Accueil > Actualité > Exactions de l’armée malienne et ses milices dans (...)
Azawad
Exactions de l'armée malienne et ses milices dans l'Azawad.
lundi 23 mars 2015
par Masin

Dimanche 22 mars 2015, des militaires maliens ont tiré sur des civils dans un campement près de Nianfunké, dans la région de Tinbuktu (Tombouctou). Un vieillard a été atteint aux deux jambes et son fils blessé. A signaler que les unités de la MINUSMA sont présentes dans cette région, ce qui n’empêche pas les militaires maliens à faire régner leur terreur.
A Amoskor, toujours dans la région de Tinbuktu (Tombouctou), ce sont deux jeunes touaregs des Kel Ghazaf qui ont été arrêtés arbitrairement par une patrouille de l’armée malienne venue de Niafunké. L’un des jeunes, voulant échapper aux militaires, a essuyé des tirs de ces derniers. Les deux jeunes ont été transportés à Tombouctou.

Le colonel Gamou (aujourd’hui chef de la milice GATIA) et le colonel Dacko (armée malienne) à Bourem (2013) - Photo de Dorothée Thiénot/L’Express.



Du côté de Gao, ce sont les milices pro-Bamako qui agissent.
En effet, courant de la semaine du 16 mars des membres de la milice Mouvement arabe de l’Azawad (MAA) proche de Bamako, qui agissent sur des motos, se sont pris à des véhicules circulant sur l’axe Gao-Kidal puis sur l’axe Gao-Sévaré. Parmi les véhiculés attaqués et brûlés il y a des véhicules qui fournissent les bases de la MINUSMA, mais plusieurs véhicules appartiennent à des commerçants de la région. Un échange de tirs a eu lieu entre les terroristes et un véhicule où les individus étaient armés : les terroristes ont pris la fuite, mais certains parmi eux ont été arrêtés. Remis aux unités de la MINUSMA à Gao, les miliciens terroristes ont avoué leur appartenance MAA ont été enfin libérés sur intervention de GATIA) [1] et de Yoro Ould Dah [2], un terroriste notoire qui agit au sein du MAA pro-gouvernement malien.

La Rédaction.

Notes

[1GATIA (Groupe d’autodéfense touareg Imghad et alliés) fondé par le général Ag Gamou, dont l’effectif principal est formé de soldats maliens touaregs de la catégorie sociale des "Imghad", transformés pour l’occasion en une nouvelle "ethnie" (voir entretien avec Hélène Claudot-Hawad)

[2Connu d’abord dans les milieux du narcotrafic, Yoro Ould Dah est un arabe Lamhar qui a rejoint en 2012 le MUJAO (Dans un entretien à Jeune Afrique, il assume d’avoir été un membre actif du MUJAO ainsi que ses liens avec l’Etat malien) où il a joué l’un des premiers rôles. Suite à l’intervention de la France, en janvier 2013, dans le cadre de l’opération Serval, le terroriste-islamiste disparaît dans la nature avant de réapparaître au sein du MAA-pro-Mali (une dissidence du Mouvement des Arabes de l’Azawad qui a rejoint l’Etat malien), l’une des milices pro-maliennes qui agissent dans l’Azawad.

Articles dans la rubrique :

Actualité
02/12/16
0
Samedi 3 décembre 2016 à 15h, à Place de la République à Paris. Le Comité international pour la (...)

Lire l'article

26/11/16
0
Rmexzen aɛuṛubi n ccuṛfa di Rbaṭ, i dinni yegga ufṛansis d uṣpanyu, lebda ixes ad yarz tagrawla di (...)

Lire l'article

11/11/16
0
Le président du MAK, Bouaziz Aït-Chebib, qui devait animer un meeting du MAK à Timizar ce vendredi (...)

Lire l'article


Rejoignez nous


1 Message

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.