Accueil > Annonces top site 2 > Azawad > La question de fond reste le rapport entre le Mali et (...)
La question de fond reste le rapport entre le Mali et l'Azawad
Commniqué e presse de l’Organisation de la Diaspora Touarègue en Europe (ODTE).
mardi 15 janvier 2013
par Masin

Suite à la tournure que prend la situation politico-militaire au Mali, l’ODTE (Organisation de la Diaspora touarègue en Europe) exprime sa plus vive préoccupation quant au sort des populations civiles de l’Azawad. La France et la communauté internationale doivent demeurer vigilantes sur le risque élevé d’exactions qui pourraient être commises par l’armée malienne et ses milices contre les populations civiles de l’Azawad.

L’ODTE rappelle, en effet, que le problème de fond sur lequel tous les autres prennent appui demeure la question de gouvernance qui oppose, depuis la naissance du Mali moderne, l’Etat aux populations de l’Azawad.

Les accords de paix signés par le Mali depuis une vingtaine d’années et qu’il n’a jamais véritablement pu ou voulu appliquer auraient pu éviter la dégradation de la situation. Ainsi, une situation faite d’exclusions successives sournoisement camouflées en grandiloquente décentralisation a fait le lit de groupes armés dont les objectifs dépassent manifestement et l’Azawad et le Mali.

Ceux qui représentent les citoyens à travers l’Etat malien ont montré leur incapacité à élaborer un processus de paix durable prenant en compte les réalités du pays, notamment sa diversité socioculturelle et son environnement géopolitique. Les événements de l’année 2012 qui ont abouti à la situation actuelle sont imputables à l’inadaptation de la structure étatique du Mali à ses réalités locales.

Aujourd’hui, l’intervention directe de la France, officiellement destinée à empêcher que le pays ne tombe entre les mains de groupes aux contours et aux objectifs mal définis, change à l’évidence la donne. En reprenant ainsi directement la main, la France se met en situation de contribuer à une nouvelle réorganisation territoriale et à la naissance d’institutions qui pourraient permettre demain de garantir la sécurité aux populations et la stabilité du pays.

Notre organisation ose espérer qu’il ne s’agira pas de livrer sans conditions l’Azawad à un Etat malien qui s’est illustré ces dernières années par le massacre de plusieurs milliers d’Azawadiens, essentiellement touaregs et maures. En effet, il existe un malentendu entre l’armée malienne, appuyée par certains milieux aux visées ouvertement racistes, et la communauté internationale, qui feint de croire à l’existence d’un Etat garant de la sécurité et des intérêts de l’ensemble de sa population.

L’ODTE réitère son appel à une approche globale des conflits qui secouent depuis les indépendances la région sahélo-saharienne, notamment la question de l’Azawad et du Nord du Niger. Elle met en garde contre toute tentative d’étouffer, encore une fois, les revendications légitimes des populations touarègues sous couvert de la lutte contre le terrorisme.

Pour l’ODTE, son président
Abdoulahi ATTAYOUB

Lyon – France 14 janvier 2013

Articles dans la rubrique :

Azawad
13/07/15
1
Un jeune touareg de l’Azawad ainsi que deux Amazighs de Meknès ont été arrêtés par la police de la (...)

Lire l'article

19/06/15
1
Les milices gouvernementales maliennes installées à Ménaka depuis le 27 mai ne cessent de (...)

Lire l'article

13/06/15
0
L’Observatoire amazigh des droits et libertés (OADL), basé à Rabat (Tamazgha occidentale), dénonce (...)

Lire l'article


Rejoignez nous


7 Messages

  • La question de fond reste le rapport entre le Mali et l’Azawad 15 janvier 2013 13:44, par La Mecreante !

    « Notre organisation ose espérer qu’il ne s’agira pas de livrer sans conditions l’Azawad à un Etat malien qui s’est illustré ces dernières années par le massacre de plusieurs milliers d’Azawadiens, »

    c’est hélas l’objectif, à terme. Sera-t-il atteint ? Réponse dans quelques mois ou...quelques années.

    La boîte de Pandore est ouvert.

    repondre message

    • azul
      on peut avoir un petit espoir aprés l’ouverture de cette boite de pandore." pour la mecreante".

      je viens de comprendre que les toueregs de l’azawad ont beaucoup plus peur de l’armée malienne sanguinaire que des terroristes de l’aqmi et du mujao et annesser eddine. et pourtant ces terroristes promettent la mort et la coupure de mains et des pieds pour les toueregs qui n’ont pas cette culture des terroristes.

