Accueil > Annonces top site 2 > BIYA > La FNAA appelle à la mobilisation des Amazighs
La FNAA appelle à la mobilisation des Amazighs
mercredi 2 novembre 2016
par Rédaction-Tamazgha

Dans un communiqué rendu public à Rabat le 30 octobre 2016, la Fédération nationale des associations amazighes (FNAA) tient à exprimer son entière solidarité avec les proches de Mohcine Fikri, mort broyé par un camion poubelle à Biya (Housayma) le 28 octobre 2016. La Fédération rend le régime politique marocain responsable du drame humain dont a été victime le vendeur de poisson de Biya. Selon la FNAA, ce régime politique entend instaurer le passe-droits et l’allégeance au-dessus des lois.

Le bureau fédéral de la FNAA lance un appel à toutes les associations affiliées mais aussi à l’ensemble des "composantes du peuple amazigh au Maroc et à l’étranger à s’organiser en vue de mener la lutte sur le terrain jusqu’à l’éradication totale de toutes les formes de discrimination et du racisme exercées par les institutions de l’Etat et par leurs supplétifs de toutes sortes".
Ils appellent enfin à la solidarité avec "la lutte du peuple amazigh contre l’obscurantisme islamiste et l’arabisme raciste, sources de tant de crimes et d’injustices à l’encontre de notre peuple".

La Rédaction.


Contact :

FNAA
63, rue KadiAyyad,
DiourJamaâ, Rabat.

Tel : 212 537702038
E-mal : fnaafederation gmail.com

Articles dans la rubrique :

BIYA
16/06/17
0
Le tribunal de première instance de Biya (Housayma) a condamné ce jeudi 15 juin, vingt-cinq (...)

Lire l'article

13/06/17
1
A la veille de sa visite chez son ami M6, Emmanuel Macron est interpellé, dans une lettre (...)

Lire l'article

06/06/17
0
Dans un communiqué rendu public le 2 juin, Amnesty International dénonce la vague d’arrestations (...)

Lire l'article


Rejoignez nous


modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.