Accueil > Annonces top site 2 > BIYA > Serval et Minusma alliés du Mali !
Serval et Minusma alliés du Mali !
La Coordination des cadres de l’Azawad demande le retrait immédiat des forces Serval et Minusma de l’Azawad
mardi 20 mai 2014
par Masin
La confusion la plus totale règne en ce moment à Kidal. Si l’attitude de l’Etat malien et ses soldats, appuyés par des milices parallèles, n’est en rien surprenante, l’attitude des forces françaises présentes sur place et de la Minusma est inadmissible.
En effet, ces forces qui prétendent être présente sur le territoire de l’Azawad, et à Kidal en particulier, pour assurer le retour à la paix cautionnent et laissent faire les pires des crimes. Elles laissent jusqu’à ce que des femmes et des enfants soient agressés par les soldats maliens.
Ces forces dites de "maintien de la paix" ne sont que des forces qui ont un seul objectif : assurer les conditions de retour des barbares maliens sur l’ensemble du territoire de l’Azawad dans l’unique but de soumettre le pays touareg en donnant aux autorités maliennes tous les moyens leur permettant d’asseoir définitivement leur dictature sur l’Azawad. Les intérêts énergétiques des puissances dites occidentales semble devoir passer par là !
La Coordination des cadres de l’Azawad (CCA) sort de son silence et interpelle la France et les Nations Unies. Pour la CCA, si ces dernières ne sont pas capables d’imposer un changement d’attitude pour l’Etat malien qui doit aller à la table de négociations, "elles devraient reconnaître leur échec et en tirer les conséquences en retirant immédiatement leurs troupes de tout l’Azawad pas seulement de Kidal".
Nous publions ci-après la déclaration de la CCA.

La Rédaction.



Retrait immédiat des forces Serval et Minusma de l’Azawad


La Coordination des Cadres de l’Azawad suit avec consternation les événements dramatiques en cours depuis le 16 mai 2014 à Kidal.
La coordination exprime toute sa compassion, sans distinction, pour les victimes de cette tragédie dont le régime malien porte exclusivement l’entière responsabilité en renouvelant régulièrement ses provocations.

Pour la Coordination, il ne s’agit, rien d’autre, que d’un nouvel épisode des manœuvres dilatoires du régime malien afin de ne pas engager les négociations auxquelles il s’est engagé depuis juin 2013 à Ouagadougou avec les mouvements azawadiens signataires de l’accord.

Ni la France, ni la Minusma ne sauraient, perpétuellement, plaire au Mali en fermant les yeux sur, et en occultant, les crimes de guerre et les comportements odieux de l’armée malienne contre les populations civiles de l’Azawad. Les Azawadiens peuvent comprendre que des Etats ou syndicats d’Etats prennent fait et cause pour le Mali, mais ils refuseront toujours les condamnations à sens unique, en particulier, lorsqu’il s’agit des violations flagrantes des droits de l’homme par un régime qu’ils portent à bout de bras !!!

Les populations de l’Azawad sont, de nouveau, choquées par les déclarations du représentant du Secrétaire général des nations Unies qui n’a, à aucun moment, évoqué le cas des femmes et d’enfants blessés par des tirs à balles réelles des soldats maliens le jeudi 15 mai 2014 à Kidal et s’est allègrement empressé de condamner et qualifier sans retenue la riposte du MNLA à l’agression de l’armée malienne.

Pourquoi les Nations Unies, la France et d’autres qui rivalisent aujourd’hui de condamnations à sens unique n’ont-ils jamais évoqué, même de façon informelle, les exécutions extra-judiciaires, les tortures et détentions de plus de 687 civils touaregs et arabes de l’Azawad entre janvier 2013 et avril 2014 ?
Cette posture constante fait d’atermoiements nourrit incontestablement l’irresponsable intransigeance de Bamako et de son régime, et in fine, au chaos.

Un changement d’attitude s’impose, engager rapidement et fermement Bamako à aller à la table de négociations, si l’on veut aller vers la paix et la stabilité pour l’Azawad, le Mali et la sous région.

A défaut, la France et la Minusma devraient reconnaitre leur échec et en tirer les conséquences en retirant immédiatement leurs troupes de tout l’Azawad pas seulement de Kidal.


Kidal, le 18 mai 2014,

Ansari Habaye,
Président de la
Coordination des cadres de l’Azawad,

Articles dans la rubrique :

BIYA
11/11/16
0
Après une semaine de répit, mais aussi de travail, la rue a été de nouveau investie à Biya (...)

Lire l'article

11/11/16
0
Deux semaines après le cruel assassina de Mohcine Fekri à Biya (Housayma) sur ordre d’un officier (...)