      Grace a cette organisation ,j’espre que le monde occidentale doit savoir ces faits reels. Sans l’azawad cette guerre est perdu d’avance et son resultat sera vraissemblablement l’instauration d’un Etat malien sanguinaire sans loi ni foi ou bien la reconnaissance d’un Etat de l’azawad que le mali devient une federation à deux Etats mali et l’azawad.
      Les terroristes vont surement perdre la partie alors aux toueregs d’azawad de preparer leur avenir s’il ne veulent pas etre un dommage colaterale de cette guerre.

      si tu veux que ton rêve se realise, ne dors pas.

      repondre message

      • La question de fond reste le rapport entre le Mali et l’Azawad 16 janvier 2013 04:20, par La Mecreante !

        tu as entièrement raison, aman idurar.

        sans l’Azawad indépendant et reconnu, non seulement cette guerre est perdue mais l’enfer se trouvera désormais dans toute la région.

        les militaires maliens n’ont qu’un but : détruire les touaregs.
        jusque-là, le pouvoir malien et ses militaires s’accommodaient fort bien de la cohabitation avec les égorgeurs-trafiquants (les siens et ceux venus d’ailleurs).

        c’est l’imbécillité et l’idiotie du "pouvoir" malien qui a abouti à cette situation.

        Encore un peu de temps, et il n’y aura plus du tout de Mali... du moins ce qu’il en reste puisque tout était déjà en loque.

        repondre message

      • La question de fond reste le rapport entre le Mali et l’Azawad 16 janvier 2013 12:48, par La Mecreante !

        aman idurar,

        regarde la saloperie de l’armée malienne :

        http://www.lemonde.fr/afrique/article/2013/01/15/les-allegations-sur-des-exactions-de-l-armee-malienne-se-multiplient_1817444_3212.html

        la pleureuse du "Monde" (gôôcho-muZ de première) ne dira jamais que les bons à rien de l’armée malienne exécutent des touaregs en priorité.

        et puis, ras-le-bol de dire et d’écrire "Mali" ! Ce truc a été inventé par l’impérialisme Français ! Tout comme il a inventé "l’algérie" !

        cette impérialiste devenue crevarde ne cesse de se dresser sur ses ergots de vieux coq-dégénéré !

        Même les bushmen du Kalahari se foutent de sa gueule !

        PS : j’adore les bushmen, d’où qu’ils soient.

        repondre message

      • je suis français... 16 janvier 2013 19:43, par GAETAN
        Salut ! Je suis français et je crains que notre président n’ait aucune idée de la géopolitique du Mali ! Il fait la guerre pour cacher les vrais problèmes, mais n’a certainement pas entendu parler de l’Azawad et de vos espoirs légitimes d’indépendance,ou au moins de reconnaissance dans un état fédéral. Courage mais n’oublie pas le proverbe "AIDE TOI ET LE CIEL T’AIDERA"

        repondre message

        • je suis français... 19 janvier 2013 03:17, par La Mecreante !

          salut GAETAN,

          que "normalitude" ne pige rien à l’Afrique, c’est un fait. Que "flambytude" soit nul en géostratégie en générale, c’est encore un fait.

          mais qu’il bosse "pour le Roi de Prusse"... attendons les retombées. Elles seront terribles.

          je ne sais pas pourquoi, soudain, Belmokhtar me fait moins dégueuler...

          repondre message

  • La question de fond reste le rapport entre le Mali et l’Azawad 19 janvier 2013 13:00, par La Mecreante !

    une nouvelle donne se dessine dans la mise en oeuvre de la ruse-muZ chez les égorgeurs-gaziers qui veulent "se faire" l’algérie.

    ils ne négocient plus "l’arrêt de l’intervention au Mali" mais "l’arrêt de l’agression de l’Azawad"  !...

    une manière comme une autre d’embarquer les touaregs dans leur entreprise d’égorgeurs salafistes.

    Alors que toutes les chancelleries savent que aqmi vise l’Algérie depuis longtemps. l’Azawad n’étant que la base arrière qu’il s’est constitué provisoirement.

    Le MNLA doit communiquer à ce propos. Il le doit.

    repondre message

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.