Accueil > Annonces top site 2 > BIYA > Connaître l’Azawad
Connaître l'Azawad
Emission avec Mohand Kacioui (BRTV)
vendredi 20 avril 2012
par Masin
Débat avec Lagha Chegrouche, Mossa ag Attaher et Masin Ferkal.




DEBAT AZAWAD par BerbereTV

Articles dans la rubrique :

BIYA
16/06/17
0
Le tribunal de première instance de Biya (Housayma) a condamné ce jeudi 15 juin, vingt-cinq (...)

Lire l'article

13/06/17
1
A la veille de sa visite chez son ami M6, Emmanuel Macron est interpellé, dans une lettre (...)

Lire l'article

06/06/17
0
Dans un communiqué rendu public le 2 juin, Amnesty International dénonce la vague d’arrestations (...)

Lire l'article


Rejoignez nous


4 Messages

  • Connaître l’Azawad 20 avril 2012 22:30, par Hend
    Thanks for sharing this video. The freedom of Azawad is now or never. Let’s hope the propaganda will not hamper , hinder or stop the course of history which drive touaregue people to build their secular and modern state. Freedom and dignity to azawad and Berber people.
    • Connaître l’Azawad 22 avril 2012 11:32, par La Mecreante !

      « The freedom of Azawad is now or never. »

      Salut Hend,

      ah non Hend ! C’est maintenant et maintenant !

      Un intervenant dans la vidéo a parlé de « forte autonomie » !... Il m’a énervée !

      NON ! ET NON ! l’Azawad a proclamé son INDÉPENDANCE ! Et c’est à prendre ou à laisser !

      On en n’a rien à foutre que les États pourriture ne le reconnaissent pas !

      L’Azawad a gagné son indépendance au combat !

      C’EST TOUT !

      • tout a fait 22 avril 2012 21:18, par amcic abrkan
        tout a fait d’accord la mécréante (que dieu te bénisse). rien a foutre de ce que le monde peut penser, nous reconnaitrons le monde le jour ou il nous reconnaitra...
  • Connaître l’Azawad 21 avril 2012 15:29, par La Mecreante !

    l’AZAWAD et les azawadiens c’est aussi ça, et surtout ça ! :
    http://amazigh.blog.lemonde.fr/2012/04/19/premier-echange-de-prisonniers-entre-azawad-et-mali/

    échanger 2 femmes contre 29 militaires...

    Azawadiens, JE VOUS ADORE !