Accueil > Actualité > Fil de l’actualité > Les étudiants de Tamesna célèbrent Yennayer.
Les étudiants de Tamesna célèbrent Yennayer.
jeudi 26 janvier 2012
par Masin
Les étudiants du Mouvement culturel amazigh à Tamesna, à Tamazgha occidentale, célèbrent Yennayer 2962 par l’orgnisation de plusieurs activités.

Ci-après leur déclaration.




Amun aγelnaw n imezraw n Merruk
Union Nationale des Etudiants du Maroc
***
Amussu adelsan amaziγ g Tmesna
Mouvement Culturel Amzigh de Tamesna

Azul d ameghnas,

Éclairer le peuple sur son amazighité par sa propre culture et sa véritable histoire est la mission poursuivie depuis des années par le Mouvement culturel amazigh. Dans cette optique, les étudiants du Mouvement culturel amazigh à Tamesna (Rabat) ont organisé une série d’activités culturelles à l’occasion du nouvel an amazigh 2962.
Au campus universitaire Irfane, et en parallèle avec d’autres activités, un débat a été organisé, le 12 janvier 2011, devant la cité "Boujemâa Lhebbaz" ( Souissi) pour discuter autour de ce rituel culturel millénaire exclu de la liste des célébrations nationales officielles. Le lendemain, les étudiants se sont donné rendez-vous à la cité universitaire de la ville (Smail) avec d’autres activités culturelles (expositions des livres, ateliers d’apprentissage de Tamazight, une conférence-débat) suivies d’une dégustation du couscous traditionnel. La soirée s’est poursuivie par un spectacle artistique. L’ensemble des activités ont été animées par des étudiants et des militants amazighs.

Imazighen de toute l’Afrique du Nord, y compris ceux du Merrakuch (Maroc), perpétuent la célébration d’Ennayer, nouvel an amazigh. Malgré cet attachement des populations à cette fête, pourtant nationale, l’Etat marocain préfère l’ignorer et persiste dans le rejet de tout ce qui est amazigh. Il préfère célébrer des fêtes importées et qui n’ont aucun lien historique avec le pays.

Nous saisissons cette occasion pour joindre notre voix à toutes celles et tous ceux qui exigent la reconnaissance officielle du nouvel an amazigh et son intégration comme fête nationale : la journée doit être chômée et payée pour tous les marocains.

Enfin, nous exprimons notre soutien et notre adhésion totale aux revendications du Mouvement culturel amazigh, et essentiellement la libération immédiate de nos détenus politiques Hamid OUDOUCH, Mestapha Ousay, Yechu AHID et OUCHTOUBAN à d’Imider.

Tamesna, le 13 janvier 2012.

Articles dans la rubrique :

Fil de l'actualité
27/08/13
0
La Fédération Régions et Peuples solidaires (R&PS), qui regroupe des partis autonomistes de (...)

Lire l'article

18/08/13
0
Tripoli, 18 August 2013 - Special Representative of the Secretary-General for Libya, Tarek (...)

Lire l'article

03/03/12
0
Genève / Niamey (CICR) – Agissant en qualité d’intermédiaire neutre, le Comité international de la (...)

Lire l'article


Rejoignez nous


1 Message