Accueil > Actualité > Fil de l’actualité > Manifestation des Imazighen en Libye, par CCTV (...)
Manifestation des Imazighen en Libye, par CCTV (CNTV)
dimanche 4 décembre 2011
par Masin
Quelques images de la manifestation du 27 décembre à Tripoli ayant rassemblé plusieurs milliers d’Imazighen venus dénoncer le racisme du CNT et de son gouvernement provisoire.

Commentaire de "Imazighen Libya TV" :
CNTV.CN | 11-28-2011 | Libya | En Libye, plusieurs milliers de personnes appartenant à l’une des plus grandes ethnies du pays se sont rassemblées dimanche devant les portes du nouveau Premier ministère auto-proclamé pour exiger une plus grande représentation politique. Les Amazigh, ou Berbères qui sont les habitants autochtones d’Afrique du Nord, veulent que leur langue et leur culture soient officiellement reconnues, maintenant que le régime répressif de Kadhafi est terminé. Mais leurs exigences provoquent des tensions avec la majorité arabe encore imprégnée d’idéologie arabo-islamiste facisante dont le meilleur symbole est le nouveau ministre libyen de la jeunesse et des sports, Fethi Terbil, qui s’est illustré en août 2011 par ses propos xénophobes à l’encontre de la communauté berbère de Libye. Fathi Abu Zakhar, manifestant : "Nous, les Amazigh, nous voulons être au gouvernement, nous voulons voir Amazigh dans la constitution. Nous ne voulons subir aucune sorte de mépris comme nous l’avons vécu sous le régime de Kadhafi, et c’est cela notre message au monde." Les manifestants, dont beaucoup brandissaient des drapeaux amazigh jaune, bleu et vert, ont passé la garde de sécurité jusqu’au parking face au bâtiment abritant les bureaux du Premier ministre par intérim, Abdurrahim El-Keib. Ils se sont arrêtés devant l’entrée du bâtiment où des gardes de sécurité les ont empêchés de pénétrer. Aucun acte de violence n’a été rapporté. "Les hommes Amazigh et les femmes Amazigh font partie de la Libye. Ils ne peuvent pas en être séparés." Les Amazigh libyens ont joué un rôle de toute première important dans les combats pour faire tomber Kadhafi et ce sont eux qui, avec les brigades de Zentan et Zawiyah ont libéré la capitale Tripoli. Le mouvement de contestation des berbères libyens a commencé la semaine dernière après l’annonce d’un gouvernement intérimaire sans aucun poste de rang ministériel pour leur communauté pourtant non dénuée de talents et de compétences d’ailleurs souvent bien supérieures à celles supposées ou faussement revendiquées par la petite clique incompétente, corrompue et raciste dirigée par le professeur Al Kib et l’ex-khadafiste putschiste Mustafa Abdel Jelil.

Articles dans la rubrique :

Fil de l'actualité
27/08/13
0
La Fédération Régions et Peuples solidaires (R&PS), qui regroupe des partis autonomistes de (...)

Lire l'article

18/08/13
0
Tripoli, 18 August 2013 - Special Representative of the Secretary-General for Libya, Tarek (...)

Lire l'article

03/03/12
0
Genève / Niamey (CICR) – Agissant en qualité d’intermédiaire neutre, le Comité international de la (...)

Lire l'article


Rejoignez nous