Accueil > Actualité > Amazighs de Libye : une marche pour la Paix
Amazighs de Libye : une marche pour la Paix
samedi 28 mars 2015
par Masin

Des citoyens d’At-Willul (Zouara) ont effectué une marche de trois jours allant de la ville amazighe d’At-Willul (Zouara) jusqu’à Tripoli. Partis le jeudi 19 mars 2015 d’At-Willul, les marcheurs ont atteint Tripoli le samedi 21 mars. A Tripoli, ils se sont rendus au Bureau des Nations Unies où ils ont rencontré les responsables onusiens à qui ils ont remis une lettre des citoyens d’At-Willul en gaveur de la Paix en Libye.

A la tête de cette marche, Badis Djerfa, un révolutionnaire qui a perdu son pied lors de la guerre contre Kadhafi et ses milices en 2011. Aujourd’hui, il porte une prothèse et sa participation à cette marche est tout aussi symbolique.

Cette marche est une manifestation des citoyens d’At-Willul qui montrent par cette action leur attachement à la Paix sérieusement mise à mal en Libye depuis plusieurs mois par les différentes milices qui se disputent la prise du pouvoir. La Communauté internationale et les médias n’ont donné de visibilité que pour ces groupes qui sèment la terreur et qui sont dans la destruction, faisant délibérément fi de la situation dans les régions amazighophones, notamment à At-Willul (Zouara) et Adrar n Infusen où la vie est quasi-normale.

Il faut rappeler que dès le lendemain de la chute du kadhafisme, les Amazighs se sont distingués par leur vision de l’Etat libyen qui est différente de celle que les arabo-islamistes ou encore les résidus du kadhafisme veulent imposer aux Libyens. Les Amazighs s’inscrivent dans un projet démocratique respectueux des libertés avec un Etat de droit. Ils ont fait savoir, par maintes actions civiques et de grande ampleur, leur détermination à ne pas céder sur leurs droits fondamentaux en tant qu’Amazighs. Pour eux la Libye est aussi amazighe, et il est hors de question que l’Amazighité soit marginalisée : un retour en arrière est inenvisageable pour eux.
Mais l’option amazighe pour la Libye n’a jamais été évoquée par la Communauté internationale, et jamais le combat des Amazighs et leurs actions n’ont été relayés ou portés à l’opinion par les médias.

Les jeunes d’At-Willul viennent de nous montrer que la Libye n’est pas que l’horreur des islamistes et les diverses milices qui sèment la terreur, mais c’est aussi le pays amazigh où la situation n’est nullement celle que les médias montrent de la Libye et où des actions civilisées et citoyennes sont possibles.

Bravo à ces jeunes et à leur action citoyenne en faveur de la paix.

La Rédaction .

Articles dans la rubrique :

Actualité
22/09/16
0
L’Etat présente son troisième rapport périodique au Comité des droits économiques, sociaux et (...)

Lire l'article

03/09/16
0
Les autorités marocaines viennent, une fois de plus, d’user d’arbitraire à l’égard des militants de (...)

Lire l'article

30/08/16
0
En mars 2016, nous avons publié un article sur notre site pour évoquer le cas de la montagne (...)

Lire l'article


Rejoignez nous


modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.