Accueil > Actualité > Hommage à Boujemaa Hebbaz
Hommage à Boujemaa Hebbaz
jeudi 16 mai 2013
par Masin
Boujemaa Hebbaz, linguiste amazigh, a été kidnappé le 19 avril 1981 à Rabat par la police de la monarchie marocaine pour ne jamais réapparaître. Trente-deux ans après cet enlèvement criminel, le sort de Boujemaa demeure inconnu. C’est pour inciter des militants ou des anonymes qui l’avaient côtoyé à témoigner et à sortir de leur silence que l’association Tawada lance un appel à témoignage.

Nous publions ci-après l’appel de l’association :




Appel à témoignage


Nous avons le plaisir de vous informer que L’association Tawada organise une conférence-débat sur la disparition forcée de Boujemaa Hebbaz et ce le 1er juin 2013 à partir de 17h à la salle des conférences du conseil municipal d’Ouarzazate. Cette initiative nous la considérons comme une modeste contribution de notre part à l’établissement de la vérité sur le sort de Boujemaa, ce digne fils de la patrie, militant amazigh de première heure, disparu sans laisser de trace depuis le 19 avril 1981.
Enlevé devant son appartement à Rabat, selon certaines sources (S. Bajji, R. Najib et W. Ziani) alors qu’il s’apprêtait à se rendre à l’université Mohamed V, où il venait d’être affecté en tant que maitre assistant, après un doctorat en linguistique amazighe qu’il a soutenu en France en 1980. L’instance « Équité et réconciliation », constituée depuis 2004, ayant achevé ses investigations, a bien rendu le rapport final de ses travaux sans mentionner le nom de Boujemaa. Plusieurs personnes ont connu la victime et chacun a le devoir de révéler des renseignements aptes à rétablir la vérité sur sa disparition tragique. N’hésitez pas à nous contacter pour vous inscrire sur la liste des témoins pour la vérité sur Boujemaa. S’il vous est impossible d’assister, faites parvenir votre témoignage à l’adresse électronique de l’association ; nous en ferons la lecture devant les participants.

Pour rendre hommage à Boujemaa Hebbaz, pour aider sa famille à connaitre enfin la vérité sur son sort, venez nombreux le 1er juin pour signer la pétition qui sera ouverte par notre association afin de demander l’attribution de son nom à un édifice publique d’Ouarzazate.


Pour en savoir plus, consultez la page de notre association sur Facebook.

Contacts :
Mail : Tawadanumezruy gmail.com

Tel :
- (00 212) 6 48 01 19 13

- (00 212) 6 72 89 61 76

- (00 212) 6 77 55 77 93

Hamid Lihi,
pour l’association TAWADA (Ouarzazate).


Articles dans la rubrique :

Actualité
22/09/16
0
L’Etat présente son troisième rapport périodique au Comité des droits économiques, sociaux et (...)

Lire l'article

03/09/16
0
Les autorités marocaines viennent, une fois de plus, d’user d’arbitraire à l’égard des militants de (...)

Lire l'article

30/08/16
0
En mars 2016, nous avons publié un article sur notre site pour évoquer le cas de la montagne (...)

Lire l'article


Rejoignez nous


2 Messages

  • Hommage à Boujemaa Hebbaz 18 mai 2013 19:28, par amazan

    combienst de crimes contre les nobles imazighens ?l’arabo islamisme et ses alliers criminels sont une plaie contre imazighens et toute volonté des peuples dominés à se libèrer de leur emprise diabolique.
    seul le combat unitaire et la prise de conscience de leurs méfaits négationnistes peuvent arriver un jour à les éradiquer.
    l’espoir est dans l’unité de combat..

    au combat !

    repondre message

  • Hommage à Boujemaa Hebbaz 19 mai 2013 00:27, par H.L. TASSMI

    AZUL

    C’est un grand Monsieur de mon village Boutazoult de la mine d’Imini, j’ai pu le côtoyer c’est un grand visionnaire. Notre frere Boujemaa que dieu ait son âme a commencé par instituteur avant de passer son BAC libre et continuer ses études en France. J’ai pu lire une partie de ses ouvrages ( doctorat) qui lui a pris beaucoup temps mais d’une très grande valeur pour notre culture AMAZIGH.Il aurait pu resté enseigné en France si il était matérialiste mais le devoir d’aider son pays était plus fort chez lui.
    Ce qui m’étonne c’est que l’IRCAM de Rabat n’a rien fait pour éditer ces ouvrages pour les mettre à la dispositions des Imazighens.
    Pour moi la défunte belle mère à été informée par la fameuse commission de sa disparition. Son père HAJ HEBBAZ est mort aussi. Les personnes qui peuvent vous informer avec plus de détails c’est sa demi sœur Mama Hebaz qui habite à Ouarzazat et son demi frère Mustapha enseignant au lycée à Ouarzazat.
    Le plus grand hommage que vous pouver rendre à ce grand militant de la cause Amazigh c’est de publier son ouvrage.
    Pour trouver son ouvrage veuillez contacter ses cousins enseignants en France MM BIRKOU LAHCEN ou HASSAN .
    Nous vous remercions pour ce vous faite pour lui il le mérite amplement.
    H.L. TASSMI DE CASABLANCA

    repondre message

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.