Accueil > Annonces top site 2 > Azawad > Que s’est-il réellement passé à Aguelhoc ?
Que s'est-il réellement passé à Aguelhoc ?
in Toumast Press, le 18 février 2012
samedi 18 février 2012
par Masin
Depuis plusieurs semaines, face à l’échec cuisant de son armée qui adopte toujours la stratégie de la fuite, le Mali essaye en vain de réussir dans la propagande. Il tante ainsi de peindre le MNLA en une organisation proche des terroristes. Conscient que le Mali a coopéré pendant une dizaine d’années avec les terroristes d’AQMI, et surtout soucieux de présenter la vérité à ses lecteurs, Toumast Press a mené une enquête d’une semaine pour comprendre ce qui s’est réellement passé à Aguelhoc.

Le 17 Janvier à l’aube, le MNLA menait une offensive contre l’armée Malienne présente à Ménaka. Quelques heures plus tard, toute la ville tombait sous le contrôle du MNLA et le drapeau Azawadien y flottait. Le lendemain, d’autres unités du MNLA attaqueront des villes comme Anderamboukane, Tessit, Ntillit, Tessalit et Aguelhoc. Après d’âpres combats, le MNLA arrivait à contrôler l’ensemble de la ville, exception faite du camp militaire. Prenant peur des représailles de l’armée Malienne, la majorité des populations locales quitteront la ville. Les soldats Maliens n’ayant plus de moyens de fuir de la ville décidèrent d’éviter à tout prix les combats en se protégeant par tous les moyens. La géographie de la ville étant en faveur des habitants du camp militaires, les troupes du MNLA décidèrent de l’entourer en attendant le moment opportun.

Encerclé de toutes parts et manquant d’eau et de nourriture, les locataires du camp militaires d’Aguelhoc auront une réponse à leurs prières et leur nombreux appels au secours. Le Colonel-Major Abderahmane Ould Meydou accompagné de quelques soldats maliens et de nombreux membres de sa milice Tarmouz quitteront la ville de Gao le 20 Janvier en direction d’Aguelhoc. Ils transportaient un important renfort aussi bien en hommes, en armement qu’en nourriture. Les stratèges militaires du MNLA ayant prévu cette option ont tendu une embuscade à ce convoi lourdement armée. RFI nous apprendra que seules deux voitures ont pu sortir de l’embuscade, l’une d’entre elles occupées par le Colonel-Major Ould Meydou. Le bilan de cette embuscade sera très pour l’armée Malienne et les milices Arabes qui l’accompagnent. Lire la suite sur le site de Toumast Press





Des militaires maliens faits prisonniers par le MNLA

Articles dans la rubrique :

Azawad
13/07/15
1
Un jeune touareg de l’Azawad ainsi que deux Amazighs de Meknès ont été arrêtés par la police de la (...)

Lire l'article

19/06/15
1
Les milices gouvernementales maliennes installées à Ménaka depuis le 27 mai ne cessent de (...)

Lire l'article

13/06/15
0
L’Observatoire amazigh des droits et libertés (OADL), basé à Rabat (Tamazgha occidentale), dénonce (...)

Lire l'article


Rejoignez nous


3 Messages

  • Que s’est-il réellement passé à Aguelhoc ? 18 février 2012 22:54, par Amazigh N Ténéré
    Il est tout a fait à prévoir que le Mali se serve de toutes les manipulations possibles pour accuser MNLA de toutes les horreurs. Mais la vérité jaillira et tout le monde la saura. Aujourd’hui le Mali se sert des quelques traîtres(plutôt ignorants) Touaregs et/ou Arabes pour combattre les combattants de la liberté. Mais le Mali sait très bien que cette "manne" ne va pas durer indéfiniment. Il lorgne maintenant vers ses voisins (Niger, Burkina Faso, Sénégal...) pour l’aider. Mais ce qu’ignore le Mali, c’est qu’il a suffisamment de ressources (matérielle et humaine) pour mener une guerre traditionnelle. Sauf que le Malien De Bamako ne voie aucune raison valable de se faire tuer à Tessalit ! Je suis sûr que les Maliens sont des hommes estimables qui défendraient âprement Bamako avec même des manchettes. Mais se faire tuer à Kidal ou à Ménaka ils n’ont aucune détermination à ça. Et ils ont tout a fait raison. Ces hommes du MNLA ne sont pas dans cette configuration. Ils sont les enfants des martyrs assassinés par l’Armée malienne en 1963, A990-1995. Ce sont des combattants qui sont chez eux (bien que le maliens les appelle "apatrides" ou "bandits armés") , déterminés et conscients de la justesse de leur combat.
  • Que s’est-il réellement passé à Aguelhoc ? 19 février 2012 05:23, par La Mécréante !

    l’armée malienne se comporte comme l’armée ângérienne : des égorgeurs en treillis.

    chez ces humanoïdes la guerre n’est pas faite pour défendre "le pays" mais pour exterminer les populations réfractaires à l’esclavage dont ils ont fait le mode de gouvernance.

    personne (même à l’intérieur) ne peut tomber dans l’idiotie de cette propagande-grosse ficelle.

  • Que s’est-il réellement passé à Aguelhoc ? 21 février 2012 10:44, par La Mécréante !

    Pourquoi certains ferment leur gueule et font semblant d’ignorer ce qui se passe dans l’AZAWAD ?

    le franco-roitelet de Bamako est-il aussi membre de "l’international socialiste" ?

    Tfou ! Tfou ! Tfou !