Lire l'article

07/11/16
0
Quelques milliers de manifestants ont manifesté dimanche 6 novembre 2016 à Rabat en solidarité (...)

Lire l'article


Rejoignez nous


4 Messages

  • Qqaren At zzikakka isen tedra i werba3agi n lazawad (ladgha itergiyen ) melmi ara k d zzin a3rur akka wigi yes3an ljehd ighallen arna win n wuzzal, xas heggi i nenger-ik ay agdud agujil n tegmatt. Tajmilt ad tughal i tlawin d ilmezyen itergiyen xas akken kkaten tazmert ulac maca ayen akka ekker en as iw umadal akken yella maci i tarwa n mamadu. dacu ahat yelha citt ubqa iy imaziren agi n tmara wigi iteddun s udeqqem d srima ahat yiwwas ad akin ad sbedden lsas n tidett ad fakken lebni deg walud tajmilt i kenwi ay at uzawad

    repondre message

  • Serval et Minusma alliés du Mali ! 20 mai 2014 09:36, par La Mecreante !

    rien de surprenant à tout ça. C’était prévisible, prévu, évident, incontournable.

    - Serval avait pour but d’éradiquer le MNLA pour remettre sur le trône son garde chiourme de Françafrique.

    - Minusma est le bras armé de Serval pour bouffer du tourareg et servir de couverture à Françalgérie.

    - MINUSMA : « Mission multidimentionnelle intégrée des nations unies pour la stabilisation au Mali »

    Vous avez déjà vu la cage aux folles (ONU) pondre quelque chose dans l’intérêt des peuples ?... dans l’intérêt de la paix ?...

    du côté de là-bas l’apocalypse ne fait que commencer. Benghazi vient de donner le coup d’envoi...

    repondre message

  • Serval et Minusma alliés du Mali ! 20 mai 2014 12:12, par maraval46

    Les Touaregs et tous Berbers doivent compter que sur eux meme et ne faire confiance a aucune organisation, Minusma ni autres.
    D’ailleurs meme le torchon algerien Liberte joint ces organisations en accusant le MNLA d’avoir attaque les envahisseurs militaires Maliens, alors que le MNLA fait que se defendre. Il ne faut pas beaucoup trop compter sur le regime raciste panarabiste Algerien de trouver une solution equitable et sincere envers les Touregs qui garantira leur avenir.

    http://www.liberte-algerie.com/actualite/les-pays-du-sahel-determines-a-ramener-la-paix-au-mali-alors-que-le-mnla-reprend-les-armes-221634

    En effet, des éléments armés du MNLA ont attaqué des militaires maliens. Les affrontements se sont soldés par des morts et des blessés de part et d’autre. Le président IBK et son Premier ministre ont qualifié les rebelles du MNLA de terroristes. Cela au moment où la réunion de haut niveau des pays du Sahel mettait l’accent sur la prochaine étape qui va amorcer le dialogue à travers la rencontre exploratoire d’Alger qui doit se tenir dans les prochains jours.
    C’est à se demander à quoi joue le MNLA qui a pourtant donné son accord pour participer à cette rencontre et pour que les groupes armés du Nord s’unissent pour constituer une force “politique” pour peser dans les négociations. Même si ce groupe adhère aux principes, il n’en demeure pas moins que sa démarche reste confuse et incompréhensible pour les partenaires régionaux. À quoi s’ajoutent ses divergences internes, notamment entre la frange militaire et ses leaders politiques qui n’arrivent pas à s’entendre particulièrement sur qui va représenter la population
    dans ces pourparlers.
    Cela dit, cette attaque “injustifiable” peut être révélatrice du manque de sérieux de ce groupe et qu’il pourrait également obéir à un autre agenda qu’il exécute depuis sa création. Ses positions inconstantes et sa recherche de soutiens extrarégionaux loin des pays du champ plaident pour cette thèse, d’autant plus que ses objectifs “non déclarés” et sa démarche échappent à toute lecture ou analyse.
    Dans ce contexte, comment pourra M. Lamamra, le MAE algérien, désamorcer la situation et convaincre les protagonistes de privilégier l’issue politique ? Les pays du Sahel ont, enfin, réitéré leur soutien à l’initiative de l’Algérie, dont ils saluent les efforts, et ont appelé à étendre ce cadre de concertation aux instances internationales pour se donner toutes les chances de faire aboutir le processus.

    repondre message

  • Serval et Minusma alliés du Mali ! 21 mai 2014 11:46, par Saga des Gémeaux

    France, ONU, islamistes même combat : empêcher les peuples amazighs d’accéder à leur indépendance. Les peuples de l’Azawad ne peuvent compter que sur eux-mêmes s’ils veulent se débarrasser du Mali une bonne fois pour toute.

    Saga des Gémeaux

    repondre message

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.