Accueil > Actualité > Fil de l’actualité > L’OADL solidaire des Imazighen de l’Azawad
L'OADL solidaire des Imazighen de l'Azawad
jeudi 2 février 2012
par Masin
L’Observatoire amazigh des droits et libertés (OADL) vient de rendre publique une déclaration de soutien aux Touaregs de l’Azawad qui mènent un combat pour la ;libération de leur pays.
Ci-après le texte de la déclaration.
La Rédaction.




Nous, Observatoire Amazigh des droits et libertés du Maroc, joignons nos voix à celles des autres associations et confédérations amazighes de l’Afrique du nord et de la diaspora pour soutenir le combat légitime et courageux des Imazighen de l’Azawad contre la politique répressive et arbitraire de l’État malien.
Les Imazighen de l’Azawad qui ont traversé une période cruciale et difficile, se battent aujourd’hui afin d’arracher leurs droits légitimes et vivre librement sur leur propre terre.
Nous appelons les organismes internationaux et les démocrates de par le monde ainsi que les états de la région pour prendre leurs responsabilités pour qu’il soit mis fin au massacre perpétré par le régime malien et pour soutenir les revendications légitimes des Imazighen de l’Azawad.

Nous nous tiendrons jusqu’au bout au côté de nos sœurs et frères de l’Azawad dans leur combat pour mettre fin à l’arbitraire et pour reconquérir leur liberté et leur dignité.

OADL,
Le 2 février 2012.




Solidarity with Imazighen of Azawad


We, Amazigh Observatory of Rights and Freedoms from Morocco, join our voices to those of other Amazigh associations and confederations in North Africa and the Diaspora, to support the legitimate fight and the courage of the Imazighen of Azawad against the repressive political and arbitrary state of Mali.
Imazighen of Azawad who crossed a crucial and difficult period, are fighting today to obtain their legitimate rights and live freely in their own land.
We call on international organizations and democrats around the world and the statements of the region to take responsibility and stop the massacre perpetrated by the regime of Mali and to support the legitimate demands of the Imazighen Azawad.
We denounce the arbitrary massacre of state of Mali against the population of the Azawad and we will support our sisters and brothers until the end of their battle to regain their freedom and dignity.

OADL ,
February 2, 2012

Articles dans la rubrique :

Fil de l'actualité
27/08/13
0
La Fédération Régions et Peuples solidaires (R&PS), qui regroupe des partis autonomistes de (...)

Lire l'article

18/08/13
0
Tripoli, 18 August 2013 - Special Representative of the Secretary-General for Libya, Tarek (...)

Lire l'article

03/03/12
0
Genève / Niamey (CICR) – Agissant en qualité d’intermédiaire neutre, le Comité international de la (...)

Lire l'article


Rejoignez nous


2 Messages

  • merci AODL,de votre soutien pour les amazighs du desert touregue,leur combat est pareil que celuis de TOUS
  • L’OADL solidaire des Imazighen de l’Azawad 15 février 2012 12:14, par Nagim Mohamadi

    Accueil |L’info en continu |
    Mort de deux Mauritaniens d’Aqmi à Aguelhok, au Mali
    Mercredi 15 Fevrier 2012 - Lu 1186 fois
    Taille du texte :
    Deux Mauritaniens d’Al-Qaïda au Maghreb Islamique (Aqmi), dont un de ses chefs, ont été tués par l’armée malienne lors d’une attaque de rebelles touareg menée fin janvier contre Aguelhok (nord-est du Mali), a affirmé mardi l’agence de presse en ligne Nouakchott Informations (ANI).

    Selon l’ANI, qui a publié par le passé des communiqués d’Aqmi ou des informations fiables sur l’organisation sans être démentie, le chef tué est Elmeimoun Ould Meinnouh, alias « Khaled Ac-Chinguitti », qui a conduit la dernière opération d’enlèvement en décembre d’un gendarme mauritanien.

    « Ould Meinnouh fait figure de dirigeant mauritanien d’Aqmi où il était investi du commandement d’une faction (...) qui a affronté l’armée mauritanienne dans la forêt du Wagadou », dans le nord-ouest du Mali, en juin 2011, affirme l’ANI en citant des sources proches d’Aqmi.

    Il avait rejoint le maquis en 2007, deux ans après son compagnon, Salem Ould M’Barek (alias Hamza), également mort dans la même attaque d’Aguelhok.

    Le Mali et la France ont affirmé que des « exécutions sommaires » d’une centaine de soldats et de civils ont été commises à Aguelhok le 24 janvier, évoquant des méthodes d’exécution propres à Aqmi, organisation très présente dans le nord du Mali.

    Le gouvernement malien avait accusé janvier des membres d’Aqmi et des rebelles touareg d’avoir attaqué ensemble le 24 janvier Aguelhoc, ville qui avait été déjà été visée la semaine précédente par une attaque de la rébellion touareg

    Le Mali est son allier la France font tout pour salir le nom des Touaregs qui se battent pour liberer leur terre du colonialisme.
    Chaque fois que les Touaregs se defendent pour se liberer du colonialisme Malien, ce regime et ses alliers accusent les Amazighs Touaregs de complicite avec l’AQIM qui est Arabe et etranger dans cette terre Amazigh d’Afrique du Nord. Il faut aider les Touaregs a se liberer de l’ocupation malienne et chasser cette organisation sanguinaire AQIM qui les gangrene. Les Touaregs sont dans la juste voie , leur combat pour la liberte est legitime.