Accueil > Actualité > Fil de l’actualité > Tunisie : des obus libyens tombés jeudi à la frontière de (...)
Tunisie : des obus libyens tombés jeudi à la frontière de Dehiba
AFP, le 6 mai 2011
vendredi 6 mai 2011
par Masin


POSTE FRONTIERE DE DEHIBA -
Quatorze obus libyens sont tombés jeudi soir sur le sol tunisien sans faire de victimes ni de dégâts à quelques kilomètres du poste de Dehiba (sud), un des principaux points de passage des réfugiés libyens, a-t-on appris vendredi auprès de la police tunisienne.

L’un des projectiles a explosé à deux cents mètres d’un poste de la Garde nationale tunisienne, a-t-on précisé de même source.

La circulation entre les deux pays n’a pas été interrompue jeudi.

Selon la police tunisienne, 1.618 passages de Libyens vers la Tunisie ont été enregistrés jeudi, un chiffre en hausse par rapport aux trois jours précédents.

Selon des chiffres du Haut commissariat aux réfugiés (HCR) près de 50.000 réfugiés ont franchi la frontière avec la Tunisie via le poste de Dehiba depuis plus de quatre semaines.

Dimanche une trentaine d’obus libyens étaient tombés en sol tunisien, dont deux près de la ville de Dehiba à quatre kilomètres de la frontière, sans faire de victimes.

Les obus proviennent de l’artillerie des forces kadhafistes qui s’affrontent près de la frontière avec les rebelles. Jeudi on pouvait entendre depuis la Tunisie des combats opposant les deux parties près de la localité libyenne de Gzaya à une dizaine de km de la frontière.

Les forces du colonel Mouammar Kadhafi tentent de s’emparer de Gzaya, dans la zone montagneuse du Djebel Nafoussa, afin de pouvoir pilonner le secteur de Dehiba et reprendre le poste frontière tenu côté libyen par les insurgés. L’armée loyaliste avait mené la semaine dernière un raid sur le poste frontière qui avait été repris rapidement par les rebelles.

Le contrôle de ce poste frontière et de la route qui mène à Nalout (ouest de la Libye), à une cinquantaine de km de la frontière, est un axe stratégique qui mène à Zentan et qui permet aux rebelles d’acheminer essence et ravitaillement.

Selon un témoin, interrogé par l’AFP côté libyen, et qui se trouvait jeudi à Zenten (200 km de la frontière), la ville a été frappée le même jour par une centaine de roquettes des forces loyalistes.

Vendredi matin, une dizaine de voitures, remplies d’enfants avec des femmes entièrement voilées, attendaient de pouvoir passer en Libye. Pour chaque voiture, les formalités de la police et la douane tunisienne ne prennent qu’un quart d’heure.

Des jeunes gens, des liasses d’argent à la main, proposent aux réfugiés de changer leur argent.

©AFP / 06 mai 2011 11h29






Fil de l’actualité sur Tamazgha.fr
Suivre l’actualité en Libye







Articles dans la rubrique :

Fil de l'actualité
27/08/13
0
La Fédération Régions et Peuples solidaires (R&PS), qui regroupe des partis autonomistes de (...)

Lire l'article

18/08/13
0
Tripoli, 18 August 2013 - Special Representative of the Secretary-General for Libya, Tarek (...)

Lire l'article

03/03/12
0
Genève / Niamey (CICR) – Agissant en qualité d’intermédiaire neutre, le Comité international de la (...)

Lire l'article


Rejoignez nous