Accueil > Actualité > Fil de l’actualité > Libye : nouveaux succès pour la rébellion dans l’ouest du (...)
Libye : nouveaux succès pour la rébellion dans l'ouest du pays
AFP, le 15 juin 2011
jeudi 16 juin 2011
par Masin

La rébellion libyenne a remporté de nouveaux succès mercredi dans l’ouest en prenant le contrôle de deux localités sur la route de Tripoli, tandis que l’Otan a assuré disposer des moyens pour mener à bien sa mission après deux mois et demi d’intervention militaire.

A Tripoli, deux puissantes explosions ont secoué mardi soir le centre de Tripoli, après trois jours de pause dans les bombardements de l’Otan.

Mercredi, le commandant des opérations de l’Otan, le général Charles Bouchard a estimé que la mission de l’Otan en Libye pouvait être accomplie sans avoir recours à des troupes au sol.

Il a également indiqué que la situation militaire dans l’ouest de la Libye se développait "très positivement".

Les rebelles ont pris mercredi le contrôle de deux bourgades, Zawit al-Bagoul et al-Lawanya, sur la route de Yefren (ouest), contrôlée par la rébellion et située à quelque 80 km de Tripoli, selon un correspondant de l’AFP. La veille, les rebelles avaient pris al-Rayayna, quelques km avant Zawit al-Bagoul.

Depuis trois jours, ils progressent vers l’est de Zenten vers Yefren, deux localités au sud-ouest de la capitale Tripoli distantes de moins de 30 km, avec pour objectif de faire la jonction les deux villes en prenant le contrôle des villages les séparant et toujours aux mains des pro-Kadhafi.

A Zawit al-Bagoul, les rebelles patrouillaient mercredi dans les rues, fouillant les maisons qui étaient occupées par les forces loyales au colonel Kadhafi.

L’Otan a indiqué mercredi avoir mené la veille des frappes dans la zone de Yefren et avoir touché un pick-up équipé d’une mitrailleuse.

La rébellion a également remporté de nouveaux succès sur le plan diplomatique avec la reconnaissance par le Canada et Panama de son organe politique, le Conseil national de transition (CNT), comme "représentant légitime" du peuple libyen, la Tunisie se disant prête à faire de même si le CNT le lui demande. Au total, 15 pays ont déjà reconnu la rébellion.

Mais, quatre mois après le début du soulèvement en Libye, à la mi-février, la question de la capacité de l’Alliance atlantique à disposer de moyens militaires suffisants pour mener à bien sa mission si l’opération doit se prolonger trop longtemps commence à se poser.

La porte-parole de l’Otan, Oana Lungescu, est montée au créneau mardi devant la presse à Bruxelles pour tenter de dissiper les doutes indiquant qu’il est "clair" que l’Otan dispose des moyens nécessaires pour "maintenir la pression" sur le colonel Kadhafi, au pouvoir depuis 42 ans

Aux Etats-Unis, le président de la Chambre des représentants, John Boehner, a pour sa part mis en garde le président Barack Obama au sujet d’une éventuelle poursuite des opérations militaires américaines en Libye sans autorisation du Congrès.

En revanche, au Canada, l’un des principaux pays engagés dans les opérations de l’Otan, les députés ont approuvé la prolongation de trois mois des opérations militaires canadiennes au sein de la mission de l’Otan en Libye.

L’Alliance a pris le 31 mars les rênes de l’intervention internationale en Libye, sous mandat de l’Onu, pour protéger la population civile dont le soulèvement, à la mi-février, a été réprimé dans le sang.

Mais, plusieurs responsables politiques occidentaux ont reconnu que l’objectif était désormais d’obtenir la démission du colonel Kadhafi.

Le président sud-africain Jacob Zuma a d’ailleurs estimé que l’Otan outrepassait la résolution du conseil de sécurité en Libye.

Lundi, la secrétaire américaine Hillary Clinton avait appelé l’Afrique à peser de tout son poids pour obtenir le départ du colonel Kadhafi.

Sur le plan humanitaire, 41 Libyens, dont 27 militaires, sont arrivés mardi à bord de deux embarcations dans le port tunisien d’El Ketef, dans le gouvernorat de Mednine (sud-est), frontalier de la libye, a indiqué mercredi l’agence officielle TAP.

Le conflit en Libye a fait depuis le 15 février entre "10.000 et 15.000" morts et obligé près d’un million de personnes à prendre la fuite, selon l’ONU.

AFP






Fil de l’actualité sur Tamazgha.fr
Suivre l’actualité en Libye







Articles dans la rubrique :

Fil de l'actualité
27/08/13
0
La Fédération Régions et Peuples solidaires (R&PS), qui regroupe des partis autonomistes de (...)

Lire l'article

18/08/13
0
Tripoli, 18 August 2013 - Special Representative of the Secretary-General for Libya, Tarek (...)

Lire l'article

03/03/12
0
Genève / Niamey (CICR) – Agissant en qualité d’intermédiaire neutre, le Comité international de la (...)

Lire l'article


Rejoignez nous