Accueil > Actualité > Fil de l’actualité > Des Touaregs commencent à parler de leur rôle en (...)
Des Touaregs commencent à parler de leur rôle en Libye...
AFP, le 4 septembre 2011
dimanche 4 septembre 2011
par Masin
Quelle connerie te quelle bêtise que d’aller servir le voyou de Tripoli ?! Pourquoi ? Pour de l’argent !!!
Le pire dans l’affaire est que des Imazighen vont tuer d’autres Amazighs, servir ainsi de mercenaire à un ennemi de Tamazight.

Aujourd’hui, chacun doit assumer ses responsabilités...
Et dire que nous avions cru au soulèvement touareg de 2007 dirigé par un homme qui s’avère, au grande jour, être un chef de mercenaire de Kadhafi !!!

Ci-après la dépêche de l’AFP

La Rédaction.


Les "soldats" touareg d’El Gueddafi rentrent au Niger

J’ai combattu pour El Gueddafi, je suis rentré malade et sans un sou ! ».

Silimane a déserté les forces pro-El Gueddafi, en déroute, après avoir combattu pendant quatre mois les insurgés libyens et retrouvé sa case en paille, à la périphérie d’Agadez au nord du Niger). Silimane Albaka, 56 ans, est un vétéran des deux rébellions touareg au Niger (1990 et 2009). Comme lui, des centaines d’ex-combattants touareg ont été contactés en avril par Agaly Alambo, figure de la deuxième révolte des Touareg qui vivait alors à Tripoli, pour des actions de mercenaires dans les forces du régime libyen. Rentré, il y a trois semaines à Agadez, ce père de sept enfants, blessé à la poitrine pendant la bataille de Misrata, à l’est de Tripoli, peine à nourrir sa famille. « Nous étions 229 ex-combattants à partir.

Ils ont promis à chacun une avance de 3,2 millions FCFA (environ 5000 euros), mais je n’ai jamais vu la couleur des billets », se lamente-t-il. « Ils ont ensuite dit qu’après la victoire, El Gueddafi allait nous faire d’immenses cadeaux, moi je n’ai vu que le déluge de feu des avions de l’OTAN », dit ce spécialiste des armes lourdes. « Depuis fin juillet, quelque 200 mercenaires touareg ont fui la Libye pour Agadez, environ 500 sont à Syrte, mais je crois que tous les autres sont morts », regrette Silimane, qui a profité d’une évacuation à Tripoli pour s’évader par le Mali voisin. « C’est la débandade », a affirmé à l’AFP Mohamed Anako, figure touareg de l’ex-rébellion et actuel président du Conseil de la région d’Agadez, confirmant le retour pendant les dernières semaines de « plusieurs dizaines » de Touareg partis combattre en Libye.

Une source touareg estime à quelque les 1500 ex-rebelles nigériens qui combattaient pour El Gueddafi, dont une majorité vivant en Libye après avoir déposé les armes en 2009. Selon cette source, des proches du dirigeant libyen sont arrivés en avril à Agadez avec des mallettes remplis d’argent et ont recruté « des centaines » de jeunes, dont des militaires nigériens radiés de l’armée en 2002. D’après Almoudène Moha, autre ex-rebelle touareg rentré il y a deux semaines, « les intenses » bombardements de l’OTAN et « ses nombreux morts » ont semé la panique parmi les Nigériens. « On a eu très chaud, avec trois autres Nigériens, on a organisé notre fuite dans notre véhicule de patrouille », raconte cet ex-mécanicien « enrôlé de force » par les loyalistes. Ancien combattant touareg de 39 ans, Lamine Souleymane et trois de ses camarades, dont un Tchadien, ont parcouru plus de 80 km à pied après avoir déserté une garnison de Tripoli.

AFP

Articles dans la rubrique :

Fil de l'actualité
27/08/13
0
La Fédération Régions et Peuples solidaires (R&PS), qui regroupe des partis autonomistes de (...)

Lire l'article

18/08/13
0
Tripoli, 18 August 2013 - Special Representative of the Secretary-General for Libya, Tarek (...)

Lire l'article

03/03/12
0
Genève / Niamey (CICR) – Agissant en qualité d’intermédiaire neutre, le Comité international de la (...)

Lire l'article


Rejoignez nous


3 Messages

  • bien dit : que chacun assume ses responsabilités ! beaucoup de touaregs se sont jetés corps et âmes sur les dollars promis par kadhafi, alors qu’ils assument leur choix et qu’ils arrêtent de raller. j’ai longtemps supporté la cause des touaregs jusqu’au jour où j’ai découvert qu’ils ne sont que des inféodés aux élucubrations du minable de tripoli.

    ce qui est triste dans cette affaire c’est que malgré la haine viscérale qu’a toujours manifesté kadhafi contre les berbères, nos amis touaregs (donc berbères) n’ont jamais rechigné à servir sa cause. j’espère que les touaregs apprendront de cette affaire et commenceront à chercher quels sont leurs véritables amis

  • Quel destin que celui de ces touaregs !,ni argent,ni honneur et en plus peut etre meurtriers d’autres berberes !.
  • Des Touaregs commencent à parler de leur rôle en Libye... 5 septembre 2011 19:24, par La Mécréante !

    bof... un mercenaire reste un mercenaire. autrement dit un chien-de-guerre. autrement dit tueur-à-gage. autrement dit une-race-à-part.

    ceux-là sont rentrés chez eux cul-nu ? qu’ils s’estiment encore heureux ! Nombre de crevards de leur engeance ont reçu une balle dans la nuque en guise de rétribution et ont fait le délice des charognards (hyènes et vautours).

    dans leur idiotie ils ne savent même pas que ces tueurs-à-gage se font payer d’avance.

    tout est donc "en ordre" pour ces minables !

    Tfou !