Accueil > Actualité > Fil de l’actualité > Les forces de Kadhafi bombardent les montagnes de (...)
Les forces de Kadhafi bombardent les montagnes de l'ouest du pays
The Associated Press – le 20 mai 2011
jeudi 19 mai 2011
par Masin

TRIPOLI, Libye — Les forces de Mouammar Kadhafi bombardaient jeudi le principal bastion insurgé dans le Jebel Nafoussa, région montagneuse stratégique au sud-ouest de la capitale Tripoli, selon les témoignages des habitants.

Le massif, qui se dresse en arc de cercle dans le désert, depuis le sud de Tripoli jusqu’à la frontière tunisienne, à son extrémité ouest, est une des principales zones tenues par l’opposition depuis le début du soulèvement contre le régime de Kadhafi, à la mi-février. Les insurgés s’y sont alliés avec les membres de la minorité berbère de la région pour résister aux assauts des forces gouvernementales.

Jeudi, les combats faisaient rage autour des positions rebelles à l’est et au sud-est de Zintan, principal poste de commandement de l’insurrection du massif montagneux. Le Jebel Nafoussa est — hormis la ville portuaire de Misrata, assiégée depuis des mois — la zone principale tenue par les insurgés dans l’ouest libyen.

Depuis le début de la semaine, les forces pro-Kadhafi ont intensifié leurs attaques sur divers points tout le long de la chaîne montagneuse, les habitants de certains secteurs racontant être coupés de toute source d’approvisionnement en vivres et médicaments, et dans l’impossibilité de sortir de chez eux.

Par ailleurs, sur la côte, une habitante d’Ajaylat contactée par téléphone depuis Benghazi, la « capitale » insurgée dans l’est, a expliqué que les forces gouvernementales avaient investi la ville et kidnappé des centaines d’habitants, principalement les hommes jeunes et les adolescents, avant de repartir.

Ajaylat a la réputation d’être une ville de contrebandiers, où viennent s’abriter les trafiquants d’essence libyenne, qui vont la vendre en Tunisie, à 80 kilomètres de là, et en ramènent d’autres produits de contrebande.

Ces informations n’ont pas pu être confirmées de sources indépendantes, mais Amnesty International a rapporté des enlèvements similaires à Misrata, où de nombreux jeunes gens ont été victimes de « disparitions forcées ».

Dans le même temps, à Tripoli, des centaines de partisans de Kadhafi ont manifesté dans la nuit de mercredi à jeudi : sur la place principale de la capitale, des centaines de personnes ont répondu à l’appel du gouvernement, tirant des coups de feu en l’air, des feux d’artifice et brandissant des drapeaux verts, la couleur emblématique du régime Kadhafi. Ils ont affirmé que les habitants de Benghazi organisaient également en même temps des manifestations de soutien à Kadhafi.

Autre tentative du régime pour démentir tout affaiblissement du colonel Kadhafi trois mois après le début du soulèvement, le ministre adjoint des Affaires étrangères libyen Khaled Kaim a nié les rumeurs selon lesquelles l’épouse et la fille de Kadhafi auraient quitté la capitale libyenne et gagné la Tunisie.

« Elles sont à Tripoli, elles vont bien », a-t-il assuré. Il a également démenti la défection du ministre du Pétrole Choukri Ghanem, affirmant qu’il était à Vienne pour affaires, et non pas en Tunisie, comme l’affirment plusieurs responsables tunisiens.

Copyright © 2011 The Canadian Press.






Fil de l’actualité sur Tamazgha.fr
Suivre l’actualité en Libye







Articles dans la rubrique :

Fil de l'actualité
27/08/13
0
La Fédération Régions et Peuples solidaires (R&PS), qui regroupe des partis autonomistes de (...)

Lire l'article

18/08/13
0
Tripoli, 18 August 2013 - Special Representative of the Secretary-General for Libya, Tarek (...)

Lire l'article

03/03/12
0
Genève / Niamey (CICR) – Agissant en qualité d’intermédiaire neutre, le Comité international de la (...)

Lire l'article


Rejoignez nous