Accueil > Annonce top site > Ces détenus amazighs qu’on oublie !
Ces détenus amazighs qu'on oublie !
dimanche 21 février 2016
par Masin

Le 17 mai 2015, le tribunal de Ouarzazat a condamné trois militants arrêtés lors de manifestations pacifiques organisées le 16 mai 2014 à Messissi dans la région d’Alnif (province de Tinghir) à trois ans de prison ferme chacun.
Ces détenus qui purgent leurs peines à la prison d’Imtghren (Errachidia) où ils ont été transférés, sont Ali Ben Yidir, Hasan Hamouni et Hmad Ben Yidir. Ils ont été arrêtés lors d’une intervention des forces de répression pour disperser des manifestations sociales organisées par les habitants de plusieurs villages d’Alnif. Les manifestants revendiquaient la construction d’un hôpital, des routes, de l’eau potable, de l’électricité et de la farine de blé d’une meilleure qualité. Tout ce qu’il y a de plus normal dans un pays qui se respecte !
Les habitants que ces militants défendaient vivent dans l’une des régions les plus appauvries, alors que son sous-sol regorge de richesses minières siphonnées par des multinationales et un célèbre holding royal. Les habitants n’ont droit qu’à la poussière, au mépris et à la prison en cas de protestation.
Ce qui nous amène aujourd’hui à parler de ces trois militants est révoltant. Il s’agit de leur oubli flagrant par le Mouvement amazigh. Ils ont subi une injustice et ont manifesté pour réclamer des droits, pas pour eux, mais pour toute la population de la région. Il est, de ce fait, naturel qu’ils soient soutenus par le Mouvement amazigh.
Depuis leur condamnation, on n’entend plus parler d’eux. Ils ont été jetés dans l’oubli. Aucune association des droits humains n’a pensé à les soutenir et à médiatiser leur affaire. Et pourtant, ils ne sont pas des criminels de droit commun. Ils sont des détenus politiques. Ils ont manifesté contre une politique de mépris dont les victimes sont des Amazighs. Pourquoi le Mouvement amazigh ne les soutient pas ? Pourquoi très peu de militants leur rendent visite à la prison d’Imtghren ?

Les détenus Ali Ben Yidir, Hasan Hamouni et Hmad Ben Yidir méritent tout notre soutien. Il est de notre devoir de rappeler l’injustice qu’ils ont subie en exigeant leur libération.

Le Mouvement amazigh n’a pas le droit de les oublier.

A. Azergui

Articles dans la rubrique :

Annonce top site
16/07/16
0
Nous avons appris, avec tristesse, le décès du poète-écrivain rifain Ahmed Ziani, à Mellila le (...)

Lire l'article

31/01/16
0
Nous publions ci-après le communiqué de l’Observatoire amazighs des droits et eds libertés (OADL) (...)

Lire l'article

06/12/15
0
La décision du colonel Abass Ag Mohamed de quitter le Mouvement national de libération de (...)

Lire l'article


Rejoignez nous


modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.