Accueil > Annonces top site 2 > BIYA > Exécutions sommaires à Mopti
Exécutions sommaires à Mopti
jeudi 5 avril 2012
par Masin

Le mardi 3 avril, des militaires maliens ont procédé à l’exécution sommaire de trois Touaregs et un Maur. Il s’agit d’un militaire, commandant, touareg de l’armée malienne, deux gendarmes touaregs et un commerçant maur.

Mopti est une ville malienne importante qui se situe entre Bamako, ville malienne, et Gao, une ville touareg dans l’Azawad récemment libérée.

Le racisme des autorités n’est pas nouveau. Toutes les fois que des conflits armés se déclenchent entre Touaregs et militaires maliens, ces derniers se vengent sur les civils touaregs toutes les fois que les Touaregs leur infligent des pertes. En février dernier c’est à des campements touaregs que l’aviation malienne s’était attaquée.

La Rédaction.

Rassemblement de solidarité avec l’Azawad : le 7 avril 2012 à Paris





Articles dans la rubrique :

BIYA
16/06/17
0
Le tribunal de première instance de Biya (Housayma) a condamné ce jeudi 15 juin, vingt-cinq (...)

Lire l'article

13/06/17
1
A la veille de sa visite chez son ami M6, Emmanuel Macron est interpellé, dans une lettre (...)

Lire l'article

06/06/17
0
Dans un communiqué rendu public le 2 juin, Amnesty International dénonce la vague d’arrestations (...)

Lire l'article


Rejoignez nous


2 Messages

  • Exécutions sommaires à Mopti 5 avril 2012 17:06, par Pellet Jean-Marc
    Mes amis il faut faire attention à la désinformation. L’Azawad est constitué de différentes populations ou de différentes ethnies. Tombouctou, Gao ne sont pas "Touareg" mais Songhaï. Hombori et Douentza ne sont ni "Touareg" ni "Songhaï". Araouane et Taudeni sont Arabes ( Maures ). Bien sûr que Menaka, Kidal, Tessalit sont Touareg... La pire des choses serait de nier ces réalités. Si l’Azawad veut exister il doit accepter ces différences et mettre en place un système fédéral qui donne à chacune de ses composantes la possibilité de s’épanouir dans le respect mutuel. Pellet Jean-Marc
    • Exécutions sommaires à Mopti 5 avril 2012 17:41, par La Mecreante !

      Bonjour Jean-Marc,

      "la désinformation", on connaît ça par coeur...

      Quant à : « Si l’Azawad veut exister il doit accepter ces différences et mettre en place un système fédéral qui donne à chacune de ses composantes la possibilité de s’épanouir dans le respect mutuel. »

      C’est exactement ce que ne cesse de déclarer publiquement le MNLA depuis le début de sa prise de décision de prendre les armes pour en finir avec ce qui était, littéralement, l’esclavage de son peuple.

      s’agissant de Mopti, ce territoire n’est pas dans l’AZAWAD. Alors, « qui-tue-qui » à Mopti ?...

      peut-être « les horreurs de la guerre » ?...Qui vivra... ne verra pas...

      Bien à vous.