Accueil > Annonces top site 2 > BIYA > Soutien breton à l’Azawad
Soutien breton à l'Azawad
jeudi 12 avril 2012
par Masin

L’Union Démocratique Bretonne soutient le peuple Touareg dans sa lutte pour l’autodétermination, la démocratie et la laïcité.

Face aux États-Nations aux frontières géométriques hérités du colonialisme, face à l’arabisation forcée et à l’ordre intégriste islamiste imposé, les Touaregs de l’Awazad dans le nord du Mali, résistent pour que vivent leur culture et leurs valeurs. Le MNLA, Mouvement National de Libération de l’Azawad, est issu du MNA, le Mouvement National de l’Azawad, qui porte depuis 2010 le projet politique de l’autodétermination par des voies pacifiques et démocratiques. Le MNLA est devenu un mouvement politico-militaire en réponse à la diabolisation et à la répression par le gouvernement malien.

Au cours des deux derniers siècles, les frontières visibles, matérielles ou symboliques, historiques ou naturelles de l’Afrique n’ont cessé de s’étirer ou de se contracter. L’Afrique de l’après-guerre froide, est devenue un ghetto stratégique, et a vu à travers les guerres et l’avortement du projet démocratique, la reconduction des dynamiques introduites par la colonisation et reconduites pour l’essentiel par les régimes en place.

En réponse au rejet des États nord-africains qui refusent la remise en cause des frontières de la souveraineté territoriale de la République du Mali, un autre agencement géopolitique est souhaitable. En lieu et place d’une république islamiste, la démocratie fédérale et laïque du Mali, mais aussi des autres États riverains, permettra le respect des droits des populations, les droits des peuples Amazighs de l’Azawad, Touaregs, Maures, Songhaïs, Peuls : pour leurs langues, leurs lieux de passage et de transhumance qui ignorent les frontières des Etats tracées par les colonisateurs, pour leurs terres, leurs cultures et leur place, pleine et entière, dans la vie politique et économique d’un Mali multiculturel, tolérant et avançant dans la voie de la démocratie et du progrès pour toutes ses populations, sans distinction.

La nouvelle donne géopolitique issue des soulèvements populaires du Printemps de Jasmin croise la route du soulèvement des Touaregs-Amazighs. Devant la débandade de l’armée régulière du Mali, le MNLA est aujourd’hui l’ultime chance de stopper l’avancée d’Al Quaïda, des bandes d’ex-mercenaires de Kadhafi et des milices mafieuses dans le nord-Mali ; pour stopper l’avancée de l’intégrisme, le MNLA est l’ultime chance pour la démocratie, la laïcité et le respect de la diversité.

L’UDB soutient le MNLA et le peuple Touareg-Amazigh dans leur juste lutte pour l’autodétermination, pour la démocratie et la laïcité, et appelle les États Africains et l’ensemble de la communauté internationale à venir rapidement en aide au peuple Touareg-Amazigh pour écarter le danger de l’intégrisme et pour préparer les conditions de la paix civile dans l’Azawad .

Pour l’UDB, la porte-parole
Mona BRAS

Articles dans la rubrique :

BIYA
11/11/16
0
Après une semaine de répit, mais aussi de travail, la rue a été de nouveau investie à Biya (...)

Lire l'article

11/11/16
0
Deux semaines après le cruel assassina de Mohcine Fekri à Biya (Housayma) sur ordre d’un officier (...)

Lire l'article

07/11/16
0
Quelques milliers de manifestants ont manifesté dimanche 6 novembre 2016 à Rabat en solidarité (...)

Lire l'article


Rejoignez nous


6 Messages

  • Soutien breton à l’Azawad 13 avril 2012 00:14, par illleli2
    le soutien des peuples est plus important que celui des etats soumis aux hypocrisies politiques il est desormais clair qu’aujourd’hui les hommes politiques sont plus preoccupes par la defense des interets des puissants qui financent leur compagnes electoralesque par les droits des peuples a s emanciper
    • Soutien breton à l’Azawad 13 avril 2012 06:16, par La Mécréante !

      @illleli2

      Désolée de vous dire que votre réflexion est vraiment à côté de la plaque.

      financer « les compagnes » comme vous dites... n’a rien à voir avec le film.

      ces « peuples » qui soutiennent, par solidarité, sont eux-mêmes "prisonniers" et victimes d’impérialismes anciens ou moins anciens.

      lorsque l’heure de la décolonisation à sonné tous les impérialistes ont procédé de la même manière : abandonner physiquement le terrain mais y conserver les "deux pieds" politiquement en y plaçant "des supplétifs" asservis pour justement mater les populaces. l’Algérie en est championne toutes catégories !

      Ainsi sont nés, par exemple : "les prés-carrés", "les zones d’influences",le Commonwealth Britannique, etc.

      Ps : juste pour votre info, la France (via AREVA) vient de signer (avec le supplétif du Niger) et investir 1.2 milliard d’euros pour l’exploitation d’une autre mine d’uranium prometteuse pour 30 ans (celle d’Arlit étant en fin de vie...)

      Demandez au Jamaïcains ce qu’ils pensent de "la tutelle Britannique"...
      La Jamaïque est indépendante depuis 1962 mais c’est encore la Reine d’Angleterre qui est à la tête de l’État...

