Accueil > Actualité > Azawad : l’incontournable question touarègue
Azawad : l'incontournable question touarègue
Rencontre avec Lagha Chegrouche - Vidéo
jeudi 13 juin 2013
par Masin
Rencontre avec Lagha Chegrouche, chercheur en stratégies internationales, autour de la situation dans l’Azawad notamment Kidal, région du pays touareg sur laquelle beaucoup d’encre a coulé ces dernières semaines. Le Mali notamment veut absolument soumettre cette partie de l’Azawad toujours sous contrôle du MNLA. La position de la France a également été évoquée.


VIDEO.

Articles dans la rubrique :

Actualité
02/12/16
0
Samedi 3 décembre 2016 à 15h, à Place de la République à Paris. Le Comité international pour la (...)

Lire l'article

26/11/16
0
Rmexzen aɛuṛubi n ccuṛfa di Rbaṭ, i dinni yegga ufṛansis d uṣpanyu, lebda ixes ad yarz tagrawla di (...)

Lire l'article

11/11/16
0
Le président du MAK, Bouaziz Aït-Chebib, qui devait animer un meeting du MAK à Timizar ce vendredi (...)

Lire l'article


Rejoignez nous


2 Messages

  • Azawad : l’incontournable question touarègue 13 juin 2013 17:12, par La Mecreante !

    l’éventuel bain de sang sera imputable à la France de Hollande et Fabius exclusivement.

    pas la peine de nous chanter "conseil de sécurité" et tous les guignols alentour.

    et, à votre avis, pourquoi les ricains ont balancé un "wanted dead or alive" à 23 millions de dollars sur la tronche de l’algérien Belmokhtar ?...

    tout est lié.

    Ni les uns ni les autres n’auront "la peau de l’Azawad gratuitement".

    les uns et les autres (sauf les guignols maliens en treillis) savent parfaitement que Kidal aux mains du MNLA est leur bouclier contre les hordes d’égorgeurs.

    repondre message

  • Azawad : l’incontournable question touarègue 14 juin 2013 11:36, par Artefakkt

    Tien on reproche aux Imuchagh de désigner leur territoire naturel l’Azawad !!

    Bien sur qu’ilya des brebis galeuses dans tous les pays, l’Azawad a droit d’avoir naturellement les siennes.

    On ne peux reprocher au MNLA de prtendre part ou pas part a des négociations dans la situation ou il est et dans laquelle se trouve lapopulation derriere nos becanes. Ce mouvement est acculé à le faire avec assistance a son demembrement.

    la France officielle et officieuse s’est toujours accomodé des intégrismes, des totalitarismes et de la barbarie et ce sans retenue aucune. en d’autres mots on n’est jamais surpris car c’est répetetif.pays des droits de l’ombre est plus adapté que droit de l’homme.

    Je pense que Hamourabi en Assyrie ou en Khaldée était plus sincere que Hollande derriere ses lunettes.

    La meilleure réponse à tout est disons l’appel,le cri haut et fort lancé pour ce Samedi.

    l’appel se veut le plus large possible et de caractére panAmazigh le chemin est tracé Tamazgha éclaire que veux t’on de plus.

    Il faut comme réponse une puissante solidarité pour cette cause juste et une volonté de fer ; Oublions pour une fois un samedi devant la télé devant l’ordi le temps d’un soubressaut (aduqqes)de dignité.

    Yennayas yiwen iyyizzi : "Essak°i win ay ig egnen nagh ay ig ettssen"

    Yerrayaz ed yizzi : "Dacu ar addig yizzi s timadis, at yessak°i wulis gar tizziwin is( entendre par là les differentes composantes It Tsmazight)

    Salutations cordiales à Mas Lagha.

    Artefakkt

    repondre message

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.