Accueil > Actualité > Fil de l’actualité > Paris invite ses ressortissants à quitter la Libye
Paris invite ses ressortissants à quitter la Libye
Selon l’agnece Reuters, reprise par Le Point.fr
lundi 21 février 2011
par Masin
Le Quai d’Orsay ne prévoit pas de rapatriement général mais exhorte les 750 Français présents sur place à la prudence.

La France a encouragé lundi ses quelque 750 ressortissants en Libye à rentrer et a réclamé la "cessation immédiate" de violences qui ont fait plus de 200 morts dans le pays. Des discussions sont en cours à Bruxelles pour adopter une position commune de l’Union européenne face au problème de ses ressortissants, a déclaré le porte-parole du ministère français des affaires étrangères.

"Nous discutons de ce sujet avec nos partenaires européens dans le cadre du conseil affaires générales qui se tient actuellement à Bruxelles", a dit Bernard Valero lors d’un point de presse électronique. Paris, qui n’envisage pas pour l’instant d’organiser l’évacuation de ses expatriés, réclame la fin de la répression brutale du mouvement de contestation contre le régime de Mouammar Kadhafi, a-t-il ajouté.

"Face à la lourde répression de ces derniers jours, la France est très préoccupée par l’évolution de la situation en Libye. Elle appelle à la cessation immédiate des violences", a-t-il dit. La répression des manifestations antigouvernementales qui ébranlent la Libye depuis six jours a fait 233 morts au moins, selon un bilan de l’organisation de défense des droits de l’homme Human Rights Watch. Paris demande également aux autorités libyennes de respecter "le droit de manifester pacifiquement et les libertés d’expression et de communication", a dit le porte-parole du Quai d’Orsay.



École française fermée

L’école française a été fermée et une trentaine de Français qui travaillaient à l’hôpital de Benghazi ont été rapatriés sur Tripoli par vol spécial, ont indiqué les autorités françaises. "Pour l’instant, il n’y a pas de menace directe (pour les ressortissants français)", a dit Laurent Wauquiez, secrétaire d’État aux affaires étrangères. Paris entend "encourager les Français et les familles qui sont à Tripoli ou sur l’ensemble du territoire libyen à pouvoir revenir en France", a-t-il ajouté sur Europe 1. "Globalement, notre message c’est : surtout pas de risque."

Les Français présents en Libye travaillent notamment pour Total, qui exploite deux gisements en Libye et y possède plusieurs permis d’exploration. "Nous faisons le maximum pour assurer la sécurité de nos employés", a déclaré un porte-parole de Total, qui a refusé d’en dire plus pour raisons de sécurité. Plusieurs sociétés, dont le groupe pétrolier et gazier autrichien OMV, ont engagé des opérations d’évacuation de leurs employés stationnés en Libye.

Fil de l’actualité sur Tamazgha.fr

P.-S.

Source : Le Point.fr - Publié le 21/02/2011 à 14:01 - Modifié le 21/02/2011 à 14:08

Articles dans la rubrique :

Fil de l'actualité
27/08/13
0
La Fédération Régions et Peuples solidaires (R&PS), qui regroupe des partis autonomistes de (...)

Lire l'article

18/08/13
0
Tripoli, 18 August 2013 - Special Representative of the Secretary-General for Libya, Tarek (...)

Lire l'article

03/03/12
0
Genève / Niamey (CICR) – Agissant en qualité d’intermédiaire neutre, le Comité international de la (...)

Lire l'article


Rejoignez nous