  • vive la Bretagne et les Bretons 13 avril 2012 20:50, par amcic abrkan
    un grand merci aux Bretons. moi aussi je dis : vive la Bretagne et les Bretons. ça fait plaisir de savoir qu’il y a encore des êtres "humains" sur cette planete !
  • Soutien breton à l’Azawad 13 avril 2012 23:28, par lurcher

    Etre reconnu et soutenu par l’UNION Democratique Bretonne, C’est un premier pas en avant pour l’AZAWAD.
    L’AZAWAD, comme d’autres nations doit commencer comme toutes les autres nouvelles nationsa tendre la main a des nations amis et combattre les autres nations ennemies. Lexample est la ,Israel malgre pas reconnue par toutes les nations . Elle est la et toujours debout en face de ses ennemis, comme le sont le reste des nations nomees dans cet article par : Sean McLachlan. Bon courage honnorable peuple de l’AZAWAD. Le jour viendra bientot grace a votre determination de vivre libre et vous royonnerez parmi les les nations les plus respectees. Bon courage et bonne et juste bataille contre l’oppresseur. Vos freres Amazighs et tous ceux qui connaissent l’heroisme Touaregs et Azawadiens en general sont avec vous.

    Azawad : Africa’s Newest Nation ?
    by Sean McLachlan (RSS feed) on Apr 12th 2012 at 9:00AM

    A Tuareg rebel group in Mali has declared the northern two-thirds of the country as a separate state.

    The National Movement for the Liberation of Azawad (MNLA) has kicked out government troops and declared the independent nation of Azawad. The region is marked out in green in this map courtesy Wikimedia Commons. The remaining part of Mali is in dark gray just below it.

    The Tuaregs are a distinct desert culture living in several African nations. They have complained of being treated as second-class citizens by the Malian government and took advantage of a military coup in the capital last week to take over the Tuareg region.

    So far no nation or international body has recognized Azawad as an independent state. There are a lot of politics behind this, beyond the fact that Azawad is home to at least four rebel groups, at least one of which rejects the declaration of independence. Since the coup leaders in the south plan to retake the north, it’s an open question whether Azawad will exist next month or next year.

    This begs the question : when is a country really a country ? I was once asked in an interview how many countries I’d been to. I answered, "29-31 depending on your definition." I have been to 29 countries that are recognized by most or all of the world. I say "most of the world" because I’ve been to Israel, which is obviously a country even though it isn’t recognized by 32 other nations.

    Gallery :
    Azawad I have also been to Somaliland, which, despite not having any international recognition, has a functioning government, police, elections, civil institutions and all the other things one associates with nationhood. Somaliland has had these things since it separated from the rest of Somalia in 1991. Ironically, all the world’s nations still consider it to be a part of Somalia, which hasn’t had a functioning government since 1991.

    The other hard-to-define nation I’ve visited is Palestine. I know it’s politically incorrect to say anything in support of Palestine, but I consider it a country even if the US government doesn’t. The governments of 130 nations do recognize Palestine’s statehood and that’s good enough for me.

    Just like with Palestine and Somaliland, Azawad has to travel a long, rough road between creation and recognition. Since several neighboring nations have offered to send troops to help Mali’s government fight the rebels, an independent Tuareg state is obviously something that scares them. A report that Islamic fundamentalists have taken over some of the northern towns doesn’t lend confidence either. I’ve spent a few months in the Sahara and I can tell you that life there is hard enough without a bunch of wackos banning music, movies and women’s faces.

    But assuming Azawad fights off the Malian government and any other enemies, and assuming they get rid of the Islamists, it’s a country I’d love to add to my passport. It’s an adventure travel paradise. The Tuareg are a fascinating culture with their own dress, music, language and traditions. Azawad is also home to Timbuktu, an ancient center of trade and learning that’s home to an amazing program to preserve more than 100,000 handwritten manuscripts dating back as early as the 12th century. For people who like things a bit more modern, the region is home to two popular music festivals : Sahara Nights and The Festival in the Desert.

    Now all that’s in danger because of a war. Hopefully the current crisis will be resolved with a minimum of bloodshed, either leading to Azawad’s independence or reintegration into a more egalitarian Mali. With so many outside interests staking a claim in the region’s affairs, however, it’s doubtful that either Azawad or Mali will be safe for travelers anytime soon.
    Filed under : Arts and Culture, Learning, Festivals and Events, Africa, Mali, News

    Voir en ligne : Soutien Breton a l’AZAWAD

  • Soutien breton à l’Azawad 14 avril 2012 03:27, par sabrine9685
    c’es sur que le soutien des peuple est plus important.ils sagit d’acces a leur droits et libertes ignorer par des gouvernements corompues ou dictateurs..tout les peuples du monde doivent se soutenirent...merci a nos freres bretons
  • Soutien breton à l’Azawad 14 avril 2012 22:30, par glazenn
    vive le peuple Tamasheq, vive l’Azawad libre, vive le MNLA, autodétermination pour tous les peuples minorisés par les états impérialistes. Cordialement avec vous Vive la Bretagne libre, bevet Breizh