Accueil > Annonce top site > Condoléances à Gérard Lamari
Condoléances à Gérard Lamari
mardi 28 août 2012
par Masin
Nous avons appris avec tristesse la disparition du père de notre ami et collaborateur Gérard Lamari, décédé dimanche 26 août 2012 à Akbou en Kabylie.

La Rédaction de Tamazgha.fr et l’ensemble des adhérents de Tamazgha tiennent à présenter leurs condoléances à Gérard que nous assurons de toute notre sympathie et notre solidarité dans ce moment difficile.

La Rédaction.

Articles dans la rubrique :

Annonce top site
16/07/16
0
Nous avons appris, avec tristesse, le décès du poète-écrivain rifain Ahmed Ziani, à Mellila le (...)

Lire l'article

21/02/16
0
Le 17 mai 2015, le tribunal de Ouarzazat a condamné trois militants arrêtés lors de manifestations (...)

Lire l'article

31/01/16
0
Nous publions ci-après le communiqué de l’Observatoire amazighs des droits et eds libertés (OADL) (...)

Lire l'article


Rejoignez nous


2 Messages

  • Condoléances à Gérard Lamari 1er septembre 2012 12:15, par La Mecreante !

    Cher Gérard,

    De tout coeur avec toi.

    Ton papa est parti pour "LE GRAND-TOUT". Il est enfin en paix. Il ne te quittera plus car il est devenu immortel.

    c’est à toi, ami, que je souhaite de reposer et attendre en paix, je sais combien c’est difficile...

    Pax vobiscum pour toi et les tiens.

    Fraternellement.

    repondre message

  • Condoléances à Gérard Lamari 3 septembre 2012 14:57, par laurentdavid
    Cher Gérard Je viens pour le biais de TAMAZGHA, t’exprimer toute ma sympathie pour ce deuil que te frappe. Je compatis de tout mon cœur à cette douloureuse perte que tu subis. Toute mon amitié et tout mon soutien de tous les instants te sont acquis. En espérant te les réitérer de vive voix. Ton ami indéfectible Laurent David.

    repondre message

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.