Accueil > Actualité > Fil de l’actualité > Libye : la Fiat 500 Capri de Mouammar Kadhafi
Libye : la Fiat 500 Capri de Mouammar Kadhafi
in Turbo.fr
jeudi 25 août 2011
par Masin
Lors de la prise du compound de Mouammar Kadhafi, les rebelles libyens se sont retrouvés nez à nez avec une drôle de Fiat 500, une Capri électrique réalisée exclusivement pour le "frère guide". Les rebelles libyens que vous voyez à l’image n’ont pas pillé le concessionnaire Fiat de Tripoli mais plutôt le garage de leur désormais ancien dictateur, Mouammar Kadhafi.

Ils ont d’ailleurs pu découvrir ce modèle unique de Fiat 500 Capri électrique réalisée par le carrossier milanais Castagna en 2009. Commandée par Khamis Kadhafi, septième fils du Colonel libyen, cette voiture fut fabriquée en un tout petit mois et pour la somme astronomique de 100.000 euros.

Véritable caprice de dictateur, la 500 Capri était le moyen de locomotion préféré du "guide de la Révolution" pour circuler dans son compound géant. Elle avait d’ailleurs été conçue sur mesure pour circuler dans la moindre zone du très vaste et fermé Blockhaus de Kadhafi.

Équipée d’un moteur électrique Ansaldo de 34 kW et de deux batteries au lithium, la 500 Capri pouvait atteindre 160 km/h de vitesse de pointe pour une autonomie de 260 km. Plus lourde de 500 kg qu’une Fiat 500 de série, la voiture avait été rabaissée pour permettre une meilleure accessibilité et ce même en portant une tunique traditionnelle bédouine.

De couleur verte comme son fameux "Livre Vert", la Fiat 500 Capri s’appareillait d’une capote en toile couleur "sable du désert" et comme sur tous les modèles Capri, les portières laissaient leur place à une ouverture. Au sol, Kadhafi avait opté pour du bois massif alors que la sellerie en cuir couleur ivoire avait été spécialement créée pour supporter l’infernal soleil libyen.

Pour pousser l’égocentrisme à son paroxysme, Mouammar Kadhafi avait demandé aux carrossiers italiens de remplacer le logo Fiat par celui de la "Jamahiriya", nom qu’il avait donné à son pays lors de sa prise de pouvoir en 1969.

Dernier petit détail amusant, les rebelles qui poussent la voiture sur la photographie auraient pu se fatiguer beaucoup moins. Il leur suffisait juste d’effleurer le lion sur l’écran de contrôle pour démarrer la 500 Capri. A une seule condition, que les batteries soient rechargées...

Simon Potée-Gallini

Publié le Jeudi 25 Août 2011.






Fil de l’actualité sur Tamazgha.fr
Suivre l’actualité en Libye







Articles dans la rubrique :

Fil de l'actualité
27/08/13
0
La Fédération Régions et Peuples solidaires (R&PS), qui regroupe des partis autonomistes de (...)

Lire l'article

18/08/13
0
Tripoli, 18 August 2013 - Special Representative of the Secretary-General for Libya, Tarek (...)

Lire l'article

03/03/12
0
Genève / Niamey (CICR) – Agissant en qualité d’intermédiaire neutre, le Comité international de la (...)

Lire l'article


Rejoignez nous