Accueil > Annonces top site 2 > Azawad > Les Américains volent au secours de l’armée malienne
Les Américains volent au secours de l'armée malienne
Communiuqé du MNLA
dimanche 4 mars 2012
par Masin
Dans un communiqué rendu public le 4 mars 2012, le MNLA dénonce l’attitude de l’Etat américain et appelle gouvernement Obama au sens de responsabilité à son devoir absolu de stricte neutralité dans le conflit qui oppose le MNLA à l’état malien.

Ci-après le communiqué du MNLA.

La Rédaction.




Le devoir de stricte neutralité des Etats Unis d’Amérique




Le MNLA informe l’opinion nationale de l’Azawad et la communauté internationale que suite aux difficultés que rencontre l’armée malienne pour approvisionner ses soldats encerclés a Tessalit et Amachach ; un avion militaire américain a largué des vivres et un équipement militaire aux soldats maliens encerclés par les combattants du MNLA depuis plusieurs jours.

Cette information a été confirmée par les medias sur place et l’AFP (Agence France Presse).

Le Mouvement National pour la Libération de l’Azawad dénonce et condamne cet acte qui constitue une grave violation du devoir de neutralité que doivent observer tous les Etat dans un conflit interne. Les Etats-Unis doivent se rappeler que tous les moyens militaires qu’ils ont mis à la disposition du Mali dans le cadre de la lutte anti-terroriste sont plutôt utilisés pour massacrer des populations civiles et contrecarrer le droit légitimes du peuple de l’Azawad dans sa lutte pour la liberté et la justice sociale.

Si les USA se sont toujours considérés comme les gendarmes du monde, force est de reconnaître que le champ d’action de cette gendarmerie est bien régit par des lois et des principes dont celui de la non-ingérence dans un conflit interne reste fondamental.

Nous en appelons au sens de responsabilité des Etats Unis et à leur devoir absolu de stricte neutralité dans le conflit qui nous oppose à l’état malien. Nous demandons au grand peuple Américain de manifester son refus de cautionner de tels actes de son gouvernement ; à la communauté internationale nous réitérons notre appel pour sa prise de toutes ses responsabilités pour que de tels agissement qui n’honorent ni l’image du gouvernent américain ni la sienne ne se reproduisent plus.

Le MNLA prend acte du caractère partisan de ce soutien clair des Etats Unis aux forces maliennes et le porte à la connaissance du monde entier.


Tessalit, le 4 mars 2012


Pour le MNLA,
Mossa Ag Attaher,
Chargé de communication.


Articles dans la rubrique :

Azawad
13/07/15
1
Un jeune touareg de l’Azawad ainsi que deux Amazighs de Meknès ont été arrêtés par la police de la (...)

Lire l'article

19/06/15
1
Les milices gouvernementales maliennes installées à Ménaka depuis le 27 mai ne cessent de (...)

Lire l'article

13/06/15
0
L’Observatoire amazigh des droits et libertés (OADL), basé à Rabat (Tamazgha occidentale), dénonce (...)

Lire l'article


Rejoignez nous


7 Messages

  • Ubizar

    Azul

    Suite à ma lecture de cette article, je réagis en toute conscience et lucidité, pour proposer aux représentants de MNLA et à Tamazgha,d’organiser une marche grandiose à Paris de tout les amazighs nord africaines. Pour interpeller à travers la France l’ambassade des USA sur cette grave erreur.

    Ubizar

    • c´est une des bonnes idées ,ce n´est pas tout le monde qui a la possibilité de venir a Paris ! par contre on peut toujours lancer une pétition et l´on envoie a l´ONU, les Ambassades,...faire un peu de bruit quoi. tanmirt aqvayli si Lalman
    • Les Américains volent au secours de l’armée malienne 5 mars 2012 21:55, par Nagim Mohamadi
      Ce n’est pas l’Amerique USA qui se mele dans cette guerre entre Saharaouis AZAWAD et les noirs de Bamaco, c’est Obama en personne. Il ne faut pas oublier qu’il est un negro d’origine Kenienne et c’est normal qu’il se sent oblige d’aider des gens de sa race. Ce regime USA vient de semer la misere et les guerres dans tous les coins du monde, maintenant c’est au tour de l’Afrique du Nord et son Sahara. Grace a la politique USA nous allons avoir un autre Afganistan chez nous. Il faut que les Berbers et leurs amis se mobilisent pour dennoncer cette grave erreur d’intervention par Obama dans cette guerre entre Bamaco et AZAWAD. L’internet est saturee par des sites et forums Berbers, mais quand on fait appel aux Berbers de se mobiliser et montrer leur solidarite avec leurs freres. Le nombre qui se mobilise pour des marche est beaucoup moin que le nombre de forums et sites Amazighs. Pourtant il y a des millions de Berbers d’Espagne jusqu’a l’Allemagne et plus. Les Berber sont t’ils vraiment patriotiques et fraternels ?
      • mi’ssalan’awan aytma,kal tamazight,personelment suis deranger par ce acte des americains,qui n’es pas pas vraiment a la hauteur de leur image,ou plutot de celle qu’il se donne de gendarme du monde,qui defendent linjustice partout sans partie pris,quand a BARAK OBAMA j’ai de lestime pour lui,et ceci bien sur es avi personel, c’est un homme d’une intelligence remarquable qui je croi ne se laisse emporter par c’es histoires de racismes unitules,il suis la logique,et la raison il a le flair... franchement je serai decu si tout ceci est de lui...pour moi.OBAMA est NOIR ET BLANC le juste milieu, et a la tete de la plus grande puissance mondial c’est pas pour RIEN !! il a donner des preuves,..il continura aussi ge pense,que L"INJUSTICE ARRETE ENVERS NOUS LES IMAZIGHAN ET ENVERS TOUTE SES AUTRES VICTIMES,NOUS SOUHAITON QUE LE MONDE TROUVE UN MEDICAMENT EFICACE CONTRE TOUTES SES MALADIES MORTELLES DONT IL SOUFRE DEPUIS SI LONGTEMP
        • Les Américains volent au secours de l’armée malienne 21 mars 2012 19:46, par Nagim Mohamadi
          Obama est sans doute un jeune homme tres inteligent, mais malheureusement une fois le pouvoir et le privilege goutes les gens changent. Il ne faut pas oublier que ce n’est pas Obama tout seul qui decide, c’est tout son entourage, ceux qui le tiennent au pouvoir. Puis il y a ce qui compte le plus, malheureusement c’est l’interet et le meilleur interet est toujours du cote des plus forts. Les USA reconnaient que ceux qui tiennent le pouvoir et le baton et donnent les coups et non pas ceux qui les recoient.Pour le moment c’est les Touaregs et autres Saharaouis qui sont victimes de ceux qui sont au pouvoir, mais bientot le MLNA changera tout grace a ses combats heroiques et sa determination. Vive l’AZAWAD libre et le MLNA.
          • laisser les sahraouis il bénéficient de laide des crapules raciste enti-amazighs qui régnent en algerie,d’ailleurs il appellent cet état "république arabe sahraou démocratique"démokhra plutôt,alors que l’origine de ce peuple est maure .par contre leur lange a laissé place au dialecte réservons notre soutient au peuple amazighs qui eux ne disposent d’aucun soutient international.
  • Les Américains volent au secours de l’armée malienne 21 mars 2012 19:13, par Nagim Mohamadi

