherché à obtenir des informations de Samba Dembaré, un habitant du village, qui leur a dit qu’il ne savait pas où se trouvait le propriétaire de ce véhicule. Les soldats l’ont alors exécuté.
Atiwarha ag Aljoumât, compagnon du propriétaire du véhicule, a été arrêté.
La patrouille s’en est ensuite prise aux passagers d’un camion de passage à Doungara : 5 passagers (2 Arabes, 2 Songoïs et 1 Bellah) ont été arrêtés par la patrouille. Nous sommes sans nouvelles de ces passagers.

L’ARVRA tient à dénoncer ces agissements de l’armée malienne et attire l’attention des organisations de défense de droits humains (CICR, Amnesty International, Croix rouge, Human Rights Watch, etc.) quant à la violation des droits de l’Homme par l’armée malienne.



Le 12 mai 2012

Association des réfugiés et victimes de la répression dans l’Azawad (ARVRA)
Le président

Articles dans la rubrique :

Azawad
13/07/15
1
Un jeune touareg de l’Azawad ainsi que deux Amazighs de Meknès ont été arrêtés par la police de la (...)

Lire l'article

19/06/15
1
Les milices gouvernementales maliennes installées à Ménaka depuis le 27 mai ne cessent de (...)

Lire l'article

13/06/15
0
L’Observatoire amazigh des droits et libertés (OADL), basé à Rabat (Tamazgha occidentale), dénonce (...)

Lire l'article


Rejoignez nous


2 Messages

  • Barabarie de l’armée malienne 17 mai 2012 03:13, par Durham

    merveilleux site, à la fois riche en renseignements et parfait. Je vous remercie de rediger toujours autant. cordialement.

    bet clic paris en ligne

    bonus paris sportif

    repondre message

  • Barabarie de l’armée malienne 18 mai 2012 10:10, par Saga des Gémeaux

    Le Mali dans toute sa laideur. Cette création coloniale française s’en prend à de paisibles habitants dont le crime est d’être amazigh. Il était temps que l’Azawad proclame son indépendance et se détacher d’un Etat artificiel.

    Saga des Gémeaux

    repondre message

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.