Accueil > Annonces top site 2 > BIYA > Le MNLA réagit contre la barbarie des islamistes à (...)
Le MNLA réagit contre la barbarie des islamistes à l'endroit des femmes de Kidal
jeudi 7 juin 2012
par Tamilla
Par la voix de son chargé de communication, Mossa Ag Attaher, le MNLA condamne dans une déclaration rendue publique le 7 juin 2012, l’agression qu’ont subies des femmes touarègues lors d’une manifestation qu’elles ont organisé à Kidal, dans l’Azawad, de la part des obscurantistes d’Ansar-Dine.
Le MNLA rappelle également, une nouvelle fois, aux instances internationales leur devoir de condamner de telles atteintes aux droits de l’homme et à la liberté d’expression.
Ci-après, la déclaration du MNLA.


DÉCLARATION DU MNLA SUITE A L’AGRESSION DES FEMMES DE KIDAL



Des évènements graves se déroulent, depuis hier, à Kidal. Evènements qui touchent au cœur même de notre être identitaire et culturel. Graves, parce qu’ils portent atteinte à ce que nous Touaregs, avons de plus sacré : la femme.
Dans la journée du 05 Juin 2012, nos femmes, nos filles, nos sœurs, nos mères et grand-mères, ont pris la ferme décision de manifester dans les rues de Kidal pour exprimer leur rejet catégorique de l’obscurantisme religieux qui tente, par le biais de l’AQMI et de Ancar-dine, de s’implanter dans notre pays, l’Azawad. Et quelle réponse ont-elles eu ? : Elles ont été frappées par les éléments d’Ancar-Edine ! Un grand sacrilège que le MNLA ne saurait admettre, ni tolérer !
Cet obscurantisme veut, tout simplement, empêcher tout souffle de vie sur notre terre ancestrale. Comme tous les obscurantismes, il le fait en commençant par porter atteinte au plus sacré des sacrés chez les Touaregs, nos femmes ! Ces dignes héritières et gardiennes de notre culture millénaire. La femme touareg qui a de tout temps suscité l’attention et l’admiration de tous les peuples de la terre, à commencer par le sien.
Pour nous, authentiques touaregs, cette situation est inacceptable. Elle est intolérable et ne peut en aucun cas être l’œuvre de touaregs. Ces " hommes " de Ansar Dine qui ont commis ce sacrilège viennent d’apporter la preuve aux touaregs d’abords, puis aux autres peuples de la terre, qu’ils n’ont plus rien de touaregs. Ils ont opéré une mutation qui fait d’eux désormais les ennemis du peuple touareg car qui porte atteinte à la femme touareg, porte atteinte à la culture et à l’identité de notre peuple !

Lorsque l’obscurantisme, par cet acte ignoble et déshonorant, ose toucher à nos anciennes, nos mères, nos sœurs, nos filles, nos épouses, il atteint un degré intolérable et franchi la ligne rouge qui interpelle, non seulement le MNLA, qui mène son combat pour un Azawad libre et indépendant pour l’ensemble de ses citoyens sans distinction de race, de religion ou de sexe... Mais il interpelle aussi toute la communauté internationale, l’Union Africaine notamment.
Par cet acte très grave, nous interpellons une nouvelle fois l’Union Africaine, l’ONU, tous les pays et tous les organismes et instances internationaux sur la réalité concrète des dangers de l’islamisme afin qu’ils mesurent la justesse de nos multiples appels à la solidarité pour combattre ce fléau mondial qui n’épargnera personne.
Nous les interpellons pour qu’ils prennent leurs responsabilités quant aux atteintes portées à notre identité et à notre culture à travers les tirs croisés que nous subissons dans ce qu’il y a de plus sacré en nous, notre liberté, notre dignité qui ne peut en aucun cas s’accommoder du mépris de nos femmes et à plus forte raison de leur agression.

L’indépendance de l’Azawad que nous avons proclamée grâce à notre très long combat, commencé bien avant les indépendances africaines, ne saurait être bafouée par des forces obscurantistes, quelles qu’elles soient. Nous en appelons, ainsi, à la compréhension de notre cause, au soutien du MNLA par toutes les parties éprises de paix, de justice et de liberté ; comme nous en appelons à la condamnation internationale de ce qu’entreprennent les obscurantistes dans l’Azawad en touchant à la dignité de notre fondement culturel et de notre identité : la société touarègue est matriarcale depuis des millénaires, nous ne permettrons pas que des apprentis sorciers, dépourvus de tout repère et de toute racine viennent menacer ce qui fait notre honneur et notre fierté.

Mossa Ag ATTAHER
Chargé de communication du MNLA

Le 07-06-2012

Articles dans la rubrique :

BIYA
11/11/16
0
Après une semaine de répit, mais aussi de travail, la rue a été de nouveau investie à Biya (...)

Lire l'article

11/11/16
0
Deux semaines après le cruel assassina de Mohcine Fekri à Biya (Housayma) sur ordre d’un officier (...)

Lire l'article

07/11/16
0
Quelques milliers de manifestants ont manifesté dimanche 6 novembre 2016 à Rabat en solidarité (...)

Lire l'article


Rejoignez nous