Accueil > Annonces top site 2 > BIYA > Emmanuel Macron interpellé
Emmanuel Macron interpellé
mardi 13 juin 2017
par Masin

A la veille de sa visite chez son ami M6, Emmanuel Macron est interpellé, dans une lettre ouverte, par plusieurs organisations, associations, et personnalités au sujet de la situation à Arif.
La France est restée muette devant l’injustice et l’arbitraire que subissent les Rifains notamment depuis le 26 mai.

Les signataires de la lettre ouverte adressée à Emmanuel Macron estiment que la France ne pourrait rester indifférente devant le déni fait aux Rifains.

La Rédaction.




Extrait de la lettre ouverte adressée à Emmanuel Macron.


"La répression dont est victime le mouvement social pacifique du Rif
Depuis vendredi 26 mai 2017, une vague de répression, accompagnée par des arrestations massives, s’est abattue sur la ville d’Al-Hoceima (nord du Maroc), puis s’est étendue à d’autres agglomérations du Rif. Ces derniers jours, l’élan de solidarité et de contestation touche toutes les régions du Maroc, où des manifestations pacifiques sont dispersées voire empêchées avec violence. Ce mouvement populaire est né à la suite du décès de Mouhcine Fikri, mort atrocement broyé dans une benne le 28 octobre 2016, alors qu’il tentait de sauver sa marchandise confisquée et jetée arbitrairement par la police dans un camion-poubelle.

Le mouvement pacifique de protestation n’a pas cessé depuis cette date, exigeant que toute la lumière soit faite sur les responsabilités de ce drame, puis s’élargissant à un cahier revendicatif à caractère économique, social et culturel pour mettre fin à la marginalisation et à la stigmatisation de cette région.

Le gouvernement marocain a répondu par le refus de tout dialogue avec les représentants de ce mouvement, voire il a poursuivi et arrêté ses leaders avec plusieurs chefs d’inculpation – dont celui d’“atteinte à la sécurité intérieure de l’Etat” !

La France, pays de la Déclaration universelle des droits de l’homme et du citoyen de 1789, ne peut rester spectatrice de ce déni de droit à l’expression pacifique des populations du Nord comme celles d’autres régions du Maroc. Votre prochaine visite au Maroc peut être une occasion pour faire part aux plus hautes autorités de cet Etat des inquiétudes et préoccupations quant aux atteintes aux libertés fondamentales et au manque de respect des conventions internationales."

Articles dans la rubrique :

BIYA
17/08/17
0
Une marche aura lieu à Paris le 20 août 2017 en solidarité avec le mouvement d’Arif et pour exiger (...)

Lire l'article

04/07/17
0
Lundi 3 juillet, le tribunal de Biya (Housayma) a condamné quatre militants rifains à des peines (...)

Lire l'article

29/06/17
0
Les forces de répression marocaines sont intervenues mercredi à Nador pour disperser un (...)

Lire l'article


Rejoignez nous


1 Message

  • Emmanuel Macron interpellé 14 juin 10:40, par Saga des Gémeaux

    La France républicaine et je cite l’extrait de la lettre ouverte :"La France, pays de la Déclaration universelle des droits de l’homme et du citoyen de 1789" en a rien à foutre de ce qui se passe au Rif. Ce qui compte pour la République française c’est l’éradication de l’amazighité en Afrique du Nord amazigh. Interpeller le banquier Rothschild ne changera rien. Comme ses prédécesseurs, le nouveau locataire de l’Elysée, a choisi le camp de la colonisation arabo-islamique.

    Saga des Gémeaux.

    P.S : les "droits de l’homme" sont le fond de commerce de la France républicaine dans le but de se faire bien voir auprès des peuples naïfs qui vont gober tout ce que cet Etat ennemi de Tamazgha veut leur faire croire. (Je rappelle que l’Etat français a commis sur son sol un génocide, c’était celui des Vendéens en 1793).

    repondre message

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.