    L’Union Africaine noire, ne s’arrete pas au Sahel mais s’etend jusqu’au Haiti en Amerique, dans l’avenir c’est peut etre le tour de l’Afrique du Nord entiere.

    HAÏTI •
    Bienvenue dans l’Union africaine !

    Haïti deviendra officiellement membre de l’Union africaine au prochain sommet de l’organisation régionale en juin. Selon ce célèbre journaliste béninois, il était grand temps que les Etats africains fassent un geste fort envers la première République noire.

    20.02.2012 | Francis Kpatindé | Lesenegalais.net

    Haïti

    La nouvelle est quasiment passée inaperçue. Jusque-là simple "observateur", Haïti, la première République noire de l’Histoire, est devenu, début février à Addis-Abeba, "membre associé à part entière" de l’Union africaine (UA). Inédit ! Cette décision, la première de ce type concernant un pays de la diaspora, sera officialisée lors du prochain sommet de l’UA prévu en juin-juillet à Lilongwe, capitale du Malawi. Sans doute en présence du président d’Haïti Michel Martelly, dont on annonce, cette année, le premier périple africain.

    Mais sans attendre, les chefs d’Etat réunis à Addis-Abeba ont chaleureusement salué, et on les comprend, le retour d’Haïti au sein de la grande famille africaine, rappelant les efforts diplomatiques consentis dès 1945 par ce pays pour l’avènement d’Etats africains libres, ses dénonciations de l’invasion de l’Ethiopie par l’Italie mussolinienne, ses prises de position progressistes contre la guerre d’Algérie, le soutien à l’indépendance de la Libye et l’assistance au Rassemblement démocratique africain, cette grande formation politique panafricaine qui accompagna nombre de pays du continent vers la souveraineté internationale.

    Haïti s’intéresse à l’Afrique ? C’est dans l’ordre des choses. Tous ceux qui, comme moi, ont vécu dans ce beau pays n’en sont guère surpris. Ce tiers d’île [La République dominicaine occupe la partie orientale de l’île] en apnée depuis plus de deux siècles est, après tout, le plus "africain" des Etats d’Amérique du Sud et des Caraïbes. Haïti, comme nombre de pays africains, est, de façon récurrente, en proie à l’instabilité et à la violence, alors que sa population croupit dans une misère sans nom. Indépendant le 1er janvier 1804, peu après les Etats-Unis (1776), mais bien avant la Colombie (1810), l’Argentine (1816), le Brésil (1822) et le Canada (1867), Haïti est à la traîne de tout, sauf de la littérature, de la poésie, de la peinture, de la musique, autrement dit, de ce qui fait l’âme d’un peuple.

    Les Africains seraient bien inspirés de s’intéresser davantage à ce morceau caribéen de leur Histoire, une terre sur laquelle se joue, peut-être, leur propre destin. Haïti est à la fois une formidable projection sur le futur et un laboratoire grandeur nature d’où peut émerger le meilleur comme le pire. En cela, Haïti, "où la négritude se mit debout pour la première fois" (la formule est d’Aimé Césaire [1913-2008]), est à la fois notre passé et notre avenir.

    L’AZAWAD MLNA devra t’il aussi payer une indemnite aux nations qui decident, pour que leur independance soit reconnue ?

    1838
    La France reconnaît l’indépendance haïtienne en échange d’une indemnité financière de 150 millions de francs. La plupart des pays, y compris les États-Unis évité Haïti depuis près de quarante ans, craignant que son exemple pourrait susciter des troubles là-bas et dans les pays esclavagistes d’autres. Au cours des prochaines décennies Haïti est forcé de prendre des prêts de 70 millions de francs à rembourser l’indemnité et d’acquérir une reconnaissance internationale.

    1862
    Les Etats-Unis accorde enfin une reconnaissance diplomatique Haïti envoyer Frederick Douglass comme son ministre consulaires.