Accueil > Actualité > Aménagement de Tamazight
Aménagement de Tamazight
par Ramdane Achab
mardi 14 février 2017
par Masin

L’association Taferka organise une conférence avec Ramdane Achab, linguiste-berbérisant, sur l’"aménagement linguistique de la langue berbère : caractères, lexique, statuts et questions d’actualité", à Montreuil le 18 février 2017 à 15h.

Militant de la cause berbère depuis plusieurs décennies, Ramdane Achab a soutenu en 1994 une thèse de doctorat de linguistique portant sur la néologie en langue berbère, à l’Inalco, intitulée "La néologie lexicale berbère : approche critique et propositions".

Outre deux publications [1] qu’il a signées de son nom, Ramdane Achab a toujours travaillé discrètement et loin des feux de la rampe (lire un entretien daté de 1995). Si dans certains cas, son nom n’est pas mentionné pour cause de clandestinité (tel la rédaction de la revue Tafsut), dans d’autres cas, son nom est omis volontairement.

Ramdane Achab a fondé en 2009 une maison d’édition qui porte son nom "Editions Achab" dont il est le directeur [2]. Cette maison a à son actif des dizaines de publications de qualité sur le domaine amazigh. Les dernières en date sont "Ayt Abdelmoumen. Repères historiques", par Ahsène Taleb et la réédition des numéros 1 à 12 du "Bulletin d’études berbères" (1973-1977) du Groupe d’Etudes Berbères.


Ramdane Achab


Aménagement linguistique de la langue amazighe :

Caractères, lexique, statuts et questions d’actualité.

Conférence-débat
avec

Ramdane Achab

Linguiste berbérisant

Samedi 18 février 2017 à 15h.

Au siège de l’association Taferka
49 bis, avenue de la Libération
93100 Montreuil.
Métro : Croix de Chavaux (Ligne 9).




Lire également :

- "Aménagement du berbère : la place de la néologie." (Imazighen Ass-a, 1995)



Thèse soutenue par Ramdane Achab en 1994 à l’Inalco, sous la direction de Salem Chaker.
« La néologie lexicale berbère : approche critique et propositions »
Thèse de doctorat en Études Berbères. Résumé.
.

La néologie lexicale berbère est une néologie de fait accompli. Un demi-siècle de néologie pour que soit possible l’aménagement du lexique berbère. Les données internes font culminer encore plus haut les difficultés : une langue essentiellement orale éparpillée en lambeaux sur une dizaine de pays, des écarts creusés par l’histoire, des études expatriées et un fonds documentaire lacunaire et peu accessible. Les néologues berbères viennent déposer une ambition inexprimée mais implicite : faire de la langue berbère une langue comme les autres. Les moyens modernes de communication, l’école et les intégrations nationales ont en effet rendu caducs les paravents traditionnels qui ont relativement protégé la langue, la culture et l’identité de façon générale. Pour les réformateurs berbères, l’urgence était en particulier de stopper la déperdition lexicale et un emprunt envahissant et de soigner le lexique de la langue en y injectant des néologismes. Ce travail d’innovation lexicale prolonge celui déjà entrepris depuis le 19ème siècle par les précurseurs. Au niveau des matériaux linguistiques, le touareg de l’Ahaggar est investi par les néologues d’une mission de purification lexicale destinée à prendre une revanche sur l’histoire. Globalement, les procédures de création lexicale utilisées sont rivées au noyau dur et sécurisant de la synthématique berbère, la dérivation nominale. L’aménagement du lexique berbère est dans les faits une vaste opération de traduction à partir du français. Mais un certain calque à partir des langues étrangères est sans doute un mal nécessaire inévitable dans la pratique. Pressenti comme instrument de résorption des écarts entre les dialectes, l’aménagement du lexique berbère n’a pas produit concrètement les résultats escomptés et gagnerait à faire l’objet d’un bilan général. Des structures maghrébines, nationales ou sectorielles pourraient canaliser les travaux et assureraient un nouveau départ sur des bases plus solides.

Notes

[1- "Langue berbère. Introduction à la notation usuelle en caractères latins", Editions Hoggar, Paris, 1998.
- "La néologie lexicale berbère (1945-1995)", Editions Peeters, Paris-Louvain, 1996.

[2En mars 2017, paraîtra aux Editions Achab un ouvrage d’Ahsène Taleb intitulé "Les locutions verbales kabyles. Etude linguistique et corpus" (310 pages).

Articles dans la rubrique :

Actualité
14/10/17
1
Même en France l’Etat algérien agit en vue de récupération de la mémoire Lounès, dans le seul but de (...)

Lire l'article

03/10/17
0
N’en déplaise aux ennemis des libertés et à tous les hypocrites européens qui prétendent défendre (...)

Lire l'article

01/10/17
1
Dans une déclaration datée du 1er octobre 2017, Tamazgha dénonce l’attitude de l’Etat espagnole qui (...)

Lire l'article


Rejoignez nous


4 Messages

  • afud igarzan A CIX RAMDAN 14 février 21:26, par boulil belaid
    bonne continuation Mr ACHAB. Etant un de vos étudiants ayant suivi vos cours de tamazight a l’amphi A 86/87 je vous souhaite plein succès dans tout vos projets que vous entreprendrez pour le développement de notre identité Amazigh.

    repondre message

  • Ayyuz 16 février 20:22, par hasan
    Bon courage, le vrai travail actuellement est d aménager Tamazight au lieu de perdre l énergie ds des polémiques inutiles. C honteux que entre nous, militants amazighs, nous arrivons à utiliser Tamazight que nous prônons. Bon courage à nos chercheurs. Hassan Tamazgha Occidentale

    repondre message

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.