Accueil > Actualité > Brèves > Police algérienne : intimidations en Kabylie
Police algérienne : intimidations en Kabylie
jeudi 30 juillet 2009
par Masin
Des jeunes du village d’At Zellal se mobilisent pour dénoncer les pratiques répressives de la police algérienne et se solidariser avec les victimes d’un Etat qui veut, à tout prix, "normaliser" la Kabylie.


<Nous publions ci-après la déclaration du Comité contre la répression en Kabylie mis en place suite à la convocation de quatre jeunes par la police de Mekla.





Déclaration du CCRK

Le 9 avril dernier, la majorité écrasante des habitants de notre village (At-Zellal) avait refusé de prendre part à des élections visant surtout à consacrer la présidence à vie de BOUTEFLIKA.

La colère de nos jeunes s’est alors manifestée sous forme de saccage des urnes.

Comme partout en Kabylie, le taux de participation a été insignifiant.
Un peu plus de trois mois sont passés depuis cette mascarade électorale, voilà que le pouvoir s’acharne contre des citoyens qui ont osé le défier et refuser ses pratiques basées sur le mensonge et la duplicité. Quatre de nos jeunes viennent d’être convoqués au commissariat de Mekla (22Km à l’Est de Tizi-Ouzou).

Pourquoi cherche-t-on à charger seulement ces quatre jeunes alors que toute la population avait exprimé sa désapprobation pour des élections qui n’ont jamais apporté la moindre amélioration ou changement ?

Par cette déclaration, nous affirmons qu’ils ne sont que des citoyens parmi les autres et que nul ne pourrait leur faire porter seuls, la responsabilité d’une action collective. Ces jeunes du village sont :


- ZEGGANE Moussa

- IOUTACHENE Ali

- HARMA Mourad

- HADDIOUCHE Yazid


Ait Zellal, le 30 juillet 2009

Comité Contre la répression en Kabylie (CCRK)

Articles dans la rubrique :

Brèves
24/01/12
0
Le chanteur compositeur kabyle, Chérif Kheddam, est décédé, à l’âge de 85 ans, à Paris des suites (...)

Lire l'article

07/05/11
0
C’est avec une grande tristesse que nous apprenons la disparition de Paulette Galand-Pernet à (...)

Lire l'article

02/02/11
1
Huit jours après le dernier acte de vandalisme ayant visé le drapeau amazigh qui flotte sur la (...)

Lire l'article


Rejoignez nous


7 Messages

  • Police algérienne : intimidations en Kabylie 30 juillet 2009 12:45, par Idir

    Il ne reste plus qu’au CCRK d’appeler toute la population à accompagner ces jeunes à leur convocation.

    La démonstration de solidarité s’impose pour montrer aux occupants notre détermination.

  • Police algérienne : intimidations en Kabylie 3 août 2009 23:21, par amazigh
    depuis la nuit des temps la police algerienne ne fait qu’embeter les gens ce qui l’a conduit d’ailleurs a devier ses missions principale. un policier qui bat un citoyen parceque il ne fait pas careme !! ou va t-on ? une autorite qui n’a pas un bon projet de societe elle ne sera jamais respecté. j’apporte ma compassion a tous les kabyes persecutes par la police et je dirais que bientot tous ça va s’arreter !!!! vive l’autonomie et vive la kabylie
  • Police algérienne : intimidations en Kabylie 6 août 2009 18:44, par Saga des Gémeaux

    Encore une fois de plus, la police coloniale anegérienne, montre son plus profond mépris à l’égard de notre peuple en arrêtant d’honnêtes citoyens qui ont le tort de dénoncer les pratiques abjectes de l’occupant islamo-baathiste qui souillent notre terre et la brûle. A quand un soulèvement amazigh pour chasser le colonialiste anegérien de notre terre ? L’avenir de la Kabylie est dans le combat pour l’indépendance fondé sur un projet politique républicain, laïc et démocratique.

    Vive la République de Kabylie indépendante.

    Saga des Gémeaux.

  • Police algérienne : intimidations en Kabylie 8 août 2009 13:05, par vumanzu
    je vous jure cher compatriotes que j’ai ete (intimidier) insulter par la police deux fois et une fois par un gendarme,le malheur c’est que la premier fois c’est avec des grand mots est le malheur des malheures c’etait avec ma mere de plus de 60 ans !!!
  • Police algérienne : intimidations en Kabylie 22 août 2009 17:43, par aguellid
    Il faut faire une démonstration de force en y allant en masse. Tout le monde derrière les convoqués.