Accueil > Actualité > Azawad : le piège islamiste
Azawad : le piège islamiste
lundi 28 mai 2012
par Masin

Le MNLA (Mouvement national pour la libération de l’Azawad) et le groupuscule islamiste Ansar Dine, qui se partagent le contrôle de l’Azawad depuis fin mars 2012, ont annoncé samedi 26 mai qu’ils ont convenu de fusionner leurs mouvements et qu’ils comptent œuvrer ensemble pour la création d’un Etat islamique indépendant sur le territoire de l’Azawad. C’est du moins ce que la presse rapporte dimanche 27 mai. Cette information a été reçue comme une douche froide par les organisations berbéristes ayant soutenu le MNLA depuis sa déclaration, début avril, de la naissance d’un Etat laïc dans l’Azawad.

Désormais, il faut se rendre à l’évidence. Le vers islamiste est bel et bien dans le fruit. "Je viens de signer un accord qui verra un Etat indépendant et islamique où la loi islamique sera respectée" aurait déclaré Ag Intalla, un des leaders du groupe Ansar Dine, connu pour avoir des liens avec Al-Qaida au Maghreb Islamique, à l’AFP, une agence qui a joué un rôle important dans la propagande anti-Azawad et anti-touaregs. Eloquent. Si ces propos correspondent bien à la réalité, les islamistes n’auront pas cédé d’un cheveu. Ils voulaient imposer une application graduelle de la charia dans cet Etat. Ils sont ainsi sur la bonne voie pour atteindre leur but. Et ce n’est que le commencement. Le MNLA aura été tout simplement piégé.

Peut-on concevoir un Etat amazigh moderne en appliquant des lois barbares, étrangères à notre culture et venues des fonds des âges. En acceptant de fusionner avec un groupe islamiste, le MNLA dressera contre lui toutes les organisations berbéristes laïques et anti-islamistes. Tout le capital de sympathie dont il bénéficiait jusque-là partira en fumée. L’Occident qui prétend livrer une guerre sans merci aux groupes terroristes dans le Sahel trouvera l’aubaine pour intervenir militairement. Et les Touaregs seront les victimes collatérales d’un conflit qui ne les concerne pas. Les victimes d’une guerre qui ne leur rapporte que plus de souffrance et de misère.

Un "Azawad islamique" n’est pas viable. Il est voué à l’échec. La région ne connaîtra jamais la paix tant escomptée.

Ceci dit, les organisations berbéristes et souverainistes ne doivent pas baisser les bras devant la menace islamiste et terroriste qui pèse sur cette partie de Tamazgha. Elles doivent intervenir, mobiliser et agir afin d’éviter ce drame dont les conséquences seront fatales.

Lhoussain Azergui

Articles dans la rubrique :

Actualité
09/12/16
0
Le Centre international des cultures populaires (CICP) abritera une journée de solidarité avec (...)

Lire l'article

02/12/16
0
Samedi 3 décembre 2016 à 15h, à Place de la République à Paris. Le Comité international pour la (...)

Lire l'article

26/11/16
0
Rmexzen aɛuṛubi n ccuṛfa di Rbaṭ, i dinni yegga ufṛansis d uṣpanyu, lebda ixes ad yarz tagrawla di (...)

Lire l'article


Rejoignez nous


9 Messages

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.