Accueil > Annonces top site 2 > Azawad > Le Mali de la barbarie...
Le Mali de la barbarie...
lundi 25 novembre 2013
par Masin
Il est difficile d’imaginer le Mali rompre avec ses pratiques barbares, d’un autre âge.
Même sous les yeux de la communauté internationale, les maliens n’hésitent pas à se lâcher et déverser leur haine anti-touarègue. Le racisme qui animent ces Maliens est tellement fort qu’ils ne savent pas se retenir... et ils sont tout fiers de faire preuve de force et d’arbitraire envers les personnes vulnérables !


L’armée malienne arrête et torture des civils touaregs.
Des leurs les ont convaincus de se rendre aux urnes et participer aux élections législatives maliennes qui ont eu lieu ce dimanche 24 novembre, plusieurs réfugiés avaient quitté le camp des réfugiés de Mberra en direction du cercle de Goundam où ils devaient voter. Des militaires malines ont arrêté nombre d’entre eux au village d’Aratane (commune de Gargando, cercle de Goundam). Torturées, dépossédées de leurs véhicules, les victimes ont été transportées vers la ville de Goundam.
Nous avons également appris que plusieurs transporteurs ont été dépossédés de leurs véhicules et maltraités par l’armée malienne.
Voilà ce que la France veut imposer aux populations de l’Azawad : un Etat qui tient à gouverner par la terreur et l’humiliation des blancs.

Kidal résiste malgré tout !
La population de Kidal a été nombreuse à manifester ce dimanche 24 novembre pour exprimer son rejet de la mascarade électorale malienne, une population qui n’est pas prête à accepter le retour des autorités maliennes dans la région malgré toutes les pressions notamment de la France et des Nations Unies.


Mascarade électorale boycottée...
D’autres endroits à travers l’Azawad ont boycotté la mascarade électorale malienne de ce 24 novembre. C’est le cas par exemple à Talataye (à 180 km environ à l’est de Gao) où les habitants, selon l’AFP, ont manifesté scandant des slogans favorables à l’indépendance de l’Azawad. Ces derniers auraient même, selon l’agence française qui cite une source militaire malienne, détruit les urnes empêchant ainsi le déroulement des éléections.

Ceci est plutôt rassurant et montre que la population de l’Azawad, malgré la défaillance de l’élite politique la représentant, semble déterminée à se battre pour sa liberté et ne semble pas du tout prête à accepter le retour du Mali dans l’Azawad.


La Rédaction.

Articles dans la rubrique :

Azawad
13/07/15
1
Un jeune touareg de l’Azawad ainsi que deux Amazighs de Meknès ont été arrêtés par la police de la (...)

Lire l'article

19/06/15
1
Les milices gouvernementales maliennes installées à Ménaka depuis le 27 mai ne cessent de (...)

Lire l'article

13/06/15
0
L’Observatoire amazigh des droits et libertés (OADL), basé à Rabat (Tamazgha occidentale), dénonce (...)

Lire l'article


Rejoignez nous


3 Messages

  • Les azawadiens doivent lutter jusqu’à la victoire de leur indépendance...Ils ont le droit à la liberté sur leur territoire n’en déplaise à la France de la hollandaise qui joue à la manipulation et de ses alliés diaboliques pour imposer leur pouvoir criminel afin de bien se gaver avec les richesse des autres..

    Azawad libre !!TAMZAGHA LIBRE !!

    HOLLANDE qui s’attaque au faibles.

    TU N’ES QU’UN MENTEUR COLONISATEUR !

    ON A COMPRIS TA POLITIQUE DE RACISTE RIDICULE ENVERS IMAZIGHENS..

    repondre message

  • Le Mali de la barbarie... 26 novembre 2013 15:31, par aman idurar

    azul

    c’est la hollandinisation de l’afrique ,d’ailleurs c’est la meme chose en france sans aucun cap.Mais c’est toujours la meme musique avec l’arrivé du national socialisme ,il faut s’attendre a des genicides. ça a commencé avec les juifs et on ne sait pas comment ça va se finir.en attendant un nouveau georges bush pour esperer mieux.

    repondre message

  • Le Mali de la barbarie... 27 novembre 2013 12:13, par jean-pierre
    Le rachat de créditréside dans le rachat de toutes les créances d’une personne afin de les réunir en un seul. rachat crédit conso L’objectif est la globalisation sur une mensualité et de pouvoir renégocier le nouveau taux d’intérêt général.

    rachat de credit conso

    Vous pouvez grouper des crédits de diverses natures : crédits conso, crédits immobilier, crédit auto et autres dette. Nous devons en revanche dissocier deux types de regroupement de prêt : le regroupements de dettes consommation et le regroupements de prets hypothécaire. Le rachat credits à la consommation va globaliser tous vos crédits sans appport de garantie. Le rachat de dette hypothécaire rassemble le groupement de vos crédits immobilier pouvant être garantis par une hypothèque.

    J’apprécie le ton de votre texte, lequel se révèle clair et rationnel.

    repondre message

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.