Accueil > Actualité > Attention ; recensement piégé !
TAMAZGHA OCCIDENTALE
Attention ; recensement piégé !
mercredi 18 juin 2014
par Yafelman
Le formulaire de "recensement" de la population à Tamazgha Occidentale est absurde. Ce document, digne d’un fichier de la Gestapo, nous renseigne sur les contradictions de l’Etat marocain, surtout lorsqu’il s’agit de l’amazighité. Nous allons nous limiter dans cet article à ce volet. Cela nous renseigne également sur les véritables intentions de la monarchie alaouite quant à son projet de "prise en charge de Tamazight".


Dialectes !

Dans le volet de la page 2 de ce document relatif aux "langues locales utilisées", le recensé aura le choix entre "le dialectal marocain, Tarifit, Tachelhiyt, Tamazight et Hassania". Il est à remarquer d’emblée que l’arabe classique, la première langue officielle est absente. La raison est simple : c’est une langue morte que personne n’utilise dans sa vie quotidienne. Tamazight, la deuxième langue officielle du pays depuis 2011 est aussi absente. Celle-ci est présentée sous forme de parlers locaux tout comme la hassania parlée dans le Sahara occidental et la darija, un parler foncièrement amazigh, qui est un mélange de plusieurs langues dont tamazight, l’arabe, le français et l’espagnol.

Revenons à la réalité. Si personne ne parle l’arabe classique, ce que le gouvernement reconnaît implicitement à travers ce document, pourquoi cette langue étrangère et artificielle est-elle officielle ? Pourquoi l’utilise-t-on encore dans les médias et les administrations au détriment des vrais langues nationales, pratiquées parles populations ? Pourquoi maintenir ce cadavre en vie ?
Pourquoi l’imposer aux populations ? Pourquoi continue-t-on de présenter tamazight, langue officielle dans la constitution marocaine, comme un ensemble de simples dialectes locaux ? Pourquoi l’hébreu et l’espagnole qui sont aussi pratiqués sont absents ? Pourquoi le français, la vraie langue officielle et officieuse de l’Etat marocain est absent ? Toutes ces langues ne font-elles pas aussi partie de notre patrimoine linguistique ?

Tifinagh, un piège !

Dans une deuxième rubrique consacrée toujours aux langues, on demande au recensés s’ils maîtrisent la lecture et l’écriture des graphies des langues "parlées et écrites". Cette fois-ci, il lui est donné le choix entre l’arabe, tamazight, l’espagnol, le français et l’anglais. Mais sous le mot "amazigh" est noté "tifinagh". Pourquoi le tifinagh ? Pourquoi a-t-on omis de mentionner les autres modes de notation de tamazight pourtant largement répandus, comme le latin ?
Cette mention n’a rien d’innocent. D’abord, la graphie tifinagh a été officialisée il y a une dizaine d’années sous pression de la monarchie. L’enseignement de tamazight connait un certain recul et que ces pseudo tifinagh que l’Ircam (Institut royal de la culture amazighe) a créé sont loin de faire l’unanimité. La plupart des chercheurs de cet institut écrivent toujours en caractères latins ; ils sont sans doute conscients qu’ils ne seront jamais lus dans leur pseudo tifinagh. Les autorités marocaines pourraient, en se basant sur les résultats de ce recensement, imposer cette fois-ci l’utilisation de la graphie aramienne (dite arabe) pour la notation de tamazight. Cette revendication a émergé au cours des dernières années, notamment dans les milieux islamistes et panarabistes.


Tous fichés ?

Une autre question qui se pose, vu le nombre impressionnant d’informations qui seront collectées lors de ce "recensement", est, bien sûr, celle de la sécurité de ces données personnelles. L’Etat marocain ne dispose d’aucun organisme, à l’image de l’institution française CNIL (Commission nationale de l’informatique et des libertés), pour protéger ces données et y limiter l’accès. Les seuls vrais bénéficiaires de ce "recensement" sont les services de renseignement marocains. Toutes ces informations permettront ainsi à la monarchie de mieux connaitre et de mieux contrôler la population. C’est pour toutes ces raisons qu’il faut boycotter cette opération.


A. Azergui

Articles dans la rubrique :

Actualité
22/09/16
0
L’Etat présente son troisième rapport périodique au Comité des droits économiques, sociaux et (...)

Lire l'article

03/09/16
0
Les autorités marocaines viennent, une fois de plus, d’user d’arbitraire à l’égard des militants de (...)

Lire l'article

30/08/16
0
En mars 2016, nous avons publié un article sur notre site pour évoquer le cas de la montagne (...)

Lire l'article


Rejoignez nous


1 Message

  • Please ! 20 juin 2014 02:59
    A lire cet article, on se rend évidement compte d’une certaine absurdité et d’incohérence logique dans l’établissement de ce formulaire. La référence au Berbere est trés maladroite et prête à confusion ! Et on comprend que Tamazight peut s’écrire par plusieurs types de caractères. Tifinagh n’est évidement pas le seul alphabet utilisé pour transcrire cette langue, mais s’ils vous plait arrêtez de dénigrer le Tifinagh ! Peut etre il ne fait pas l’unanimité , mais c’est notre vrai alphabet, celui qui nous ressemble ! Tifinagh existent avant IRCAM, peut etre qu’ils ont aménagé / ajouté quelques lettres, mais c’est tout !

    repondre message

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.