Accueil > Annonces top site 2 > Azawad > Les membres de Tinariwen pour l’indépendance de (...)
Les membres de Tinariwen pour l'indépendance de l'Azawad...
mardi 3 avril 2012
par Masin

Dans un entretien accordé à France 24, Eyadou Ag Leche, bassiste du groupe Tinariwen, dit "Nous voulons être libres et indépendants et on a compris que pour y arriver il fallait uniquement compter sur nous-mêmes". Il dit être membre du Mouvement national pour la libération de l’Azawad et qualifie les accusations d’accointances entre le MNLA et els islamistes d’"histoires inventées de toutes pièces par les pays occidentaux". Pour lui, ce sont les convoitises qu’attire le pays touareg vu qu’il regorge de richesses naturelles qui justifient l’entretien de cette désinformation quant au MNLA. Lire l’intégralité de l’entretien sur le site de France 24


Articles dans la rubrique :

Azawad
13/07/15
1
Un jeune touareg de l’Azawad ainsi que deux Amazighs de Meknès ont été arrêtés par la police de la (...)

Lire l'article

19/06/15
1
Les milices gouvernementales maliennes installées à Ménaka depuis le 27 mai ne cessent de (...)

Lire l'article

13/06/15
0
L’Observatoire amazigh des droits et libertés (OADL), basé à Rabat (Tamazgha occidentale), dénonce (...)

Lire l'article


Rejoignez nous


3 Messages

  • pourquoi n’ y a-t-il aucune vidéo de tombouctou ou de gao ou de kidal suite à leur libération ?
  • Homme providentiel

    Lundi, à Bamako, on s’interrogeait pour donner une vague réalité à cette transition. Le retour au pouvoir du chef d’État déchu semblant totalement écarté, c’est le président de l’Assemblée nationale qui devrait théoriquement lui succéder. Mais la personnalité controversée du titulaire du poste, Dioncounda Traoré, est loin de faire l’unanimité. Une session du Parlement devait être organisée en urgence lundi pour évoquer ces questions. « Il doit être possible de trouver rapidement un homme consensuel », assurait un homme politique malien.

    Cet homme providentiel devra agir vite pour éviter au Mali d’imploser et de plonger dans la guerre civile. Sous les coups du MNLA et de ses alliés, l’armée malienne s’est de fait littéralement « débandée », fuyant en désordre dans les villes de Mopti ou même à Bamako. « Rien n’empêche les rebelles d’atteindre la capitale s’ils le voulaient », reconnaît un officier.

    Le leader du groupe islamiste armé touareg Ansar Dine (défenseur de l’Islam), Iyad Ag Ghaly, a ainsi pris le contrôle de la ville de Tombouctou et en a chassé les rebelles du Mouvement national de libération de l’Azawad (MNLA). « Iyad est venu lundi matin avec cinquante véhicules. Ils ont pris la ville, chassé les gens du MNLA qui étaient là, ont brûlé le drapeau du MNLA et ils ont mis leur drapeau au camp militaire de la ville », a affirmé Moussa Haïdara, un caméraman qui a filmé l’entrée dans la ville de Iyad Ag Ghaly. L’information a été confirmée par des habitants de la ville, dont le responsable d’un des principaux hôtels de Tombouctou.
    Mise en garde de la France à ses ressortissants

    Devant la dégradation de la situation, le Conseil de sécurité de l’ONU se réunira mardi, à la demande de la France, pour examiner la crise au Mali. Selon un diplomate occidental, les 15 pays membres du Conseil - dont la présidence tournante est assurée en avril par les États-Unis - devraient adopter mardi une déclaration sur la situation au Mali. Le Conseil doit « réagir de façon énergique face à l’effondrement du gouvernement et la chute des trois villes du Nord », a-t-il ajouté.

    Le Quai d’Orsay a demandé lundi à ses ressortissants de quitter le Mali. De son côté, le CNRDRE a envoyé des émissaires au Nord pour tenter de négocier un cessez-le-feu et de demander l’aide militaire des pays voisins. Le MNLA s’est contenté, dans un communiqué, de se dire ouvert aux négociations non sans poser, en préalable, une imposante liste de revendications. Le président ivoirien, Alassane Ouattara, a annoncé « la mise en place » immédiate des 2 000 hommes des forces d’intervention de la Cédéao.

    LIRE AUSSI :

     » La mission des chefs d’État d’Afrique tourne court

     » VIDEO - Paris conseille aux Français de quitter le Mali

    INFOGRAPHIE - Les rebelles touaregs contrôlent le nord du Mali

    D’apres cet article, il parait que la cause des Touaregs MNLA a ete decide par les pays etrangers de la faire echouer.
    L’autre, si cette histoire est vraie que ce vereux Anser Dine existe, son infiltration et presence contaminera la cause Touareg et l’AZAWAD entier. Je suis Amazigh et je supporte les Touaregs pour un AZAWAD libre. Mais difinitivement contre et deteste cette organisation vermineuse Islamiste de ce Traitre Touareg Anser Dine. Ce Traitre Toureg Anser Dine est un verre dans la cause Touareg et l’AZAWAD. La seule chance du MNLA d’achever son but afin de se liberer et liberer l’AZWAD, c’est l’effacement de cet ennemi Islamiste. Pendant des moments graves, il faut s’alier meme avec le Diable. Peut meme voir s’alier avec Amadou Sanogo le chef du coup d’Etat car il parait que lui meme il cherche un moyen de s’en sortir dde sa situation desesperee. Si les deux parties achevent leur bute Pourqoi pas ?
    Il faut que le MLNA trouve un alier. Les puissances cherchent qu’une excuse n’importe l’aquelle pour envahir et remettre les tyrans en place pour profiter des ressources du Sahel. et le Diable traitre Touareg Islamiste Anser Dine est entrain de donner cette excuse au puissances mondiales d’intervenir. Il faut chasser la vermine Islamiste, elle est un danger pour tout le monde notre liberte en general et surtout c’elle de l’AZAWAD libre.