Accueil > Actualité > Féléicitations à Nacira Abrous
Féléicitations à Nacira Abrous
mardi 4 juillet 2017
par Masin
La Rédaction tient à présenter toutes ses félicitations à Nacira Abrous qui a soutenu sa thèse de doctorat avec succès le 27 juin à Aix-en-Provence. Elle a été ainsi déclarée Docteur avec les félicitations du Jury. Sa thèse est intitulée "L’enseignement du berbère (amazigh). Analyse sociolinguistique comparée". Elle l’a soutenue devant un jury composé de : Abdallah Bounfour, Professeur à l’Inalco ; AnnaMaria Di Tolla, Professeur, Université de Naples ; Georges Daniel Véronique, Professeur émérite, AMU ; Abdalla El Mountassir, Professeur, Université d’Agadir ; Catherine Miller, Directrice de recherche, CNRS-AMU et Salem Chaker, Professeur, directeur de thèse, AMU.




Le travail de recherche de Nacira Abrous propose une analyse sociolinguistique comparée des contextes, des modalités de l’intégration du berbère dans l’enseignement mis en place par l’Etat algérien (de 1995 à 2015) et l’Etat marocain (de 2003 à 2015) consécutives de modifications des politiques linguistiques institutionnelles. Ces transformations sont intervenues sur une période de temps assez courte (une décennie), pour réguler et/ou anticiper la pression revendicative. L’examen de chacun des champs considérés comporte un volet descriptif et un volet analytique.
En partant du constat empirique immédiat de l’existence de points de convergence et de divergence entre les deux Etats dans cette « nouvelle politique scolaire berbère », Nacira Abrous propose une description de la structuration des écoles, des choix de la langue à enseigner : sa normativisation, sa codification graphique ainsi que les objectifs et moyens didactiques retenus. Cette description confirme et cerne plus précisément les continuités et les discontinuités entre les expériences des deux États.
L’objectif a alors consisté à rechercher une signification sociolinguistique à cette offre éducative différenciée. Les sources et les matériaux diversifiés issus d’une investigation sur les deux terrains sont analysés dans une tentative comparative et évaluative transdisciplinaire, à la lumière de l’apport conceptuel : du champ des études berbères, de la sociolinguistique dite « périphérique », de l’aménagement linguistique et de la socio didactique.
L’examen des données synchroniques et diachroniques et de matériaux institutionnels et extra institutionnels conduisent à identifier les niveaux de convergence et de divergence entre les deux États et d’affirmer le caractère institutionnalisé de la minoration de la langue berbère.

La Rédaction.

Nacira Abrous avec Salem Chaker, son directeur de thèse

P.-S.

Les photos sont de Hace Mess.

Articles dans la rubrique :

Actualité
14/10/17
2
Même en France l’Etat algérien agit en vue de récupération de la mémoire Lounès, dans le seul but de (...)

Lire l'article

03/10/17
0
N’en déplaise aux ennemis des libertés et à tous les hypocrites européens qui prétendent défendre (...)

Lire l'article

01/10/17
1
Dans une déclaration datée du 1er octobre 2017, Tamazgha dénonce l’attitude de l’Etat espagnole qui (...)

Lire l'article


Rejoignez nous


2 Messages

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.