Accueil > Annonces top site 2 > BIYA > L’OADL solidaire avec les Touaregs de l’Azawad
L'OADL solidaire avec les Touaregs de l'Azawad
jeudi 22 mai 2014
par Masin
Dans une déclaration rendue publique le 22 mai 2014, L’Observatoire amazigh des droits et libertés (OADL) appelle la communauté internationale à protéger la population de l’Azawad et œuvrer pour lui permettre de jouir de ses droits légitimes.
Nous publions ci-après la déclaration de l’OADL.




Solidarité avec la population de l’Azawad

L’Observatoire Amazigh des Droits et Libertés a suivi avec attention les développements de la situation dans le territoire de l’Azawad et dans la région en général. L’OADL tient à rappeler que ce sont les forces armées maliennes qui ont violé le cessez-le feu négocié avec les forces internationales en présence à Kidal et que le Mouvement National de Libération de l’Azawad (MNLA) prenant acte du refus des autorités maliennes à aller vers de véritables négociations de paix, s’est alors considéré en légitime défense.

Le MNLA prend à témoin les instances internationales de la situation de guerre imposée par l’armée malienne, et ce, en dépit de ses engagements internationaux et des accords préliminaires de Ouagadougou.

Le MNLA tient à signaler qu’il fait l’objet d’une vaste campagne de désinformation et de dénigrement visant à assimiler son combat légitime à des groupes de terroristes. Il tient également à réaffirmer à l’opinion internationale qu’il a toujours œuvré dans le sens de la confirmation du droit des êtres humains à disposer librement d’eux-mêmes, à vivre dans la dignité et à jouir de tous leurs droits naturels, et ce, conformément au droit à l’autodétermination consacré par les Nations Unies.

Dans un communiqué publié par un de ses porte-parole Mossa Ag Attaher, le 21 Mai 2014, le MNLA réaffirme "son entière disponibilité à aller vers des négociations politiques sérieuses pour trouver enfin une réelle solution politique basée sur un engagement sincère de toutes les parties".

L’OADL qui soutient la population de l’Azawad dans son droit à l’autodétermination, considère qu’il est du devoir de la communauté internationale de protéger cette population, pour éviter l’aggravation de la situation par d’autres massacres et souffrances et de mettre tout en œuvre pour lui permettre de jouir de ses droits légitimes.


Pour le Bureau de l’Observatoire Amazigh des Droits et Libertés (OADL),
Meryam Demnati.

Rabat, le 22 mai 2014.

Articles dans la rubrique :

BIYA
11/11/16
0
Après une semaine de répit, mais aussi de travail, la rue a été de nouveau investie à Biya (...)

Lire l'article

11/11/16
0
Deux semaines après le cruel assassina de Mohcine Fekri à Biya (Housayma) sur ordre d’un officier (...)

Lire l'article

07/11/16
0
Quelques milliers de manifestants ont manifesté dimanche 6 novembre 2016 à Rabat en solidarité (...)

Lire l'article


Rejoignez nous


1 Message

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.