Accueil > Actualité > Fil de l’actualité > Intenses bombardements autour de la ville amzigh de (...)
Intenses bombardements autour de la ville amzigh de Nalut
Dépêche de l’AFP
mercredi 13 avril 2011
par Masin

Libye : intenses bombardements autour de Nalout (ouest), selon des témoins

TUNIS - D’intenses bombardements ont visé lundi les abords de la ville de Nalout, dans l’ouest de la Libye, provoquant un exode important de populations vers le poste-frontière tunisien de Dehiba, à une quarantaine de km à l’ouest, selon des témoignages concordants recueillis par l’AFP.

Selon Youssouf Amrou, un humanitaire libyen contacté à Dehiba par l’AFP par téléphone depuis Tunis, des combats ont eu lieu pendant une heure pour le contrôle du principal point de contrôle entre la ville de Nalout et le poste-frontière tuniso-libyen de Dehiba, à environ 200 km au sud du principal poste-frontière tuniso-libyen de Ras Jdiri.

"Les forces pro-Kadhafi ont pris le contrôle du point de contrôle pendant quelques heures mais les +révolutionnaires+ les ont repoussés à environ 40 km à l’est de Nalout et ont saisi 14 missiles Grad", a-t-il précisé.

Selon lui les forces loyales au colonel Kadhafi se sont repliées sur une base militaire proche du petit village de Rois, sur les hauteurs qui surplombent la route qui mène à la ville stratégique de Zenten.

Wajdi, un opposant libyen berbère a indiqué de son côté avoir "entendu des bruits de combats et des bombardements". "Les forces anti-Kadhafi ont stoppé du côté libyen, pour leur propre sécurité, des civils qui fuyaient vers la Tunisie", a-t-il dit.

"De la frontière (tunisienne) on peut voir les combats pour le dernier check-point avant la frontière", a-t-il ajouté.

"La Maison des jeunes de Dehiba est pleine de réfugiés. On attend de l’aide. Des militaires tunisiens à qui j’ai parlé ont dit avoir vu beaucoup de fumée à hauteur du check-point", a indiqué Mourad, un travailleur social.

Selon Youssouf Amrou, 4.300 Libyens, dont 160 familles de plusieurs localités de la région, se sont réfugiés en une semaine du côté tunisien.

Youssef, un volontaire de la sécurité civile tunisienne a précisé que des représentants du Croissant-rouge tunisien et de la protection civile tunisienne sont à Dehiba pour prendre en charge les réfugiés libyens.

Selon lui des volontaires de Médecins sans frontières (MSF) seraient également sur place.

(©AFP / 12 avril 2011 23h11)

Articles dans la rubrique :

Fil de l'actualité
27/08/13
0
La Fédération Régions et Peuples solidaires (R&PS), qui regroupe des partis autonomistes de (...)

Lire l'article

18/08/13
0
Tripoli, 18 August 2013 - Special Representative of the Secretary-General for Libya, Tarek (...)

Lire l'article

03/03/12
0
Genève / Niamey (CICR) – Agissant en qualité d’intermédiaire neutre, le Comité international de la (...)

Lire l'article


Rejoignez nous